Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les yeux de Sophie

Publié le par lydiane

de Jojo MOYES

Les yeux de Sophie

4ème de couverture : 

J'ai cru que c'était la fin du monde. J'ai cru que rien de bon ne pourrait plus m'arriver. Je ne mangeais plus, je ne sortais plus. Je ne voulais plus voir personne. Mais j'ai survécu. Contre toute attente, j'ai fini par surmonter l'insurmontable et, petit à petit, la vie m'a paru vivable. »
Paris, 1916. Sophie Lefèvre doit prendre soin de sa famille alors que son mari part pour le front. Quand la ville tombe entre les mains de l'armée allemande, au milieu de la Première Guerre mondiale, Sophie est contrainte de faire le service tous les soirs à l'hôtel où réside la Wehrmacht. À l'instant où le nouveau commandant découvre le portrait qu'Édouard a fait de sa femme, cette image l'obsède. Une dangereuse obsession qui menace la réputation, la famille et la vie de Sophie, et va la conduire à prendre une terrible décision.
Un siècle plus tard, à Londres, Liv Halston reçoit ce portrait en cadeau de la part de son mari avant de recueillir son dernier soupir. Sa vie est bouleversée de plus belle lorsqu'une rencontre fortuite lui permet de découvrir la véritable histoire de ce tableau.

Les hommes viennent d'être mobilisés pour la 1ère guerre mondiale. Edouard, le mari de Sophie, est parti, la laissant seule dans un village du Nord. Sophie, aidée de sa sœur Hélène et de leur jeune frère font leur possible pour maintenir à flot leur Hôtel/restaurant. Jusqu'au jour où les allemands choisissent leur restaurant pour tous leur diners. Bien entendu, Sophie ne veut pas de l'ennemi dans son établissement, mais elle a guère le choix...

Tous les habitants la regardent de travers depuis que les allemands sont devenus des habitués de son restaurant. Mais c'est aussi la chance de ne plus souffrir du rationnement et de détourner un peu de nourriture pour les français.

Le commandant allemand, féru d'art, apprécie les tableaux d'Edouard qui couvrent les murs du restaurant. En particulier "les yeux de Sophie", un tableau où Edouard a représenté sa femme. Les discussions que Sophie a avec le commandant sur la peinture risque de lui couter cher...

Pour la suite du roman, le lecteur fait un saut dans le temps et se retrouve en 2006 à Londres au côté de Liv. Son mari est décédé brutalement il y a 4 ans. Liv, jeune trentenaire, n'a jamais réussi à s'en remettre. Son mari, architecte connu, leur a construit une magnifique maison. Malheureusement, les petits salaires de Liv ne lui permettent pas d'entretenir une telle maison. Malgré tout, elle ne peut se résoudre à la vendre.

C'est alors que Liv fait la rencontre de Paul. C'est la première fois qu'elle voit un peu de lumière au bout du tunnel, à nouveau un peu de joie dans sa vie. Paul est enquêteur, mais un enquêteur un peu spécial. Il est embauché par des héritiers souhaitant retrouver des oeuvres d'art qui ont été volées par les nazis pendant la seconde guerre mondiale. 

Un soir, Liv invite Paul dans sa chambre. Stupéfait, il se retrouve alors face "aux yeux de Sophie". Voyant son regard vers le tableau, Liv lui explique que son mari lui a offert durant leur voyage de noces. Evidemment, Paul a été mandaté pour retrouver ce tableau… 

Quel a été le parcours de ce tableau entre la 1ère guerre mondiale et 2006 ? Quel a été le destin de ses différents propriétaire. Bref, on suit une enquête bien particulière dans ce roman. Il y est question d'amour, de passion, de sacrifice et de douleur.

Ce roman avait vraiment tous les ingrédients pour me passionner. Mais ce ne fut malheureusement pas un coup de cœur. J'ai passé un bon moment de lecture quand même ! Je ne sais pas ce qui m'a manqué...je ne me suis peut être pas assez attaché aux personnages.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Mon désir le plus ardent

Publié le par lydiane

de Pete FROMM.

J'ai lu ce roman dans le cadre du Family Challenge : lire un livre écrit à la 1ère personne.

Mon désir le plus ardent

4ème de couverture : 

Maddy s'était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu'elle, encore moins avec un guide de rivière. Mais voilà Dalt, et il est parfait. À vingt ans, Maddy et Dalt s'embarquent dans une histoire d'amour qui durera toute leur vie. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, devenus tous deux guides de pêche, ils vivent leur passion à cent à l'heure et fondent leur entreprise de rafting dans l'Oregon. Mais lorsque Maddy, frappée de vertiges, apprend qu'elle est enceinte et se voit en même temps diagnostiquer une sclérose en plaques, le couple se rend compte que l'aventure ne fait que commencer.
"Mon désir le plus ardent" est le portrait d'un couple ancré dans le temps présent qui affronte avec courage et humour les épreuves de la vie. Avec sa voix pleine d'énergie, tout à la fois drôle et romantique, Pete Fromm nous offre une histoire d'amour inoubliable.

Quand j'ai débuté ce roman, le style narratif m'a surprise. Les phrases sont courtes, directes. Mais en fait, cela colle parfaitement au caractère de Maddy. Maddy sait ce qu'elle veut dans la vie. Pourtant, quand son regard croise celui de Dalt, elle perd ses certitudes. Très vite, ils se marient et décident de fonder une famille. 

Dans chaque chapitre, Maddy nous raconte une partie de sa vie. Il y a parfois plusieurs années entre chaque chapitre. Là aussi, ça peut surprendre au début. Je finissais un chapitre sur une scène, et j'attaquais le suivant pour connaitre la suite, mais je faisais alors un bond de plusieurs mois, voire plusieurs années dans le temps. En définitive, cela permet une merveilleuse vision de la vie de Maddy et Dalt. 

Autant vous le dire tout de suite, j'ai adoré ce roman. Les personnages de Maddy et Dalt m'ont convaincu. Ils sont forts, tellement beaux ensemble, drôles. Mais ils sont aussi plein de petits défauts...j'avoue que j'aurais bien mis 2 ou 3 claques à Maddy parfois ! Bref, ce roman est une magnifique histoire d'amour, mais sans trémolo, ni guimauve.

Partager cet article
Repost0

Les oubliés du dimanche

Publié le par lydiane

de Valérie PERRIN.

Les oubliés du dimanche

4ème de couverture : 

Justine, vingt et un ans, vit chez ses grands-parents avec son cousin Jules depuis la mort de leurs parents respectifs dans un accident. Justine est aide-soignante aux Hortensias, une maison de retraite, et aime par-dessus tout les personnes âgées. Notamment Hélène, centenaire, qui a toujours rêvé d'apprendre à lire. Les deux femmes se lient d'amitié, s'écoutent, se révèlent l'une à l'autre. Grâce à la résidente, Justine va peu à peu affronter les secrets de sa propre histoire. Un jour, un mystérieux « corbeau » sème le trouble dans la maison de retraite et fait une terrible révélation.
À la fois drôle et mélancolique, un roman d'amours passées, présentes, inavouées... éblouissantes.

J'ai adoré Changer l'eau des fleurs, j'ai donc eu envie, cet été, de me plonger dans un nouveau roman de cette auteure. Il est ici question de Justine qui travaille dans une maison de retraite. Elle adore son métier, et tisse de vrais liens avec les résidents. Elle aime passer du temps avec ces personnes âgées pour les écouter raconter leur vie. Et tout particulièrement avec Hélène.

Hélène lui conte son enfance. Cette petite fille est passionnée par la lecture, mais les lettres dansent devant ses yeux, se mélangent, et lui rendent toute lecture impossible. Exclue de l'école, moquée par les autres enfants, elle se renferme sur elle même. Et puis, c'est la rencontre avec Lucien, qui deviendra son mari. Une belle histoire d'amour qui sera brisée par l'arrivée des nazis.

En parallèle, au fil des pages, on apprend à connaitre un peu plus intiment Justine. Pourquoi elle vit chez ses grands-parents. Pourquoi son "frère" est son cousin. Pourquoi elle est si indépendante seule.

Ce ne fut pas un coup de cœur comme Changer l'eau des fleurs, mais malgré tout la lecture de ce roman est très sympathique. J'avoue qu'il m'a beaucoup fait penser à Tu comprendras quand tu seras plus grande, et c'est peut-être cette ressemblance qui m'a laissé un goût de déjà lu, et m'a donc un peu moins convaincue. 

Partager cet article
Repost0