Le secret de la manufacture de chaussettes inusables

Publié le par lydiane

De Annie BARROWS

Le secret de la manufacture de chaussettes inusables

4eme de couverture :

Ce n’était pas le projet estival dont Layla avait rêvé. Rédiger l’histoire d’une petite ville de Virginie-Occidentale et de sa manufacture de chaussettes, Les Inusables Américaines. Et pourtant…
Eté 1938. Layla Beck, jeune citadine fortunée, refuse le riche parti que son père lui a choisi et se voit contrainte, pour la première fois de sa vie, de travailler. Recrutée au sein d’une agence gouvernementale, elle se rend à Macedonia pour y écrire un livre de commande sur cette petite ville.
L’été s’annonce mortellement ennuyeux. Mais elle va tomber sous le charme des excentriques désargentés chez lesquels elle prend pension. Dans la famille Romeyn, il y a… La fille, Willa, douze ans, qui a décidé de tourner le dos à l’enfance… La tante, Jottie, qui ne peut oublier la tragédie qui a coûté la vie à celui qu’elle aimait… Et le père, le troublant Félix, dont les activités semblent peu orthodoxes. Autrefois propriétaire de la manufacture, cette famille a une histoire intimement liée à celle de la ville.
De soupçons en révélations, Layla va changer à jamais l’existence des membres de cette communauté, et mettre au jour vérités enfouies et blessures mal cicatrisées.

Période de confinement oblige, médiathèque fermée, librairie fermée...je pioche dans ma bibliothèque. La couverture et le titre ne m'emballaient pas des masses, mais ce qui m'a décidé à choisir ce roman, c'est son auteur. Celle-là même qui a écrit "Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates", roman que j'avais particulièrement aimé. Autant le dire tout de suite, ce fut un bon choix !

J'ai vraiment aimé les personnages. Annie BARROWS sait créer des personnages un peu rebelles, qui ne rentrent pas dans le moule de la "bonne" société, avec leurs petits défauts, mais surtout une pointe d'humour qui m'a conquise. En particulier : Jottie, que j'ai adoré découvrir. Cette vieille fille (enfin, elle n'a qu'une trentaine d'années !) fait preuve d'une belle force de caractère. C'est un peu l'adulte de la famille (bien qu'elle ne soit pas l'aînée), elle gère ses frères et soeurs, mais aussi les filles de son frère. Elle vit dans la maison familiale, et pour faire rentrer un peu d'argent, loue une chambre à Layla Beck.

Layla, fille de sénateur, n'a jamais eu à se préoccuper de l'argent. Elle a toujours eu une vie privilégiée. Le jour où, après une énième dispute, son père lui coupe les vives; elle tombe de haut en découvrant "la vraie vie". Enfin... c'est vite dit, car son oncle lui déniche quand même un poste dans un petit coin paumé des Etats-Unis. C'est grâce au New Deal que ce poste, pas vraiment essentiel, a été créé. Elle doit écrire un livre sur l'histoire de la ville. Layla se plonge alors dans les archives de la ville et va faire resurgir les souvenirs de la famille Romeyn...    

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sarah 02/06/2020 17:00

Ca a l'air sympa ! Moi j'aime bien les histoires de famille !

1000N1 10/05/2020 14:22

C'est rigolo mais ce titre m'a aussitôt fait penser à celui du cercle littéraires des amateurs d'épluchures de patates.
Un livre dans ta bibliothèque? Un de ta PAL, acheté mais jamais lu?

Lydiane 15/05/2020 11:24

Quand ma chef a déménagé elle m'a laissé deux gros cartons de bouquins. Il en faisait parti. Belle découverte !