Poppy Wyatt est un sacré numéro

Publié le par lydiane

de Sophie Kinsella.

Poppy Wyatt est un sacré numéro

4ème de couverture :

En Angleterre, de nos jours. Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis plusieurs générations. Et pour couronner le tout, on vient de lui dérober son portable. Juste au moment où elle envisage la fuite à l’'étranger, elle découvre dans une poubelle un téléphone. Miracle ! Enfin pas si sûr…. Car ce portable appartient à l'’assistante d’un dénommé Sam qui n’a pas l’'air de saisir l'’urgence de la situation.

A force de supplications, Poppy réussit à le persuader de lui laisser ledit téléphone. C'’est juré, c’'est l'’affaire de quelques heures, et elle lui transmettra tous ses messages d’'ici là. Sauf que bien entendu, toute cette affaire va rapidement tourner au vinaigre : impossible de retrouver cette foutue bague, la soirée avec les beaux-parents vire au désastre, Magnus n’'est pas d’un très grand soutien et Lucinda, la très irritable wedding planner, est aux abonnés absents. Et puis, il y a ces messages étranges reçus sur le portable de Sam, qui laisseraient entendre qu'’un complot se prépare contre lui dans sa propre entreprise. Poppy parviendra-t-elle à redresser la situation ?

Je ne suis pas très attirée par la "Chick lit". A part "Bridget Jones" qui m'a fait déliré (mais surement aussi parce qu'elle a un petit côté déjenté), ces "romances" se ne sont pas mon truc. A la rigueur, je peux valider les téléfilms que l'on regarde les après-midi pendant les vacances de Noël assis dans son canapé sous un plaid avec un chocolat chaud. Mais en bouquin, niet !

Ceci dit, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Ce livre m'a été prêté par une amie, je n'allais quand même pas lui rendre sans l'avoir ouvert. Je me suis donc attellée à cette lecture.

Déjà ça se lit vite. L'écriture est fluide, pas besoin de réfléchir 107 ans à ce que l'auteur a voulu dire et pas besoin de s'extasier devant les figures de style ou le vocabulaire employé...C'est vrai que même si on voit d'avance comment ça va se finir (on le sait rien qu'en lisant la 4ème de couv', pas besoin d'être devin), on tourne rapidement les pages pour apprendre le déroulé de l'histoire. Il y a quand même eut quelques rebondissements, qui m'ont fait dire finalement ce n'est pas si sans intérêt que ça.

Je crois que ce qui m'agace le plus dans ces livres, c'est l'héroine. Toujours accro au shopping (à tiens autres livres à succès de l'auteur), cherchant le prince charmant avec un gros compte en banque, misant tout sur l'apparence ("mon dieu vous avez vu celle là !, cette robe date de la collection de l'année dernière !"). Bref, c'est crépage de chignons entre filles et histoire d'amour sans surprise.

En relisant ma critique, je me trouve très dur et très cliché. C'est vrai, que je n'accroche pas avec ce style de livre. Peut-être sur la plage en été, et encore... Mais je suis tellement admirative du travail d'écrivain. Ca doit être tellement difficile, demander beaucoup d'effort, que j'ai du mal à "descendre" complétement un livre. J'ai toujours envie de dire "pas mal, "mais si, il y a du positif". Enfin, bref, ce livre à quand même connu un grand succès commercial, de nombreuses lectrices l'ont adoré, alors pourquoi pas vous ? Donnez moi votre avis si vous l'avez lu.

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

1000N1 23/06/2015 17:38

Moi je l'ai lu! tiens voilà mon avis http://1000n1.overblog.com/2014/05/poppy-wyatt-est-un-sacre-numero-de-sophie-kinsella.html C'est clair que ce n'est pas un grand bouquin, mais bon on le sait avant même de l'avoir ouvert! Ca fait partie des bouquins que j'avais achetés a France Loisirs (les seuls que je trouvais à moins de 10 euros. J'ai bien fait de me désabonner!!!)