Le théorème du homard ou comment trouver la femme idéale

Publié le par lydiane

de Graeme SIMSION. Il s'agit d'un écrivain australien. "Le théorème du homard" est son 1er roman. Il a déjà publié des pièces de théâtre, des scénarios et des nouvelles.

Le théorème du homard ou comment trouver la femme idéale

4ème de couverture :

Peut-on trouver une épouse sur mesure ? Le professeur de génétique Don Tillman, génie des sciences mais absolument inapte à vivre en société, en est persuadé. Pour mener à bien son « Projet Épouse », Don met au point un questionnaire extrêmement détaillé lui permettant d'éliminer toutes les candidates qui ne répondraient pas à ses exigences. Et celles-ci sont nombreuses car pour Don, la femme idéale

NE DOIT PAS :

1. Fumer et boire.

2. Être végétarienne et aimer la glace à l'abricot.

3. Se lever après 6 heures.

Mais elle DOIT :

1. Faire du sport.

2. Être ponctuelle.

3. Accepter le Système de Repas Normalisé qui prévoit du homard au dîner le mardi.

S'il y a bien une personne qui ne remplit aucun des critères établis, c'est Rosie Jarman, étudiante le jour et barman la nuit, dont la vie aussi désordonnée que celle de Don est méthodiquement organisée.

 

Il y a peu de suspens dans ce livre, on voit très bien comment ça va finir. Mais malgré tout, il est très agréable à lire. Un peu comme "les films de filles" où on sait très bien que le héros va finir avec l'héroine, "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants", mais ça ne nous empeche pas de passer un bon moment et d'en redemander !

Dans ce roman de SIMSION, j'ai adoré le personnage de Don. Vous connaissez la serie Monk ou Bones, eh bien il est pareil ! Hyper organisé, obsessionnel, un esprit purement scientifique qui ne laisse pas de place à la diplomatie, tout est franchise ! Ce qui m'a vallu, il faut bien le dire, de bons moments de rigolade ! Un exemple parmi tant d'autre : Don est en train de faire une conférence

"Une femme au fond de la salle a levé la main. Concentré sur mon argumentation, j'ai commis une erreur sociale mineure, que j'ai promptement corrigée :

- Oui, la grosse...la dame en surpoids, au fond ?

Elle est restée silencieuse un moment et à regardé autour d'elle avant de poser sa question."

En conclusion, j'ai passé un très bon moment avec cette "comédie romantique".

 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
J'adore la glace à l'abricot !
Répondre
L
Ah ba là c'est sur tu n'aurais pas pu être choisie !!!
1
J'ai failli l'acheter, et puis j'ai pris un autre bouquin : on verra si j'ai fait le bon choix!
Répondre