La femme au carnet rouge

Publié le par lydiane

de Antoine LAURAIN

Quatrième de couverture :

Un soir à Paris, une jeune femme se fait voler son sac à main. Laurent le découvre le lendemain, abandonné dans la rue, tout près de sa librairie. S'il ne contient plus de papiers d'identité, il recèle encore une foule d'objets qui livrent autant d'indices sur leur propriétaire : photos, notes, flacon de parfum. Désireux de la retrouver, l'homme s'improvise détective. À mesure qu'il déchiffre le carnet rouge contenant les pensées secrètes de Laure, le jeu de piste se mue en une quête amoureuse qui va bouleverser leurs vies. Orchestrant avec humour coïncidences et retournements de situation, Antoine Laurain signe une délicieuse comédie romantique qui rend hommage au besoin de merveilleux sommeillant en chacun de nous.

La femme au carnet rouge

Oui c'est vrai la 4ème de couverture en dit beaucoup, et on se doute bien comment cela va finir. Mais malgré tout, j'ai beaucoup aimé ce roman. On se prend vite au jeu : comment Laurent va-t-il s'y prendre pour retrouver cette femme. C'est bien écrit, c'est leger, poetique, ça se lit tout seul. C'est magique de voir qu'avec simplement quelques objets, Laurent en déduit la personnalité de cette femme et se met même à l'aimer sans l'avoir jamais rencontré.

Le personnage de Laurent est attachant. On voit bien que c'est un homme authentique. Il méne sa vie comme bon lui semble sans avoir peur de prendre des virages à 180° si les choses ne lui conviennent plus. En même temps, il se rend bien compte qu'il passe parfois pour un dingue...et il se demande bien comment aborder cette femme si un jour il la retrouve sans qu'elle le prenne pour un psychopathe ??? 

"La femme au carnet rouge" est le dernier roman d'Antoine LAURAIN, mais un autre de ses livres paru en 2012 me fait de l'oeil : "Le chapeau de Mitterrand". Avec le plaisir que j'ai eu à le lire, je crois que je ne vais pas resister longtemps avant d'emprunter ce dernier à la médiathèque ! 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article