1, rue des petits-pas

Publié le par lydiane

de Nathalie Hug. Elle est née à Nancy en 1970. Depuis 2004, elle écrit en solo mais également en association avec Jérôme Camut. Elle a déjà publié plus d'une dizaine de livres, dont "1 rue des petit pas" en 2014.

 

1, rue des petits-pas

4ème de couverture :

Lorraine, hiver 1918-1919. Dans un village en ruines à quelques kilomètres du front, une communauté de rescapés s'organise pour que la vie continue. Louise, seize ans, est recueillie au 1, rue des Petits-Pas par une sage-femme qui va lui transmettre son savoir: accoucher, bien sûr, mais aussi lire et écrire, soigner les maux de la vie courante et, enfin, être l'oreille attentive de toutes les confidences. Mais dans ce village ravagé par la guerre et isolé du monde, les légendes nourrissent les peurs, et la haine tient les hommes debout. Ces peurs et cette haine, Louise va devoir les affronter car elle exerce son art dans l'illégalité, élève un enfant qui n'est pas le sien, aime un être qu'elle n'a pas le droit d'aimer, et tente de se reconstruire dans cet univers où horreur et malveillance rivalisent avec solidarité et espoir.

Quelle couverture ! Elle m'a attiré l'oeil de suite. Surtout que je lis beaucoup en allaitant en ce moment, du coup, avec ce roman entre les mains, le tableau était plutôt caucase ! Ensuite la 4ème de couverture a terminé de me séduire : la Lorraine, la 1ère guerre mondiale, le monde des sage-femmes, allez hop, le roman a atterri dans mon sac !

Qu'en dire ? Il y a beaucoup de positif et un peu de négatif...

Commençons par le moins bon. Je ne sais pas si c'est parce que je n'ai pas été assez attentive, mais parfois je n'arrivais plus à me souvenir de qui est qui. L'intrigue se passant dans un village, il y a quand même beaucoup de personnage, et je m'y suis perdue un peu...Idem pour le côté généalogie que l'on découvre au fur à mesure : donc celui là c'est le petit-fils d'un tel qui habitait cette maison là... bref, c'était parfois un peu confus dans mon esprit.

Venons en au positif. J'ai été séduite par le personnage de Louise. Elle est entière, ne se laisse pas déstabilisée par les détracteurs et les mauvaises langues. Elle assume pleinement son metier de sage-femme, consciente qu'elle aide les femmes qui en ont besoin, même si la loi le lui interdit. Sujet, on ne peut plus d'actualité, encore aujourd'hui, les sage-femmes se battent pour leur statuts ! J'avoue qu'il s'agit d'un metier que j'admire (aurai-je louper ma vocation ???), du coup, l'auteur n'a pas eu beaucoup de mal à m'entrainer dans son monde.

Mais Louise c'est aussi beaucoup de doute quand il est question de ses propres sentiments. Là l'auteur m'a surprise. Je ne veux pas en dévoiler trop pour ne pas gacher l'histoire si vous souhaitez lire ce roman. Mais en tout cas, sachez qu'il y a une belle histoire d'amour. 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
1
Je connaissais ce livre, la 4ème de couverture me donnait aussi envie, mais j'avais tellement peu accrochée à un autre livre de Nathalie Hug "la demoiselle des tic-tacs", je n'avais pas du tout aimé l'écriture que j'avais trouvé trop simple et enfantine. Pour ce roman-ci, le style t'as plu?
Répondre
L
Je n'ai pas trouvé que le style était enfantin, mais il ne m'a pas convaincu pour autant... L' auteur se répète beaucoup. C'est d'ailleurs à cause du style je pense que ce ne fut pas un coup de cœur, parce que l'histoire en elle même m' a beaucoup plus.