Broadway limited

Publié le par lydiane

de Malika FERDJOUKH

Tome 1 : Un dîner avec Cary Grant

Tome 2 : Un shim sham avec Fred Astaire

Broadway limitedBroadway limited

4ème de couverture :

Normalement, Jocelyn n'aurait pas dû obtenir une chambre à la Pension Giboulée. Mrs Merle, la propriétaire, est formelle : cette respectable pension new-yorkaise n'accepte aucun garçon, même avec un joli nom français comme Jocelyn Brouillard. Pourtant, grâce à son talent de pianiste, grâce, aussi, à un petit mensonge et à un ingrédient miraculeux qu'il transporte sans le savoir dans sa malle, Jocelyn obtient l'autorisation de loger au sous-sol. Nous sommes en 1948, cela fait quelques heures à peine qu'il est à New York, il a le sentiment d'avoir débarqué dans une maison de fous. Et il doit garder la tête froide, car ici il n'y a que des filles. Elles sont danseuses, apprenties comédiennes, toutes manquent d'argent et passent leur temps à courir les auditions. Chic a mangé tellement de soupe Campbell's à la tomate pour une publicité que la couleur rouge suffit à lui donner la nausée. Dido, malgré son jeune âge, a des problèmes avec le FBI. Manhattan est en proie à l'inquiétude depuis qu'elle a cinq ans. Toutes ces jeunes filles ont un secret, que même leurs meilleures amies ignorent. Surtout Hadley, la plus mystérieuse de toutes, qui ne danse plus alors qu'elle a autrefois dansé avec Fred Astaire, et vend chaque soir des allumettes au Social Platinium. Hadley, pour qui tout a basculé, par une nuit de neige dans un train. Un train nommé Broadway Limited.

J'ai choisi ce roman un peu par hasard...il y était question de New York (où je désespère de me rendre un jour...!) et de l'ambiance de Broadway dans les années 50.

Le roman s'ouvre avec ce jeune français, Jocelyn, qui débarque dans cette pension où il a réservé une chambre par courrier quelques semaines avant. Sauf que "Jocelyn" en anglais ce prononce "Jocelyne" et il s'agit d'un prénom féminin. Voilà donc notre Jocelyn face à Miss Merle, l'une des propriétaires de la pension, qui se rend compte du malheureux quiproquo. Jocelyn n'ayant pas d'autres lieux de chute, Miss Merle va tenter de convaincre sa soeur "Le Dragon" d'accepter Jocelyn entre leurs murs. Pari réussi ! Jocelyn se créé donc une place au sein de toutes ces jeunes femmes qui multiplient les auditions pour devenir danseuse ou comédienne.

Au départ, j'ai été surprise par le ton de l'auteur : cette pointe d'humour et ce récit qui semble partir dans tous les sens. Mais au fil des pages, je me suis attachée à tous ces personnages et à leurs petits secrets. J'ai adoré cette ambiance "Broadway", mais sous les paillettes, tout n'est pas toujours rose... notamment la place des noirs dans la société. Bref, j'ai été captivée par cette histoire au point d'aller emprunter rapido le second tome à la bibliothèque. Seule déception, la sortie du tome 3 qui devait paraitre fin 2019 a été repoussée, et pour le moment il n'est pas encore publié. Je vais devoir être patiente...

 

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sarah 25/07/2020 12:24

Je dis comme Mymy, ça a l'air drôlement sympa !

lydiane 31/07/2020 20:48

Je confirme ! Il est génial !

1000N1 19/07/2020 14:13

Elle a l'air bien sympa cette saga!