Les lames du cardinal - Tome 1

Publié le par lydiane

De Pierre PEVEL.

Depuis quelques temps, je me lance dans la lecture de genres nouveaux : la fantasy et la science fiction. Ca ne m'attirait pas du tout auparavant, mais j'ai décidé peu à peu de m'y intéresser et j'ai de bonnes surprises. Je vais piocher, comme d'habitude mes idées de lectures sur des blogs et/ou des forums. C'est comme ça que j'ai entendu parler des "Lames du Cardinal". Un roman mêlant fantasy et capes et épées, ça me tentait pas mal ça !

C'est en voulant rédiger cet article que je me suis penchée sur son auteur Pierre PEVEL. J'ai appris qu'il avait fait ses études au lycée Poincaré à Nancy, et qu'il vivait toujours dans cette ville. Non, un lorrain ! J'ai aussi appris un nouveau terme (eh on en apprend tous les jours !) : l'uchronie de fantasy. Qu'est ce donc cette bête là ? Et bien c'est un style littéraire qui consiste à placer l'intrigue dans des univers fortement inspirés d'une époque historique précise et bien documentée, mais qui diffèrent du monde réel par la présence d'éléments merveilleux (magie, créatures surnaturelles), riches de conséquences sur le déroulement de l'Histoire. L'uchronie de fantasy est donc la spécialité de M. Pevel qui a déjà écrit plusieurs romans dans ce domaine.

Les lames du cardinal - Tome 1

4ème de couverture :

Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l'une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse se garder des ennemis de la Couronne. L'espionnage, l'assassinat, la guerre, tout est bon pour parvenir à leurs fins... et même la sorcellerie, qui est l'oeuvre des plus fourbes adversaires du royaume : les dragons ! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d'Espagne est tombée entre leurs griffes... Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n'ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l'heure est venue de reformer l'élite secrète qu'il commandait jadis, une compagnie d'aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d'élégance, de courage et d'astuce, ne redoutant nul danger. Les Lames du Cardinal !

Les premiers chapitres nous présentent des personnages qui n'ont rien en commun. On se demande où l'auteur veut en venir, et quand tout ça va commencer à se confondre pour former une histoire... Puis, les pièces du puzzle se mettent en place, et on comprend que ces personnages si carismatiques, au tempérament bien trempé sont "Les lames du cardinal". J'ai tout d'abord beaucoup aimé les personnages parmi lesquels : Le capitaine La Fargue, la figure paternelle du groupe, sage, sensé, pour qui le mot "honneur" à toute son importance. Nicolas Marciac, coureur de jupons, qui a l'air très leger, mais en façade seulement. Saint-Lucq, le sang mêlé, très mysterieux. Et puis au bonheur, une femme, Agnès, tétue et intrépide. On sent une vrai cohésion de groupe, un passé commun, une confiance qui a été ébranlée mais qui demande qu'à renaitre de ses cendres. J'ai retrouvé les marques qui ont fait le succès des 3 mousquetaires de Dumas.

Pour ce qui est de l'intrigue, j'avoue avoir été un peu débousolée au début. Les dragons, la magie,... bof, bof, finalement je me serais bien contentée du côté capes et épées sans la fantasy. Puis, je m'y suis faite et j'ai même trouvé ça plaisant à la fin (surtout dans la bataille finale !). Dans ce tome, les lames du cardinal, nouvellement reformées, ont pour mission de retrouver une personne, sans savoir qui elle est au fond, sans connaitre réellement les implications et l'importance de celle-ci. Ils vont donc de découvertes en découvertes. Il n'y a pas de temps mort dans ce récit. Ca va vite, et c'est captivant. Le lecteur se triture également l'esprit pour comprendre comment tous les faits s'imbriquent. Mais ce qui m'a le plus intrigué c'est ce groupe de fins limiers. Pourquoi ont-ils été dissout il y a 5ans ? Peuvent-ils à nouveau se faire confiance ? Bref, ça donne envie de se lancer dans le tome 2 de cette trilogie !

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article