Heureusement les cloches sont passées...

Publié le par lydiane

11h, téléphone sonne. C'est la maitresse de mon Pirate. Finalement la gastro que je croyais terminée, n'était pas si terminée que ça. Allez zou, je prends Little baby sous le bras, et nous voilà partis chercher le grand. Mon Pirate sort de l'école tout sourire et plus en forme que jamais...

Mais c'est perfide à cet âge là, au lieu de montrer tout de suite l'étendue de son talent, il a fait durer le plaisir. C'est monté crescendo tout le long de la journée ! Il a commencé petit bras : à pas vouloir faire la sieste, à sauter sur le canapé (de préférence quand j'allaitais son frère, histoire que je ne puisse pas le faire descendre. Vous savez il me regardait avec son petit sourire coquin, l'air de dire "regarde maman, eh ho !", mais oui, mais oui...t'en fais pas j'te vois, grrrr), et puis le festival de gros mots qui va avec (y a d'ailleurs un peu de nouveauté de ce côté là, j'ai inauguré hier un "maman t'es con"). C'est particulièrement énervant de voir son fils zapper son autorité à la maison, mais c'est encore pire quand c'est devant temoin, et de préférence des spécialistes de la petite enfance...

La visite chez le pédiatre a été mémorable... Mon adorable Pirate a d'abord remué (enfin secouer comme un prunier serait plus exact) la poussette de son frère à peine arrivé dans le cabinet du médecin. Ba oui, manquerait plus qu'il dorme et qu'il manque le spectacle. Résultat Little baby pleure, mais visiblement pas assez fort, d'autant que le pédiatre vient de prendre un appel téléphonique, du coup Le Pirate en remet une couche et se met à crier. Oh la vache, ça commence fort !

Le médecin l'allonge sur la table et l'ausculte. Mon Pirate ne bouge pas d'un centimètre et se laisse faire docilement. Il me dit même "qu'est ce qu'il est sage!". J'hésite...je dois rire ou me facher ? c'est de l'humour ou il se fout de ma gueule ? Puis vient un instant qui restera, je pense, culte : Mon Pirate se roule par terre pour pas que je lui remette son pantalon. Restons zen, ne nous enervons pas...il y a un temoin...au bout de 5 min, je transpire fortement mais j'ai réussi à lui remettre son jean, sans me mettre à hurler comme une hysterique.

Ensuite, je me suis découvert un talent d'Inspecteur Gadget. Et sans me vanter, je suis même assez douée. Si, si, imaginez moi, assise devant le bureau du médecin en train de remplir un chèque. Assis sur un genoux, j'ai Little Baby qui m'arrache me carrese gentiement les cheveux. L'autre pied est posé sur le frein de la poussette pour éviter que Mon Pirate coure dans le cabinet avec la dite machine. Et il me frappe tapotte legerement le bras en hurlant "maman enleve ton pied !"

Après lui avoir remis une seconde fois son manteau (oui parce que la 1ère fois, il l'a balancé par terre 3min après, genre serpillère), je quitte le cabinet, en me trouvant les excuses que je peux : il veut plus faire la sieste les après-midi, du coup il est un peu exité en fin de journée...pittoyable.

Retour à la maison, douche express, puis j'installe mon fils devant son assiette de riz. Il boude, veut pas manger...Bon j'avoue le riz bien cuit avec un peu d'eau de cuisson, ça n'a jamais fait rêver personne, mais quand on est malade, faut ce qu'il faut. Je compatie, je m'assoie près de lui et lui donne la 1ère cuillère qu'il recrache illico dans l'assiette en disant que c'est chaud. Oh zut, je prends une seconde cuillère, souffle et lui met dans la bouche. Même résultat que la 1ère... Je mange un peu de son riz, mais c'est absoluement pas chaud, il se moque de moi. Je lui fais donc avaler une cuillère et retire l'assiette...il recrache sur la table. Oh ça y est, j'ai monté dans les tours, je vais passer sous peu en mode furie, vaut mieux l'éloigner de moi. Tans pis il aura rien mangé (il vomira peut-être moins !), je le colle au lit. Je suis à peine revenu dans la cuisine qu'il est derrière moi avec sa petit moue boudeur "J'veux manger". Ok. "T'es grand mon amour, tu manges tout seul, maman va donner à manger à ton frère (parce que mine de rien ça fait 3/4h qu'il attend...)"

Je suis assise sur le canapé, Little Baby téte goulûment et j'ai une magnifique vue pour assister au spectacle de son frère...qui transvase patiemment le riz de l'assiette vers la table. il fait des petits tas, puis tape dessus, ba oui c'est marrant avec l'eau de cuisson qui restait, ça éclabousse un peu. Je respire calmement, ça ne sert à rien de dire quoi que ce soit de toute façon, il fait une connerie, il le sait et ne cherche qu'à me faire crier. Mon silence a du le surprendre. Alors il me dit au bout de 10 min "Maman tu vas être contente". Zen... "Ah bon, pourquoi?", "J'ai mis du riz partout".

Dans les guides d'éducation, ils disent qu'il faut faire réparer leurs bêtises aux enfants. J'enlève le riz de la table et pendant ce temps, je donne la poubelle à Mon pirate pour qu'il ramasse les grains par terre. Au bout de 5min, il y en avait toujours autant par terre, (c'est pas vrai, je suis mauvaise langue, une partie était maintenant collée sous ses pieds, parce qu'il a joyeusement marché dedans...). J'ai craqué, je l'ai couché.

Evidemment cela aurait été trop facile si il s'était mis à dormir...il a préféré rester debout dans le couloir à crier "j'veux pas dormir, j'suis pas fatigué". Ba voyons ! Lydiane, c'est toi l'adulte, c'est à toi de revenir dans la "zone de calme". Je lui ai pris gentiment la main pour l'accompagner dans son lit, je lui ai dit à quel point j'avais aimé notre journée d'hier, on avait fait des jeux de société, lus des livres...mais qu'aujourd'hui j'avais trouvé la journée horrible. Il ne m'avait pas écouté, il avait fait des bêtises et dit des gros mots, moi je m'étais énervée et j'avais crié. C'était vraiment une mauvaise journée, il fallait vite se coucher, dormir, et oublier cette journée pour passer à demain. Il était pas d'accord ? "Si maman". Il s'est allongé et s'est endormi comme le petit amour qu'il sait être la plus part du temps !

Je suis redescendue à la cusine nettoyer le carnage, préparer à manger à Mon amoureux qui allait rentrer dans 5min. Puis je me suis installée dans le canapé avec un épisode de Castle et le lapin en chocolat de mon fils...

Publié dans Notre petite vie...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
1
Hihihi, tu m'as fait rire, même si je me suis aussi dit "oh la pauvre!" Et également "faut pas que mon cher et tendre lise ça, ça va le dégoutter des enfants!" <br /> La petite terreur mon filleul! Mon dieu, je me suis dit "quand va-t-il s'arrêter" ce que tu as du te dire aussi toute la journée! J'espère qu'il va vite retrouver son calme naturel! <br /> Et dernière question, j'imagine la scène (dis moi si je me trompe) : ton homme qui rentre du boulot après la tornade en disant "ah c'est calme à la maison, c'est reposant!"
Répondre
L
Presque...je lui ai raconté ma journée et après ça il me dit "ba moi je suis fatigué". J'ai du le regarder avec des yeux assassins, du coup il a ajouté en rigolant "mais moi j'ai travaillé aujourd'hui". Y a des fois je le trouve limite son humour...
S
Oh mon dieu ! Ce n'est plus un pirate c'est un ptit monstre ! Eh bien, il faut rester zen parfois ! <br /> Quant au chocolat, je viens de comprendre toute l'utilité de Pâques : l'idée c'est pour les parents de pouvoir se venger de leurs enfants en mangeant leurs chocolats et/ou de se calmer en mangeant leurs chocolats plutôt qu'en s'énervant sur eux. Dans les 2 cas : j'approuve !
Répondre
L
C'est ça exactement! Mais en plus j'ai été sympa parce que je ne lui en ai pas beaucoup mangé.
B
Quelle patience ! Je n'ai jamais dû tenir aussi longtemps sans vous mettre une fessée, enfin essayer de t'en mettre une à toi (tu sais pourquoi). Mais il faut dire aussi que je n'ai jamais vécu ce que tu vis avec ton pirate. Vous étiez des filles assez sages quand même !
Répondre
L
J' avoue que j'ai eu plus d'une fois la main qui me démangeait. Mais je me disais "résiste, une fessée ça te fera du bien a toi, pas à lui !"