Darkwind tome 1 : Mécanique infernale

Publié le par lydiane

de Sharon CAMERON.

Si vous aimez lire, vous connaissez forcement Babelio. Site où se retrouve tous les amoureux de la lecture, pour partager leurs coups de coeur ou leurs déceptions littéraires. J'ai décidé d'apporter ma pierre à l'édifice et me suis inscrite sur Babelio (http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=214560). Les critiques que je poste sur ce site me permettent de participer chaque fin de mois aux masses critiques. Lors des masses critiques, il suffit de choisir quel(s) ouvrage(s) on souhaite lire. Si on a la chance d'être tiré au sort, l'éditeur nous envoie le livre en question. En contrepartie, on s'engage à poster une critique sur Babelio dans les 30jours qui suivent la réception.

C'est comme ça que j'ai reçu le 1er tome "Mecanique infernale" de Darkwind.

Darkwind tome 1 : Mécanique infernale

4ème de couverture :

Angleterre, 1852. Katharine est envoyée par sa tante et tutrice au manoir de Darkwind où vit son oncle Tulman. Elle doit prouver que celui-ci a perdu la raison et le faire interner pour qu’il cesse de dilapider la fortune familiale. À Darkwind, Katharine rencontre un vieil homme excentrique, mais surtout génial, qui se consacre à l’invention d’automates extraordinaires. Rares sont les privilégiés qui ont le droit de pénétrer dans son atelier. Parmi eux, Lane, son ombrageux apprenti et Ben, un brillant étudiant en sciences. Tous deux défendent farouchement Tulman par dévouement mais aussi parce qu’il fait vivre sur son domaine des centaines de personnes qu’il a arrachées à la misère. Bien vite, Katharine doute : l’héritage familial mérite-t-il qu’on y sacrifie son oncle et les familles qu’il protège ? A la demande insistante des domestiques de l’oncle Tulman, Katharine accepte de rester un mois à Darkwind avant de prendre une décision. Trente jours au cours desquels elle se rendra complice d’espionnage, échappera de justesse à la mort et tombera amoureuse…

La 4ème de couverture résume bien l'intrigue, je n'en dirai guère plus. J'ai particulièrement aimé l'ambiance du roman, très mystérieux, secret. La description du manoir de Darkwind y est pour beaucoup. Que c'était agréable de se promener dans ce domaine : de découvrir les magnifiques pièces comme la salle de danse avec sa verrière, les pièces plus sombres comme la chapelle, les mystérieuses comme la pièce aux horloges ou l'atelier, et évidemment toutes ces portes dérobées, ces passages secrets...

Les personnages sont certes un peu caricaturaux. On voit vite qui sont les gentils et qui sont les méchants, idem pour l'histoire d'amour, guère de surprise. L'héroine m'a un peu énervée au départ :elle se la jouait un peu trop "oui moi, je suis supérieure à vous, je suis de Londres...", alors qu'on voyait gros comme une maison qu'elle allait s'épanouir et ne plus pouvoir se passer de ces gens de Darkwind. Tout ça peut bien sûr se comprendre puisque le livre est catalogué "roman jeunesse". Malgré tout, on adhère vite à l'histoire et on a surtout envie de connaitre le chemin emprunté pour arriver au dénouement.

Même s'il s'agit d'un 1er tome, il y a une vraie fin à ce roman. Je me demande même du coup de quoi il va être question dans le second tome... En tout cas, merci à Babelio et aux éditions Bayard Jeunesse pour cette découverte. Je suis contente de ma 1ère participation aux masses critiques !

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

1000N1 15/06/2015 21:10

Et ils vont t'envoyer le tome 2 aussi? :-)

lydiane 16/06/2015 12:03

Malheureusement non. Mais faut pas pousser, je trouve déjà très bien de pouvoir recevoir gratuitement des livres à la maison !