Zona frigida

Publié le par lydiane

de Anne B. RAGDE. J'ai connu cette auteure norvégienne avec sa trilogie des Neshov. J'ai eu envie de replonger dans son univers.

Zona frigida

4ème de couverture :

Un huis-clos haletant, par l'auteure norvégienne à succès Anne B. Ragde.
Qu 'est-ce qui a bien pu pousser Bea, jeune caricaturiste branchée de 35 ans, à s'inscrire pour une croisière à destination des terres du Grand Nord ?
La croisière, d'abord : un concept plutôt destiné au Troisième âge et pas à une célibataire croqueuse d'hommes comme elle...
La destination, ensuite : le Svalbard, dite « Zona frigida », aux confins septentrionaux de la Norvège, ne constitue pas un territoire des plus accueillants. On prétend même qu'il y fait si froid que tous les animaux sont devenus blancs...
Autant dire que la présence de Bea sur ce cargo a de quoi susciter la curiosité de ses compagnons de route.Si la jeune femme a prétexté auprès de ses proches le besoin de rompre avec son quotidien, il apparaît rapidement que ses motivations sont toutes autres : Bea a des comptes à régler avec son passé et ce voyage devrait lui permettre de repartir à zéro. La croisière d'agrément va vite se transformer en cauchemar pour certains passagers...

J'avais envie de froid et de neige, me voilà donc partie dans le Grand Nord avec ce roman. L'auteur ne fait rien pour nous rendre son héroïne sympathique, c'est une alcoolique qui se fout pas mal des sentiments des autres. A part son animal de compagnie : son oiseau, elle n'aime pas grand monde. Son cœur c'est un peu une "zona frigida". 

La voilà décidée à faire une croisière. Enfin "croisière" c'est un grand mot, on n'est loin des paquebots de luxe avec piscine et casino ! Ici ça ressemble plus à un gros bateau de pêche. Le but : voir des ours polaire. En réalité, c'est le but des autres passagers, Béa, les ours polaires, ce n'est pas vraiment ça motivation première. On comprend vite que quelqu'un l'intéresse tout particulièrement sur ce bateau et qu'elle est loin de porter cette personne dans son cœur.

Mais contre toute attente, ce froid glacial dégivre le cœur de Béa...Ces vacances seront un peu une renaissance pour elle.

A première vue, on peut trouver un peu de longueurs à ce roman. Mais en fait, c'est juste ce qu'il faut pour nous mettre dans l'ambiance. Le personnage de Béa malgré ou plutôt grâce à tous ses défauts m'a beaucoup touché. J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman.

 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Si tu as envie de froid et de neige, tu sais que Mylène a mis dans le challenge lire un auteur islandais !
Répondre
S
bof, c'est pas si loin la Norvège et l'Islande ;)
L
Je sais ! Quand j'ai vu sa regle, j'ai vérifié la nationalité de cette auteure dont je venais d'emprunter le roman. Mais loupé, norvégienne !