La villa aux étoffes

Publié le par lydiane

d'Anne JACOBS

La villa aux étoffes

4ème de couverture :

Dans l'Allemagne de 1913, dans l'apparat d'une grande somptueuse maison bourgeoise, maîtres et domestiques se croisent et se côtoient, partageant joies, drames, secrets et amours interdites. La jeune orpheline Marie occupe le poste de femme de ménage dans l'imposante résidence de la famille industrielle Melzer.
Alors que Marie cherche sa place parmi les domestiques, l’agitation règne lors de la saison du bal hivernal : Katharina, la belle et plus jeune fille des Melzers, doit être introduite en société lors de la saison du bal hivernal.
Seul Paul, l'héritier de la famille, se tient à l'écart et préfère sa vie étudiante à Munich - jusqu'à ce qu'il rencontre Marie ...
Tandis que la guerre approche, petite et grande histoire se mêlent, palpitantes, pour nous plonger au cœur d'une saga inoubliable.

Je n'avais pas vraiment compromis qu'il s'agissait d'un trilogie lorsque j'ai attaqué ce pavé...du coup, il va falloir lire la suite si je veux connaitre le fin mot de l'histoire !

Ce roman se situe en Allemagne, en 1913, juste avant le début de la première guerre. Il y a quelques références aux tensions internationnales grandissantes : j'imagine que l'intrigue du tome 2 sera sur fonds de guerre mondiale. Le lecteur, à travers le regard de Marie, pénètre au sein d'une maison d'un grand industriel. Marie jeune orpheline, vient d'être embauchée comme aide cuisinière. On est clairement dans une ambiance à la Downton Abbey.

On découvre le quotidien des domestiques, et la famille bourgeoise qu'ils servent : les parents Johan et Alicia et leur trois enfants. L'ainé, Paul est étudiant en droit à Munich, mais fait preuve de peu de motivation pour ses études... Elisabeth qui ne rêve que d'un beau mariage, mais qui souffre de la comparaison avec se petite sœur, la belle Katharina. Cette dernière n'a que faire de tenir "sa place dans le monde", elle ne vit que pour sa passion, la peinture. Elle va alors découvrir que Marie a elle aussi un vrai talent pour cet art. Une amitié va voir le jour entre Katharina et Marie, ce qui va accélérer l'ascension de la jeune domestique au poste convoité de femme de chambre.

Dans ce roman, il est donc question d'amitié, de romance, mais aussi de jalousie et de questionnement sur les origines et les secrets du passé. J'ai trouvé quelques longueurs au départ, et il est vrai que l'on devine assez vite les évènements à venir, malgré tout c'est une lecture assez sympathique.

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Eh oui ton résumé me fait penser aussi à Downton Abbey.
Répondre