Falaises

Publié le par lydiane

Je suis également partie en vacances avec le roman "Falaises" d'Olivier Adam dans mes valises.

Falaises

4ème de couverture :

Etretat. Sur le balcon d'une chambre d'hôtel, un homme veille. Au bout de son regard: les falaises éclairées d'où s'est jetée sa mère vingt ans plus tôt. Le temps d'une nuit, le narrateur déroule le film de sa vie, cherche dans sa mémoire rétive les traces de sa mère disparue. Une question s'immisce peu à peu dans son esprit, lancinante: comment suis-je encore en vie ?

J'annonce tout de suite la couleur, c'est loin d'être mon roman préféré d'Olivier Adam.C'est un roman très noir. Il y a certes le suicide de sa mère quand il est encore tout jeune enfant, mais tout le reste de sa vie est loin d'être un long fleuve tranquille. Un père tyrannique, peu aimant, le narrateur ne se souvient plus si il a connu son père autrement : a-t-il toujours été ainsi ou est-ce la disparition de sa femme qui l'a rendu ermetique à tout amour ? Une enfance très "sexe, drogue et rock'n roll", avec des amis qui se suicident, qui deviennent anorexique...bref des jeunes qui se détruisent. Puis l'alcool qui le fait échouer dans un immeuble rempli de paumés qui se détruisent tout autant.

J'avoue m'être un peu ennuyée par moment au fil des pages. Toutes ces souffrances, ou quand tu penses avoir touché le fond, et bien non, tu tombes encore. Ce fut un peu trop pour moi... Par contre, j'ai retrouvé plus d'intérêt vers la fin du livre avec cette reflexion sur la parentalité. Le narrateur devenu père se demande comment il est possible d'abandonner son enfant en se donnant la mort. Comment une mère ne peut-elle pas trouver la force de se battre par amour pour ses enfants. Le narrateur qui a vécu jusqu'ici avec un sentiment de culpabilité (c'était forcement sa faute et celle de son frère et de son père, si leur mère s'était donnée la mort), se rend compte que la seule coupable c'est sa mère. C'est elle qui a baissé les bras, c'est elle qui ne les aimait pas assez pour se battre, c'est elle la cause de toute cette souffrance.

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article