La tête sous l'eau

Publié le par lydiane

d'Olivier ADAM

La tête sous l'eau

4ème de couverture :

Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’'air perdu. Il m'’a pris dans ses bras et s’'est mis à pleurer. Un court instant j’'ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.
Puis il s’'est écarté et j’'ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : « On l’'a retrouvée. Merde alors. On l’'a retrouvée. C'’en est fini de ce cauchemar. »
Il se trompait. Ma sœoeur serait bientôt de retour parmi nous mais on n’'en avait pas terminé. 
Vingt ans après "Je vais bien, ne t’'en fais pas", Olivier Adam nous plonge à nouveau "La tête sous l’'eau".

Olivier ADAM fait parti de mes auteurs chouchous. J'aime son écriture, j'aime les histoires qu'il me raconte. On y respire souvent l'air marin en compagnie de personnages torturés. "La tête sous l'eau" ne fait pas exception à la règle...mais avec moins de réussite. 

Les parents de Léa et Antoine leur ont imposé un déménagement de Paris en Bretagne. Eux, la Bretagne, ça leur va pour 15 jours de vacances mais pas au quotidien. L'adolescence ce n'est déjà pas simple, mais si on vous coupe de vos repères et de vos amis, ça peut vite devenir un cauchemar. Bref, ils ont du mal à s'intégrer, surtout Léa. Alors, le jour où elle disparait, tout le monde pense à une fugue. Mais elle ne revient pas, et on ne la retrouve pas... 

Ce fut une lecture "vite fait, bien fait". Je n'en garderais pas un souvenir impérissable… Je ne me suis pas attachée aux personnages, il y avait trop de "clichés" pour moi. De plus, je sentais une volonté de l'auteur de garder du suspens alors que j'avais déjà compris depuis quelques pages de quoi il retournait. Non, décidemment, ce n'est pas le meilleur ouvrage d'Olivier ADAM

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article