Les couleurs de la vie

Publié le par lydiane

de Lorraine FOUCHET.

J'ai beaucoup aimé Entre ciel et Lou du même auteur lu l'année dernière. C'est donc avec impatience que j'ai commencé ce nouveau roman

Les couleurs de la vie

4ème de couverture : 

Quand Kim, jeune Groisillonne fraîchement débarquée de sa Bretagne natale à Antibes, est embauchée comme dame de compagnie par Côme, elle est touchée par le dévouement de ce fils pour sa mère Gilonne. D’'autant que cette mondaine, ancienne actrice au caractère bien trempé, n'’est pas toujours facile à vivre ! Quelle est donc sa surprise quand elle découvre, au hasard d’'une conversation téléphonique, que le fils de Gilonne est mort…. Ce jeune homme est-il un escroc, ou ses intentions sont-elles sincères ? Et pourquoi Gilonne, qui n’'est pourtant pas sénile, le fait-elle passer pour son fils ? Guidée par sa curiosité et son attachement pour ces deux être cabossés par la vie, Kim se lance dans une enquête, afin de démêler le vrai du faux, et de faire la lumière sur la personnalité du « vrai » Côme, disparu dans des circonstances mystérieuses.
Les apparences sont parfois trompeuses, et la vérité peut être plus douloureuse que le mensonge.… Dans ce roman choral aux accents résolument optimistes, Lorraine Fouchet dépeint la vieillesse avec ses regrets, ses tracas, mais aussi ses espoirs. On retrouve avec plaisir les ingrédients qui font la magie des livres de l’'auteur : des personnages pittoresques, une touche de Bretagne, des airs de musique, le tout formant un merveilleux hymne à la vie.

Dès qu'il est question de la jolie Bretagne, je perds toute mon objectivité ! Non, plus sérieusement, il faut reconnaitre que les romans "bretons" de Lorraine FOUCHET ont une certaine ambiance iodée, un rythme de marée et de vents de tempête qui ne sont pas pour me déplaire. Mais l'ambiance ne fait pas tout dans un roman...

Ici d'ailleurs la Bretagne entre en compétition avec la Côte d'Azur où est partie s'exiler Kim. La grand-mère de Kim, sa seule famille au final, a décidé de jeter l'éponge et d'en finir avec la vie. En mettant Kim devant le fait accompli, la jeune femme se pose beaucoup de questions sur l'intérêt de la vie et sur l'épreuve que représente la vieillesse. Quoi de mieux pour obtenir des réponses que de devenir dame de compagnie pour une vieille femme dans une maison de retraite. Sauf que la vieille dame en question, Gilonne, est loin d'être "petit caniche et feuilletons à l'eau de rose". 

En acceptant ce poste pour un mois, Kim ne s'imaginait pas à se retrouver avec plus de question qu'en arrivant...Qui est donc le fils de Gilonne ? Il n'a pas l'air de profiter de la vielle dame, alors pourquoi donc accepte-t-il d'endosser cette identité ?

J'avoue que contrairement à Entre Ciel et Lou, j'ai été moins captivée par ce roman. Le personnage de Kim m'a déjà moins convaincu et l'intrigue en elle même ne m'a pas passionné outre mesure. Malgré tout, il s'agit d'une belle lecture, sans prise de tête, qui fait passer un moment sympa. 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bernadette 25/04/2019 13:17

Tu dis que tu perds toute objectivité lorsqu'il s'agit de la Bretagne, mais en plus l'auteure s'appelle Lorraine !