E comme... ELLORY

Publié le par lydiane

Je ne sais plus pourqoui j'ai choisi de lire un roman de RJ ELLORY, mais ce n'est surement pas après avoir lu sa biographie : il s'agit d'un auteur britanique né en 1965, il se retrouve orphelin à l'age de 7ans. Il fera un petit sejour en prison pour vol de légumes et de poulets. La passion pour la lecture qu'il a développée à l'orphelinat le pousse à écrire. En 2012, on découvrira qu'il écrit sur internet, en utilisant divers pseudo, de fausses critiques, élogieuses pour ses propres romans et négatives pour ses concurrents... En avril 2013, Le magazine Lire, révèle qu'Ellory est un membre actif de l’Église de Scientologie depuis 1986.

Ouais....

11 de ses romans ont été publiés, dont "Seul le silence" en 2007.

4ème de couverture :

Joseph Vaughan, écrivain à succès, tient en joue un tueur en série, dans l’ombre duquel il vit depuis bientôt trente ans. Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps horriblement mutilé d’une fillette assassinée. La première victime d’une longue série qui laissera longtemps la police impuissante. Des années plus tard, lorsque l’affaire semble enfin élucidée, Joseph décide de changer de vie et de s’installer à New York pour oublier les séquelles de cette histoire qui l’a touché de trop près. Lorsqu’il comprend que le tueur est toujours à l’œuvre, il n’a d’autre solution pour échapper à ses démons, alors que les cadavres d’enfants se multiplient, que de reprendre une enquête qui le hante afin de démasquer le vrai coupable, dont l’identité ne sera révélée que dans les toutes dernières pages.

Plus encore qu’un roman de serial killer à la mécanique parfaite et au suspense constant, Seul le silence marque une date dans l’histoire du thriller. Avec ce récit crépusculaire à la noirceur absolue, sans concession aucune, R. J.Ellory évoque autant William Styron que Norman Mailer par la puissance de son écriture et la complexité des émotions qu’il met en jeu.

 

Je n'ai pas réussi à lacher ce roman avant de l'avoir terminé. L'écriture de RJ ELLORY arrive à captiver le lecteur et lui donne toujours envie d'en savoir un peu plus. Les chapitres du passé sont entre-coupés des reflexions de Joseph, là dans cette chambre d'hotel avec le tueur.

Je ne vous en dirais pas plus sur l'intrigue au risque de dévoiler l'identité du tueur, ce qui serait franchement pas cool. Par contre, j'ai beuacoup aimé le personnage de Joseph. Une personnalité très travaillée, quelqu'un de différent, on ne comprend pas toujours son comportement, mais en même temps si attachant. Par moment, il m'a vraiment fait penser à Tristan, le personnage joué par Brad Pitt dans Legendes d'Automne.

Bref, malgré le fait que je suis loin d'être une grande fan de thriller, j'ai beaucoup aimé ce roman ! Une très belle découverte.

 

 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

1000N1 17/08/2014 20:28

C'est pas trop le genre de bouquin que je lis (pas trop policier) mais je connaissais celui-ci car il fait partie de la sélection France Loisirs.