Eux sur la photo

Publié le par lydiane

de Hélène Gestern.

Elle est une écrivaine française née en 1971 qui vit et travaille à Nancy. Elle est également enseignante-chercheuse à l'Université, où elle est rattachée à un laboratoire spécialisé dans l'étude du lexique.

J'ai beaucoup entendu parler de son 1er roman, "Eux sur la photo", publié en 2011, qui a obtenu plusieurs prix. Mais ce livre était introuvable à ma médiathèque... Il y a 1mois, par curiosité, j'ai tapé son nom dans le moteur de recherche de la bibliothèque et oh miracle, ils l'avaient acheté cet été. Dès qu'il fu disponible, je l'ai emprunté.

 

Eux sur la photo

4ème de couverture :

Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer. Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu’elle avait trois ans. Ses indices : deux noms et une photographie retrouvée dans des papiers de famille, qui montre une jeune femme heureuse et insouciante, entourée de deux hommes qu’Hélène ne connaît pas. Une réponse arrive : Stéphane a reconnu son père.

Commence alors une longue correspondance, parsemée de détails, d’abord ténus, puis plus troublants. Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps, dépouillant des archives cherchant dans leur mémoire. Peu à peu, les histoires se recoupent, se répondent, formant un récit différent de ce qu’on leur avait dit.

Avec Eux sur la photo, Hélène Gestern nous livre une magnifique réflexion sur le secret de famille et la mémoire particulière que fixe la photographie.

J'ai tout simplement adoré ! Ca, c'est dit ! Il s'agit d'un roman épistolaire, genre que j'apprécie quand il est bien fait. L'auteur doiit en effet réussir à capter son lecteur, à l'emporter dans son univers, et à maintenir un rythme sans avoir la possibilité d'avoir de "l'action en direct". Ici, c'est réussi, on ne s'ennuie pas une minute !

Chaque chapitre commence par la description d'une photo qu'Hélène ou Stéphane a découvert. Puis s'en suit un échange de correspondance pour découvrir qui sont les personnes sur cette photo, où elle a été prise, à quelle époque, dans quelles circonstances... Avec l'aide de ces photos, petit à petit, Hélène et Stéphane découvrent leurs racines... la question restant : vaut-il mieux savoir ou ignorer son passé et quel en sera l'impact sur son futur ?

Je sais que depuis, Hélène GESTERN a écrit plusieurs romans, je vais pas attendre longtemps avant de me les procurer...

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Ca a l'air sympa en effet !
Répondre
B
Il a l'air bien, d'autant plus qu'il me fait penser au dernier livre de Modiano : "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier" que j'ai envie de lire (parce que Modiano j'aime assez). De plus, l'ER d'hier, comme il vient d'avoir le Nobel de littérature, parle de sa naissance et de son enfance : je comprends mieux ses romans (enfin le peu que j'ai lus qui sont une recherche de l'identité).
Répondre
B
J'en ai lu 3 je crois: celui que j'ai préféré c'est peut-être, mais c'est aussi le premier : rue des boutiques obscures, après les 2 autres j'ai bien aimé aussi : dans le café de la jeunesse perdue et voyage de noce.
L
Je me laisserai bien tenter par un Modiano. Je n'en ai jamais lu encore. Lequel as tu préféré jusqu'à maintenant ?
1
Oui, il a l'air vraiment bien ce roman!
Répondre