Chambre 128

Publié le par lydiane

de Cathy BONIDAN. J'ai reçu ce roman dans le cadre d'une Masse Critique de Babelio

Chambre 128

4ème de couverture :

Quand Anne-Lise réserve la chambre 128 de l'hôtel Beau Rivage pour de courtes vacances en Bretagne, elle ne sait pas encore que ce séjour va transformer son existence.
Dans la table de chevet, elle découvre un manuscrit sur lequel figure juste une adresse où elle décide de le réexpédier.
Retrouvera-t-elle son auteur ? La réponse, qui lui parvient quelques jours plus tard, la stupéfait...
Au point qu'Anne-Lise va tenter de remonter la trace de tous ceux qui ont eu ce livre entre les mains. Chemin faisant, elle va exhumer histoires d'amour et secrets intimes. Pour finalement peut-être se créer une nouvelle famille...

La 4ème de couverture me semblait sympa. Elle me laissait imaginer un roman que l'on suit comme une piste au trésor où l'on tire petit à petit le fil de la pelote de laine jusqu'à la démêler totalement.  Ca me faisait  un peu penser au roman d'Antoine LAURAIN que j'ai beaucoup aimé : Le chapeau de Mitterrand , où l'on suit le destin des personnages qui rentrent en possession du fameux chapeau. Ici, dans le roman de Cathy BONIDAN, on fait le parcours en sens inverse.

Anne-Lise découvre, lors d'un voyage, le texte d'un roman dans sa chambre d'hôtel. Férue de littérature, elle ne peut s'empêcher de le lire. Certes, elle remarque immédiatement qu'il s'agit d'un premier roman, avec certaines maladresses et un manque d'expérience, mais elle est conquise par les émotions que dégagent le récit. Elle trouve le nom et l'adresse de l'apprenti écrivain et décide de lui renvoyer son ouvrage. 

Petite surprise, ce livre est un roman épistolaire. Perso, j'aime beaucoup ce genre.

La réponse à sa lettre, apprend à Anne-Lise que l'auteur a perdu ce texte il y a plus de trente ans et que, chose étrange, le roman était alors inachevé... En effet, Anne-Lise s'était bien rendue compte que la fin du roman avait un style un peu différent. Notre apprentie détective se donne alors pour mission de retrouver ce second auteur. Elle va remonter la piste en commençant par les précédents occupants de sa chambre d'hôtel.

On découvre alors, à travers leurs échanges de courriers, différents personnages qui ont tous eu le fameux livre entre les mains. Ce texte aura été, pour chacun d'eux, générateur de prises de décisions et de grands changements dans leurs vies.

J'ai passé un beau moment avec ce roman. C'est léger, et ca regorge de positive attitude (bref, on en a bien besoin en ce moment !). Alors oui, c'est un peu "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil". Bien sûr tout ce petit monde s'entend à merveille, et de belles amitiés vont se créer (voire plus si affinité), mais ça fait du bien de lire ce type de roman de temps en temps, surtout lorsque c'est bien écrit !

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un genre d'Amélie Poulain quoi
Répondre
B
C'est presque logique que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, car ce doit être des personnes ayant un peu le même caractère qui ont lu ce livre.
Répondre