Le dîner

Publié le par lydiane

de Herman KOCH.

Il s'agit d'un romancier et acteur néerlandais né en 1953. Il a déjà écrit plusieurs romans, mais "Le dîner" paru en 2009 est le 1er a être traduit en français.

Le dîner

4ème de couverture :

Deux frères se donnent rendez-vous avec leur épouse dans un restaurant branché d'Amsterdam.
Hors-d'œuvre : le maître d'hôtel s'affaire.
Plat principal : on parle de tout, des films à l'affiche, des vacances en Dordogne.
Dessert : piques et banalités. On évite soigneusement le véritable enjeu de ce dîner à huis clos : leurs fils respectifs ont commis un acte d'une violence inouïe.
Jusqu'au couperet de l'addition...

Je suis tombée sur ce roman lors d'une bourse aux livres. J'en avais entendu du bien, je l'ai donc embarqué, (d'autant plus que le homard me faisiat de l'oeil !). En lisant la 4ème de couverture, je m'attendais un peu à un scénario comme dans le film "Le prénom". Vous voyez ? Un dîner en famille, où le ton monte, où les secrets sont découvert mais avec un côté très humoristique.
 
On découvre les deux couples au restaurant. On leur colle d'emblée des étiquettes : L'homme politique qui est dans le paraitre, très "m'as tu vu", très "politiquement correct", et le frangin qui aime les choses simples mais chez qui on sent un petit complexe d'inferiorité. Cependant, au fil des pages, on se rend compte que c'est pas vraiment ça... Ce roman est loin d'êre leger comme je me l'imaginais. L'ambiance est même lourde.
 
Petit à petit les caractères se précisent. J'ai bondi d'effroi lors d'une scène où Paul raconte qu'il se rend avec son fils chez un commerçant. Son fils a accidentellement cassé la vitrine du commerçant avec un ballon. Paul vient donc le dédommager, mais le discours du commerçant "ah les jeunes d'aujourd'hui" lui fait complétement pêter un plomb. La violence est inouïe et tout ça devant un tout jeune enfant. Ce roman soulève des questions importantes : quel modèle donne-t-on à nos enfants ? Jusqu'où peut-on aller pour proteger ceux qu'on aime ? Peut-on tout accepter de la part de nos enfants ?
 
J'ai beaucoup aimé ce livre, parce qu'il m'a surpris. Il m'a chamboulé, et m'a laissé un goût amer.
 
 
 

 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
1
Euh, je sais pas si je me sens de le lire ton roman après avoir lu ton article...
Répondre