Station eleven

Publié le par lydiane

de Emily St John Mandel

Station eleven

4ème de couverture :

Une pandémie foudroyante a décimé la civilisation. Une troupe d'’acteurs et de musiciens nomadise entre de petites communautés de survivants pour leur jouer du Shakespeare. Ce répertoire classique en est venu à représenter l’'espoir et l'’humanité au milieu des étendues dépeuplées de l’'Amérique du Nord.

Centré sur la pandémie mais s’'étendant sur plusieurs décennies avant et après, Station Eleven entrelace les destinées de plusieurs personnages dont les existences ont été liées à celle d’'un acteur connu, décédé sur scène la veille du cataclysme en jouant Le Roi Lear. Un mystérieux illustré, Station Eleven, étrangement prémonitoire, apparaît comme un fil conducteur entre eux…

Dans ce roman s'entrelacent l'histoire de différents personnages avant, après et pendant une pandémie de grippe. Cette maladie va tuer la majorité de la population de la Terre. Ceux qui restent vont devoir apprendre à vivre dans un monde totalement différent...il n'y a plus d'électricité, plus de moyen de transport, plus aucune technologie. 

Je referme ce livre sans beaucoup d'émotion. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, il n'y a pas vraiment de "suspens" ou de révélations, du coup j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs parfois. 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article