La prophétie des papes

Publié le par lydiane

de Glenn COOPER

La prophétie des papes

4ème de couverture :

1148, nord-est de la France. Malachie, archevêque d’Armagh et légat d’Irlande, meurt dans les bras de Bernard de Clairvaux, père spirituel des Templiers. Il laisse derrière lui un texte ésotérique, la femeuse « Prophétie des papes », dans laquelle il énumère 111 devises qui s’appliqueront aux 111 papes successeurs de Célestin II (1143-1144) Selon la prophétie, le 112 pape sera le dernier.

2013, Rome. A la mort du pape, 111e successeur de Célestin II, un conclave se tient au Vatican. Au même moment, on extrait des catacombes romaines un surprenant témoignage des premières heures du christianisme. Une telle découverte, si elle était rendue publique, mettrait en péril les fondements mêmes de l’Eglise. Au coeur du secret, Elisabetta Celestino, une jeune et brillante archéologue devenue nonne, va tenter au péril de sa vie, de déjouer une conspiration millénaire, ourdie par une mystérieuse confrérie occulte. 

De la Rome du Ier siècle à l’Europe contemporaine, en passant par l’Angleterre élisabéthaine du célèbre astronome et occultiste John Dee, le thriller ésotérique érudit et haletant de Gleen Cooper nous propose une fascinante traversée de l’histoire de l’Eglise. On notera au passage que les références à la fameuse « prophétie de Malachie » sont d’autant plus captivantes et d’actualité que le pape actuel, Benoît XVI est le 111e successeur de Célestin II

Un thriller ésotérique, c'est un genre que j'affectionne en général. La 4ème de couv' avait tout pour me séduire ! Des actions qui se déroulent dans des siècles différents et qui finissent par se rejoindre, du mystère, du complot historique...

Et bien en fait j'ai été déçue... Je me suis ennuyée. Le rythme est loin d'être captivant tout comme l'intrigue ! J'ai apprécié les chapitres se passant en 2013, j'ai trouvé les personnages de la famille Celestino attachants (bien que Elisabetta en nonne, je n'y crois pas une minute!), par contre tout ce qui se passait dans le passé était pour moi d'un ennui mortel. Pour mon retour au genre "roman ésotérique", mauvaise pioche !

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article