Rosa Dolorosa

Publié le par lydiane

de Caroline DORKA-FENECH

Rosa Dolorosa

4ème de couverture :

Elles étaient au nombre de douze. Douze méduses qui plongèrent parmi les bulles éclairées au néon dans l'aquarium. Leurs tentacules flottant comme des fourreaux de fantômes. "
Dans les rues serpentines du Vieux-Nice, Rosa déambule au bras de son fils, Lino. Ensemble ils rêvent de posséder un hôtel dans lequel un immense aquarium accueillerait des méduses. À peine dix-neuf ans d'écart, ils forment un duo inséparable. Jusqu'au jour où Lino est arrêté et emprisonné pour le meurtre d'un enfant. Pour Rosa, l'innocence de son fils est incontestable.
Dans un ballet d'images charnelles, poétiques, la mater dolorosa se lance dans une quête sublime et dévorante. Mais jusqu'où l'amour maternel peut-il conduire ?

Rosa vit seule avec son fils, Lino, depuis que celui-ci a 8ans. Ils ont crée une relation fusionnelle au point de vouloir travailler ensemble. C'est décidé, Rosa va vendre son petit restaurant pour travailler dans l'hôtel que son fils rêve d'ouvrir dans le vieux Nice. Il ne leur reste plus qu'un investisseur à convaincre pour que leur projet se concrétise.

Rosa est en adoration devant son fils. Elle est tellement fier de lui : elle le trouve beau, ambitieux, charismatique. Alors le jour où les flics débarquent chez elle et embarque son fils, elle sait qu'il s'agit d'une erreur. Elle va se battre : elle va prouver que son fils est innocent et va trouver ce monstre qui a lâchement tué un enfant.

C'est un roman court, et j'ai enchainé rapidement les pages. Il est très addictif. J'étais plongé dans la tête de Rosa, la pression montait...j'ai beaucoup aimé !

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Ton article me donne envie. Et le "recommandé par Amelie Nothomb" a fini de me convaincre. Malheureusement ma lefiatheque n'a pas souvent les livres récents...
Répondre