Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chambre des dames

Publié le par lydiane

de Jeanne BOURIN.

 

La chambre des dames

4ème de couverture :

Jamais le Moyen Age n'avait encore inspiré un tel roman, chronique chaude et familière d'une famille vivant au XIIIème siècle, dans le royaume de Saint Louis.
Ce roman n'est pas un roman historique au sens habituel du terme. C'est un roman dans l'histoire. Jeanne Bourin y conte l'existence quotidienne des Brunel, orfèvres à Paris, surtout celle des femmes et, tout particulièrement, de deux d'entre elles : Mathilde, la mère, trente-quatre ans, et Florie, sa fille, quinze ans, qui se marie. Tout semble tranquille, assuré. Rien ne l'est car une folle passion et des événements dramatiques vont ravager la vie des Brunel.
Si l'intrigue est imaginaire, le cadre historique, lui, ne l'est pas. Une documentation rigoureuse donne au moindre détail une authenticité que Régine Pernoud, éminente médiéviste, s'est plus à confirmer dans sa préface : les Brunel vivent sous nos yeux comme on vivait en XIIIème siècle rayonnant où l'on mêlait gaillardement vie charnelle et vie spirituelle, quête du corps et quête de l'âme, sans déchirement. A travers La Chambre des dames, tout un temps ressuscite dans sa verdeur, son naturel et son originalité. Nous épousons sa mentalité, tout à la fois voisine et différente de celle d'aujourd'hui. Mathilde, Florie, chaque personnage nous devient familier, nous les aimons comme s'ils étaient des nôtres. C'est ainsi que bien des idées reçues se voient battues en brèche.

"La chambre des dames", un vrai classique du roman historique. Je connaissais, de nom évidemment, et puis une amie, férue de livres comme moi me l'a prêté en me disant "ça devrait te plaire". Elle ne s'est pas trompée !

Comme l'explique très bien la 4ème de couv', on découvre dans ce roman la famille Brunel. Le roman débute par le mariage de la fille ainée, Florie. C'est sa mère Mathilde qui nous présente sa famille. Mathilde a 34ans, comme moi, les similitudes s'arrêtent là ! Parce qu'en effet, vivant au XIIIè Siècle, Mathilde a déjà 6 enfants, elle marie sa 1ère fille et ne va pas tarder à être grand-mère, elle a un mari impuissant et fait déjà partie des "vieilles"...

Dans ce roman, il est question d'amour, de passion, de trahison, de violence...c'est très bien écrit. On s'attache aux personnages, on comprend parfaitement leurs états d'esprit, même si leur façon de penser est loin de notre vie du XXIè S.

Bref, j'ai passé un très bon moment avec ce roman.

Partager cet article
Repost0

Une vie

Publié le par lydiane

de Simone VEIL.

Comme tout le monde, j'ai vu les fameuses images de Simone VEIL à l'assemblée défendant le droit à l'avortement, mais sinon je connais assez peu son parcours. J'ai souvent eu envie de lire son autobiographie : Une femme politique, de laquelle on entend que du bien (c'est rare de faire l'unanimité en politique... !), féministe, survivante de la Shoah, ça doit être on ne peut plus intéressant à découvrir.

Une vie

4ème de couverture :

Simone Veil accepte de se raconter à la première personne.
Personnage au destin exceptionnel, elle est la femme politique dont la légitimité est la moins contestée en France et à l'étranger ; son autobiographie est attendue depuis longtemps.
Elle s'y montre telle qu'elle est : libre, véhémente, sereine.

Pas besoin de se plonger dans un roman de fiction pour rencontrer une héroïne au destin exceptionnel. Ce qui m'a touché dans ce récit, c'est sa force de caractère. Elle a su s'imposer dans un monde d'hommes grâce à son travail et son intelligence. Mais ce qui m'a le plus impressionné c'est sa volonté inébranlable à construire l'Europe. Dès la fin de la guerre, elle était persuadée que la France devait se rapprocher de l'Allemagne. Comment, cette femme après avoir vécue dans un camp nazi, a-t-elle l'intelligence de faire la part des choses ? Comment arrive-t-elle a distinguer allemands et nazis sans être aveugler par la colère et l'envie de vengeance ? Son engagement pro-européen force le respect.

J'ai aussi apprécié de voir le monde politique "de l'intérieur". Les batailles, les soutiens, les victoires, les relations avec Chirac, Mitterrand, Bayrou (avec lequel elle est particulièrement féroce, et qui au regard des événements des derniers mois, prête à sourire...). Mais cela reste une autobiographie, je n'irai pas jusqu'à dire qu'elle se donne toujours le beau rôle, mais les événements rapportés sont forcement subjectifs.

Ce récit m'a énormément intéressée, si ce n'est pas encore fait, je vous invite à le découvrir !

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0