Les enchantements d'Ambremer

Publié le par lydiane

de Pierre PEVEL.

Je ne suis pas à mon 1er roman de l'auteur, loin de là ! J'aime son univers, son écriture, ses personnages... 

Ce roman est paru une première fois en 2003. Il a été réédité en 2015 sous le titre du Paris des Merveilles.Un 2nd tome "L'exilir d'oubli" est paru en 2004 et la réédition récente s'est transformée en une trilogie avec l'ajout "Le Royaume Immobile"

Les enchantements d'Ambremer

4ème de couverture :

À première vue, on se croirait dans le Paris de la Belle Époque. En y regardant de plus près, la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, et une ligne de métro rejoint le pays des fées... Dans ce Paris des merveilles, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, est chargé d'enquêter sur un trafic d'objets enchantés, lorsqu'il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. Il lui faudra alors s'associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...

Ce n'est pas mon roman préféré de l'auteur, mais malgré tout, j'ai passé un excellent moment avec ce livre. J'ai trouvé celui-ci moins sombre que ses autres romans.  Ca tient certainement aux personnages. L'une des forces de Pierre PEVEL, je trouve, c'est de créer des personnages "gris", ni tout blanc, ni tout noir, mais particulièrement séduisant, des genres de "bad boy" au grand cœur. Là, c'est moins le cas, mais les personnages restent très travaillés et attachant.

Griffont est un mage, réfléchit et intelligent qui se retrouve, bien malgré lui, mêlé à une série de meurtres. Quelques personnages magiques ont délaissé l'Outre-monde pour s'installer dans le monde des humains. Humains, mages, fées... cohabitent de façon pacifique dans ce Paris de la Belle Epoque. Griffont se met alors a mené l'enquête à la façon d'un Sherlock Holmes, et Isabel de Saint Gil est un peu son Irène Adler. Ce duo est terriblement efficace, et leurs répliques à la "je t'aime moi non plus" sont savoureuses !

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article