Un après-midi d'automne

Publié le par lydiane

de Mirjam KRISTENSEN. J'ai lu ce roman dans le cadre du prix littéraire inter CE.

Un après-midi d'automne

4ème de couverture :

Rakel et Hans Olav, jeunes mariés, se réjouissent de découvrir New York. Au cours d’une visite au Metropolitan Museum, Hans Olav tombe en arrêt devant une toile de Georges de La Tour, La Madeleine pénitente. Rakel s’éloigne quelques instants ; à son retour, Hans Olav a disparu. La gardienne lui dit l’avoir vu quitter les lieux au bras d’une femme...

Jusqu’alors épouse comblée et sereine, Rakel se trouve brutalement jetée dans la peau d’une jolie femme à la dérive, arpentant la ville des semaines durant à la recherche d’un disparu. Plusieurs rencontres émaillent son périple et lui dévoilent ce qu’aurait pu être sa propre vie.

Le livre de Mirjam Kristensen commence comme un roman policier et se poursuit en une odyssée intérieure. Comment peut-on, tout simplement,disparaître ? Et finalement, que cherche vraiment Rakel ? Son mari ? Son bonheur évanoui ? Ou seulement à préserver ses illusions ?

J'ai beaucopup aimé...le début et seulement le début ! C'était vraiment très prometteur pour moi. Ce couple de touristes qui se promène tranquillement au coeur de New York et qui décide de se rendre au Metropolitan Museum. Rakel va faire une petite pause aux toilettes et impossible de retrouver son homme ensuite. Un peu excédée, elle pense d'abord qu'absorbé par les tableaux Hans Olav a continué sa visite. Rakel cherche donc dans les salles voisines, mais rien. L'angoise commence à grandir, que faire ? Attendre devant le tableau où ils se sont séparés, interroger les surveillants, retourner à l'hotel...

Je comprenais totalement les sentiments de Rakel. Mais petit à petit, j'ai commencé à la trouver limite folle... je ne comprenais plus grand chose à son comportement. L'auteur m'a peu à peu perdu. Et puis j'ai commencé à m'ennuyer, j'ai continué à tourner les pages pour connaitre le fin mot de l'histoire,et pfff... Ah décéption !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article