L'amour sans le faire

Publié le par lydiane

de Serge JONCOUR.

Je vous ai déjà parlé de cet auteur que j'ai découvert avec l'Ecrivain national. J'avais beaucoup aimé son écriture et ses personnages. Alors ...j'ai replongé, avec un roman un peu plus ancien L'amour sans le faire, paru en 2012.

L'amour sans le faire

4ème de couverture :

On ne refait pas sa vie, c'est juste l'ancienne sur laquelle on insiste, pense Franck en arrivant aux Bertranges, chez ses parents qu'il n'a pas vus depuis dix ans. Louise est là, pour passer quelques jours de vacances avec son fils dont elle a confié la garde aux parents de Franck.
Le temps a passé, la ferme familiale a vieilli, mais ces retrouvailles inattendues vont bouleverser le cours des choses. Franck et Louise sont deux êtres abîmés par la vie, ils se parlent peu mais semblent se comprendre. Dans le silence de cet été chaud et ensoleillé, autour de cet enfant de cinq ans, « insister » finit par ressembler, tout simplement, à la vie réinventée.

J'ai encore était conquise par cette écriture juste, par la façon dont M. JONCOUR tisse son roman. Il nous distille au fil des pages l'histoire de ses personnages, c'est très bien fait. Ses personnages c'est d'ailleurs la force de ce roman. Ils sont attachants, fragiles, sensibles, mais si inaccessibles en surface. Ils sont très loin d'être parfait, ils commettent beaucoup d'erreurs, en sont conscients, mais ne peuvent s'empêcher de recommencer. Au final, Franck, ses parents et Louise, sont un peu tous pareil. Ajouté à ça l'insouciance d'un enfant de 5ans, il n'en faut pas plus pour fissurer la carapace de ces adultes.

Je zyeute déjà vers son dernier roman "Repose toi sur moi"...


 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
"Repose-toi sur moi" je l'ai noté dans ma très grande liste de livres à lire. C'est vrai qu'il a l'air très bien, j'ai lu un extrait dans le magazine Lire de l'été, je crois.
Répondre
S
Maman c'est pas "ta très grande liste de livres à lire", c'est ta PAL... même moi je sais ça !