Un goût d'espoir et de cannelle

Publié le par lydiane

de Sarah McCoy.

Je suis tombée sur ce roman en fouillant un peu dans différents blogs et vu les bons commentaires que j'ai pu découvrir, j'ai décidé de me plonger dans sa lecture.

Un goût d'espoir et de cannelle

4ème de couverture :

Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœoeur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l'armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d'insouciance. Jusqu'à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps ...
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d'une pâtisserie allemande, celle d'Elsie ... Et le reportage qu'elle prépare n'est rien en comparaison de la leçon de vie qu'elle s'apprête à recevoir.

Reba, journaliste américaine, doit écrire un article sur la façon de fêter Noël dans les autres pays. Elle a choisi de se rendre dans la boulangerie de pure tradition allemande tenue par Elsie et sa fille Jane au Texas. L'interview se transforme finalement en une vraie rencontre et la naissance d'une forte amitié.

Elsie a peu de souvenirs de Noël... on ne fêtait pas Noël en 1944 en Allemagne. Elsie avait 16ans, sa famille suivait naturellement les règles érigées par les nazis, en bons patriotes. Leur fille ainée est partie dans un lebensborn et Elsie est courtisée par un officier allemand, plutôt sympathique. Personne ne se rend réellement compte des drames qui se jouent. Et puis, peu à peu les fissures apparaissent... C'est l'heure des choix, des questionnements...

Reba de son côté n'a pas eu une enfance rose. Son père est revenu du Vietnam traumatisé et toute la famille en a subi les conséquences. Alors aujourd'hui, Reba a du mal à s'engager et à expliquer ses sentiments à son compagnon Riki. Riki est garde frontière. On découvre au fil des pages son métier et la souffrance des familles mexicaines.

J'ai beaucoup aimé ce roman. Plus pour la partie allemande de 1944 que pour l'intrigue américaine. J'ai trouvé très intéressant d'avoir le point de vue d'une famille allemande pendant la guerre sans tomber dans le "cliché" des "affreux nazis" ou des "courageux résistants".

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article