Sirius

Publié le par lydiane

de Stéphane SERVANT.

Sirius

4ème de couverture :

Alors que le monde se meurt, Avril, une jeune fille, tente tant bien que mal d'élever son petit frère, Kid. Réfugiés au coeur d'une forêt, ils se tiennent à l'écart des villes et de la folie des hommes... jusqu'au jour où le mystérieux passé d'Avril les jette brutalement sur la route. Pourchassés, il leur faut maintenant survivre dans cet univers livré au chaos et à la sauvagerie. Mais sur leur chemin, une rencontre va tout bouleverser : Sirius. Avec ce road trip post-apocalyptique, Stéphane Servant signe un grand roman d'aventure, brut et haletant.

Faut le reconnaitre, ça fait un bout de temps que ce roman jeunesse est inscrit sur mon p'tit carnet de livres à lire. Un parmi tant d'autres… Il y a trois semaines, quand je me suis présentée à la sortie de la médiathèque, j'avais les bras déjà bien chargés de bouquins pour les vacances. Mais à ma médiathèque, ils aiment nous tenter ! Ils ont installé, juste à la sorite, là où tu fais la queue pour faire valider tes emprunts, un petit présentoir avec quelques bouquins "les coups de cœur de la médiathèque". Bien entendu, je suis tombée sur Sirius… il me restait un peu de place dans mes bras, je l'ai embarqué.

C'est un roman post-apocalyptique, mais aussi un roman d'aventure, de fantasy, voire un brin poétique. Bref, difficile à classer !

Avril vit avec son frère Kid dans une forêt. Cette ado a du prendre les choses en main : elle a construit une cabane dans un arbre, elle s'occupe de l'approvisionnement en nourriture et essaye d'éduquer Kid, lui qui a si pu connu "l'ancien monde". Dans le monde d'Avril, les hommes ont pourri la planète, ils ont d'abord accuser les animaux et ont décidé de les éliminer, mais visiblement ça n'a pas arranger les choses. Le nouveau monde est sterile, plus rien ne nait, ni les humains, ni les animaux, ni les plantes...bref, plus aucune reproduction, le monde se meurt. Là où ça m'a quand même fait flipper, c'est que je me suis dit que l'on n'est pas dans une science fiction complétement improbable, et que dans quelques centaines d'années, on en sera peut-être pas loin... 

Bon revenons-en à Avril. Elle est rattrapée par son passé et se retrouve obligée du quitter son arbre. Elle est traquée et doit fuir toujours plus loin. Bien entendu, tout au long de cette errance, elle et Kid, vont faire des rencontres. Pas toujours facile de savoir si on a en face de soi un homme individualiste et égoïste ou un homme prêt à les aider.

Le côté "fantastique" m'a un peu désarçonnée au début. Mais ce fut, malgré ça, une jolie lecture pour moi.

 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article