La pédagogie Montessori

Publié le par lydiane

A la naissance de mon Pirate, j'ai reçu de la part du conseil général un livre : "Éveiller, épanouir, encourager son enfant, la pédagogie Montessori à la maison". C'est la première fois que j'entendais parler de Maria MONTESSORI et de sa psychologie.

Il s'agisait d'une femme médecin (1870 - 1952) qui a étudié pendant 50 ans les enfants de milieux sociaux et culturels très défavorisés et en grande difficulté d'apprentissage. Elle s'intéresse aux enfants "anormaux" qui lui donneront l'occasion de mettre au point sa méthode d'enseignement qu'elle reprend et généralise à l'usage des enfants "normaux". Selon elle, Les enfants traversent tous des "périodes sensibles". C'est à dire des moments de la vie où l'enfant est tout entier « absorbé » par une sensibilité particulière à un élément précis de l'environnement (la période du langage, de l'ordre, de la coordination des mouvements...). Pour elle il est essentiel d'encourager l'autonomie et l'initiative chez l'enfant, et ce, dès le plus jeune âge, d'une part pour faciliter et motiver ses apprentissages et d'autre part pour favoriser son développement en tant que personne. Pour sa pédagogie, elle s'appuie sur un matériel sensoriel. Il permet à l'enfant de distinguer, de préciser, de généraliser, du concret vers le concept et du concept vers l'abstrait.

J'avoue que dans l'ensemble sa pédagogie m'a intéressé. Je suis d'accord avec le principe que la motivation de l'enfant pour apprendre est naturelle. Il suffit à l'adulte de donner quelques "clés", "pistes" et l'enfant découvre par lui-même. On résume généralement cela par la phrase bien connue de Maria Montessori : « Aide-moi à faire seul ».

Je ne me suis pas vraiment focalisée sur ses concepts et j'ai fait avec mes enfants ce qui me semblait naturel. Je leur ai toujours fait écouter beaucoup de musique, je les ai familiarisés rapidement avec les livres, je leur laissais découvrire la nature, je leur ai créé un espace de jeu, notamment bébé pour développer leur motricité (le passage dos-ventre et ventre-dos est d'ailleurs acquis pour Little Baby !). 

Récemment, j'ai lu deux ouvrages établis à partir de la pédagogie Montessori : 60 activités montessori pour mon bébé et  Montessori à la maison.

 

La pédagogie MontessoriLa pédagogie Montessori

J'ai apprécié les activités proposées, à réaliser avec trois fois rien. Par contre j'aurais aimé un petit paragraphe pour expliquer en quoi l'activité était intéressante pour le développement de l'enfant.

Par exemple, j'ai proposé à Mon Pirate deux bols : un rempli de lentilles, l'autre vide. Je lui ai donné une grande cuillère et lui ai montré comment transvaser les lentilles d'un bol à l'autre. J'avoue qu'en voyant cette activité dans le bouquin, j'avais trouvé ça un peu nul, facile et sans grand intérêt. Mais, vu la facilité de mise en place, je me suis dit que j'allais tester, pour voir. Je me suis rendue compte que pour lui ce n'était au final pas aussi simple que ça... il faut tenir la cuillère bien droite, faire "traverser" tout l'espace entre les deux bols, retourner la cuillère que quand on est bien au dessus du second bol. Finalement, il y arrivait bien, mais j'ai remarqué que ça lui demandait de la concentration. Et le plus surprenant c'est que ça lui a plu, souvent il me réclame maintenant pour "jouer aux lentilles".

Une autre activité consistait à proposer des bouteilles, de toutes tailles, grosseurs, et les bouchons qui correspondaient. L'enfant doit "refaire les paires" et viser les bouchons sur les bouteilles. J'ai donc "collectionné" nos différentes bouteilles quelques temps et quand j'en ai eu une quinzaine, je lui ai proposé ce jeu. La constituion des paires n'a pas été un problème. Le visage du bouchon a été un peu plus complexe, il fallait trouver le bon sens !

Bref j'essaye au maximum de le laisser faire des choses par lui-même. Il parle notamment dans ces bouquins de lui laisser un verre et une carafe remplie d'eau pour qu'il puisse boire dans la journée (et que, entre parenthèse, les enfants boivent beaucoup plus ainsi !). C'est vrai qu'en y réfléchissant, je ne l'ai encore jamais laissé remplir son verre d'eau seul. Ce sont des petits gestes que j'ai pris l'habitude de faire me disant qu'il était trop petit, mais en fait, il a bien grandit et je suis sur qu'il serait capable de le faire seul aujourd'hui. Faut juste perdre l'habitude de faire à sa place.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
1
Dans la Meuse, j'ai vu qu'il y avait une école Steiner Waldorf. Je crois que ça ressemble un petit peu à la pédagogie Montessori, mais là je connais moins. peut être que sarah a vu ça en Psycho? Voilà le lien vers l'école http://ecole-des-trois-cailloux.fr/
et celui vers les école Steiner en général http://www.steiner-waldorf.org/pedagogie_steiner/principes.html

Surement de beaux projets, mais moi ça m'inspire pas. j'aurais peur que l'enfant passe à côté des connaissances essentielles...
Répondre
S
Moi je trouve ça cool ! Et ton enfant qui aime jouer aux lentilles sera beaucoup plus à l'aise dans sa motricité fine que ceux qui jouent à la tablette ! Et puis c'est aussi les bases de la conservation : voir que c'est pas parce qu'on bouge des éléments qu'il y en a plus (ou moins) qu'avant... bon là pour le coup c'est vraiment la base de la base mais il faut bien commencer quelques part ! La conservation complète n'est acquise que vers 6 ou 7ans me semble-t-il (par exemple si tu prends une boule de pâte à modeler et après devant lui tu la découpes en morceaux et tu lui demandes si ça fait plus, moins ou pareil que la boule : avant un certain âge les enfants répondent mal parce qu'ils comptent ou regardent à la grosseur.)
Répondre
B
Vu que cette dame a vécu au début du siècle dernier, ses idées sont-elles toujours adaptées en rapport avec l'âge des enfants de maintenant. Aujourd'hui ils sont beaucoup plus éveillés et autrefois il n'y avait pas l'école maternelle. Même si ma grand-mère était entrée à l'école à 4 ans.
Répondre
L
Comme le dit Mymy, il y a effectivement des écoles Montessori partout dans le monde. Ce qui prouve que la pédagogie est toujours adaptée ou du moins elle est mise au "gout du jour". J'ai vu qu'il y avait 3 écoles Montessori en Lorraine : une a Nancy et 2 dans les Vosges.
1
En tous cas elle est encore très d'actualité, et je dirais même que ses idées reviennent à la mode ces dernières années. il y a même des écoles Montessori (mais là je trouve que c'est pousser le concept un peu trop loin...)
Pour l'activité des lentilles, je me suis dit "il va l'envoyer promener, il va jamais s'éclater à faire ça!" alors je suis bien surprise qu'il aime "jouer aux lentilles" C'est rigolo! les enfants sont imprévisibles (et ca me fait aussi penser qu'on doit se tromper parfois quand on se dit "ah ça, ça va leur plaire")
Sur ce, bon éveil!