T comme... TARTT

Publié le par lydiane

Donna Tartt (née en 1963) est une écrivain américaine. Son 1er roman "Le maître des illusions", qu'elle a mis 8ans à écrire,fut un grand succès de librairie (vendu à plus de cinq millions d'exemplaires). Elle a depuis publié 2 autres romans.

 

T comme... TARTT

4ème de couverture :

Introduit dans le cercle privilégié d'une université du Vermont, un jeune boursier californien s'intègre peu à peu dans un petit groupe d'étudiants de la grande bourgeoisie. Il découvre un monde insoupçonné de luxe, d'arrogance intellectuelle et de sophistication, en même temps que l'alcool, la drogue et d'étranges pratiques sataniques. Très vite, il pressent qu'on lui cache quelque chose de terrible et d'inavouable, un meurtre sauvage et gratuit qui l'entraîne, lui et ses camarades, dans un abîme de chantage, de trahison et de cruauté.

J'ai lu beaucoup de choses sur la blogosphère concernant ce roman : apparemment soit on adore, soit on déteste. Moi, en tournant la dernière page de ce pavé qui on compte 700, je me suis dit bof... Puis, on y réfléchissant à tête reposée, je pense que c'est un bon roman, mais qui n'est pas fait pour moi.

Le narrateur, Richard, arrive dans une nouvelle université et souhaite suivre des cours de grec ancien. Il apprend alors que le professeur Morrow choisit lui même ses étudiants et qu'il a actuellment un groupe au complet, soit 5 élèves... Malgré tout, Richard réussi à ce faire accepter dans cette "classe".

Au sein de ce groupe, on vit vraiment en huis clos. Dès lors, le lecteur sent une ambiance particulière qui s'installe. La psychologie des personnages a de quoi laisser perplexe... A part Richard, que l'on arrive à peu près à comprendre, les autres restent de vrais mystères : pourquoi disent-il telle phrase, pourquoi agissent-ils ainsi, est ce qu'ils suivent un plan ou agissent-ils naturellement ? J'étais sans arrêt à me demander s'ils étaient sincères ou jouaient un jeu pour servir un objectif, s'il y avait des alliances ou s'ils faisaient bloc ?

Comme le révéle la 4ème de couverture, un meurtre va venir compliquer les choses. Les réactions des uns et des autres sont très différentes et souvent excessives. Mais lorsqu'il y a un secret au sein d'un groupe de 6personnes, il faut de la confiance et c'est loin d'être le cas avec cette ambiance pesante...

Bref, un livre très réussi sur le travail fait autour de la psychologie des personnages et de l'ambiance malseine qui règne. Mais justement, cette ambiance n'est pas quelque chose que j'apprécie particulièrement dans un roman. De plus, un livre dans lequel j'ai trouvé parfois quelques longueurs : 700 pages faut tenir le rythme !

 

 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article