La silencieuse

Publié le par lydiane

de Ariane SCHREDER. "La silencieuse" est son premier roman. Lecture faite dans le cadre du prix litteraire inter-CE.

4ème de couverture :

«Je n'ai jamais été très douée avec les mots. Ceux qu'il faut prononcer, échanger. Les miens restent bloqués à l'intérieur, encombrés au moment de sortir, disparus. Ils me reviennent quand il n'y a plus personne pour les recevoir.» C'est dans une grande maison isolée au bord d'un fleuve que Clara vient se réfugier après une rupture amoureuse. Là, elle passe ses journées dans l'atelier à sculpter d'aériennes silhouettes, des mobiles qui touchent terre.Au contact de la nature et des gens du village, la jeune artiste va s'ouvrir peu à peu, reprendre pied. Jusqu'à ce qu'une nouvelle perte menace cet équilibre fragile... Dans ce roman délicat, Ariane Schréder dépeint une femme discrète sur le chemin qui la mènera des mots du silence à ceux de la vie.

 

J'avoue qu'à la lecture de cette 4ème de couv', j'étais loin d'être emballée. J'imaginais d'avance un roman avec de longues descriptions, où il n'y allait pas avoir beaucoup d'action et des dialogues inexistants... Et bien que nini ! J'ai été captée par l'écriture et par la poésie de ce roman. J'ai aimé la délicatesse de Clara, la manière dont l'auteur dépeint sa souffrance. Mais en même temps Clara, malgré sa "timidité" se lie avec plusieurs personnages, très différents les uns des autres. On sent qu'elle sait faire confiance à son intuition sans écouter les rumeurs ou les qu'en dira-t-on. Bref, contre toute attente, je ne me suis pas ennuyée une minute et j'ai aimé ce livre plein de simplicité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article