Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ile aux mensonges

Publié le par lydiane

de Frances HARDINGE

L'ile aux mensonges

4ème de couverture :

Faith Sunderly, 14 ans, est la fille d'un révérend et éminent naturaliste. Accusé d'avoir trompé la communauté scientifique, il part s'exiler avec sa famille sur une île au large des côtes anglaises. Mais les rumeurs l'accablent et bientôt il est retrouvé mort. Suicide déshonorant comme le fait croire la respectable société victorienne ? Ou assassinat, comme en est persuadée sa fille ? Avec son insatiable curiosité, Faith mène seule son enquête, qui l'entraine de révélations en secrets précieusement dissimulés. Elle est prête à défier toutes les convenances sociales pour faire surgir la vérité. Mais cette vérité pourrait se révéler dangereuse....

Un roman jeunesse dont j'ai entendu beaucoup de bien. On plonge ici dans la société victorienne du XIXeS. La recherche scientifique est en ébullition, mais avant de grandes découvertes, il y a forcément de fausses pistes...

Le père de Faith est un naturaliste reconnu. La jeune Faith s'intéresse énormément au travail de son père et au domaine scientifique d'une façon générale, mais on lui explique clairement que ce n'est pas le rôle d'une femme ! Les portes des laboratoires et des musées lui sont fermées. Alors, lorsque sa famille est obligée de s'isoler sur une île plutôt hostile, Faith est bien décidée à trouver ce qu'on lui cache. Pourquoi son père doit-il quitter la grande société londonienne ?

Le mystère s'épaissit lorsque son père est retrouvé mort. On évoque un suicide. Son père n'aurait pas supporter les critiques faites à son encontre. Faith est vent debout contre ces attaques. Elle est bien décidée à prouver que son père était un grand scientifique et qu'il a été assassiné.

Ce mêle à cette enquête un côté fantastique, mais je ne veux pas trop en dire, si ce n'est que cela va engendrer des luttes de pouvoir. Chacun avance masqué pour arriver à ses fins...

Ce fut une très belle lecture ! L'histoire est bien ficelée, et le lecteur est entrainé dans ces intrigues mystérieuses. Si vous aimez les policiers et le fantastique, foncez, vous ne serez pas deçu !

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

La vie a plus d'imagination que nous

Publié le par lydiane

de Clarisse SABARD

La vie a plus d'imagination que nous

4ème de couverture :

Après sa récente rupture avec Clément, Léna redoute une nouvelle fois les vacances de Noël dans sa famille quelque peu agitée. Mais elle n'imaginait pas avoir affaire à un nouveau cataclysme !
Cette fois, c'est son père qui fait des siennes : une semaine avant Noël, la voilà forcée d'aller le chercher à l'hôpital, car il a été ramassé ivre mort devant la grille du cimetière de Vallenot... Qu'est-ce qui lui a pris ? Et pourquoi a-t-il rompu avec sa dernière conquête ? Et comme si cela ne suffisait pas, sa mère a décidé de la recaser avec Clément, Mamie Jacotte l'a inscrite en secret sur un site de rencontres et son oncle Xavier a invité un SDF pour les fêtes...
Cette année encore, les vacances ne s'annoncent pas de tout repos. Heureusement qu'il y aura la neige, le chocolat chaud, le marché de Noël et les traditionnelles décorations au programme !

 

Je sais, je ne suis pas très en avance dans les publications sur mon blog... encore un roman que j'ai lu au moment de Noël. Comme pour "Falalala", j'étais à la recherche d'un roman léger qui me mettent dans l'ambiance de Noël. Avec ce genre de livre, il y a toujours le risque de tomber sur un romance gnagnan...et malheureusement, ce fut le cas avec ce livre.

On connait la fin dès le départ : évidemment, Léna et Clément vont retomber dans les bras l'un de l'autre. Mais si c'était amené avec subtilité, une jolie écriture et la magie de Noël, je ne dis pas non. Mais là, excusez moi, c'est lourd ! Pas de finesse dans ce roman, les personnages sont caricaturaux : la grand-mère jeun's inscrite sur Meetic, le père en pleine déprime et remise en question (là aussi on voit arriver le pourquoi de la situation des kilomètres à l'avance) et surtout le personnage de Léna...mon dieu, elle m'était complétement antipathique.

Bref, ce n'est pas un roman pour moi. Clarisse SABARD a de nombreux fans, je ne fais tout simplement pas partie du lot. Ce genre d'intrigues, je les préfère dans mon canapé en série télé plutôt qu'en roman, c'est tout.

Publié dans Lu - entendu..., Noël

Partager cet article
Repost0

Falalalala

Publié le par lydiane

d'Emilie CHAZERAND. 

En décembre, j'aime beaucoup lire des romans "d'hiver" dans lequel on sent bien l'esprit de Noël. Avec un titre comme Lalalalala et une couverture comme celle-là, j'avais beaucoup d'espoir dans ce roman !

Falalalala

4ème de couverture :

Chez les Tannenbaum, on est petit. Trois générations d’achondroplases, soit sept naines, gèrent ensemble Tannenland, le paradis réduit des animaux miniatures. Deuxième curiosité alsacienne après la cathédrale de Strasbourg, experte ès Bredele et productrice des meilleurs shows de Noël de la région, cette famille n’a rien d’ordinaire. Sauf peut-être Richard, 19 ans, le seul garçon de la tribu. Le seul grand, aussi. L’exception à la règle, la mouche dans le lait. Tout aurait pu néanmoins rester ainsi, si… Si le coeur de Lulu Tannenbaum, 16 ans, ne s’était pas déglingué. Si la Syrie n’était pas en guerre. Et si Hervé Vilard était juste un chanteur.

Avec ce roman, Emilie CHAZERAND, nous plonge en plein cœur de l'Alsace et de ses traditions de Noël. C'est un élément que j'ai beaucoup aimé. Ayant vécu 4 ans à Strasbourg, j'ai retrouvé dans ce livre cette belle ville : la place Kléber, la chocolaterie Batt et la boulangerie Naegel, les rues pavées du centre ville, les bredele, et les petits mots alsaciens qui ponctuent le texte (toujours avec la traduction, je vous rassure !)

Le lecteur fait la connaissance de la famille Tannenbaum et de toutes ses femmes : 7 au total sur 3 générations ! Celles-ci ont une particularité qui ne passe pas inaperçue : elles sont toutes naines. Elles se sont construites un domaine Tannenland, dans lequel Noël est une vraie tradition. Chaque jour en décembre, elles accueillent les touristes venus découvrir leur univers, gouter leurs bredele et profiter du spectacle qu'elles font chaque soir.

Dans ce monde féminin vit Richard, le seul homme : il est né de "père inconnu", son oncle est mort tout comme son grand-père. Et chose étrange, Richard est grand et même très grand ! Ce qui intéressant dans ce roman c'est l'inversion des "aprioris" habituels : être nain est normal, c'est Richard qui détonne dans le paysage. C'est lui qui se sent exclu et étrange.

Mais cette année, Lulu, 17ans, apprend qu'elle a un problème cardiaque. Elle prend alors conscience que la vie est courte et rédige sa "liste des choses à faire avant de mourir". Cela va donner lieu à des situations burlesques. Les personnages ont beaucoup d'humour et du répondant !

Au départ, j'avoue avoir eu un peu de mal avec l'écriture, c'est parfois surprenant quand un personnage se met à discuter avec la petite bonne femme alsacienne peinte sur les assiettes en porcelaine...mais une fois que l'on s'habitue, ça passe. L'intrigue est un peu lente au départ, mais plus on tourne les pages et plus on plonge dans l'ambiance et on s'attache à ces petites femmes.

J'ai passé un moment très sympa avec ce roman et il a clairement rempli sa mission : O tannenbaum, o tannenbaum, Wie treu sind deine Blatter !!! Allez "Joyeux Noël" 

 

Publié dans Lu - entendu..., Noël

Partager cet article
Repost0

Indian creek

Publié le par lydiane

de Pete FROMM

Indian creek

4ème de couverture :

Le garde commença à parler de bois à brûler. Je hochais la tête sans arrêt, comme si j'avais abattu des forêts entières avant de le rencontrer.
- Il te faudra sans doute sept cordes de bois, m'expliqua-t-il. Fais attention à ça. Tu dois t'en constituer toute une réserve avant que la neige n'immobilise ton camion.
Je ne voulais pas poser cette question, mais comme cela semblait important je me lançai :
- Heu... C'est quoi, une corde de bois?
Ainsi débute le long hiver que Pete Fromm s'apprête à vivre seul au cœur des montagnes Rocheuses, et dont il nous livre ici un témoignage drôle et sincère, véritable hymne aux grands espaces sauvages.
"Indian Creek" est un captivant récit d'aventures et d'apprentissage, un Walden des temps modernes. Ce classique contemporain a établi Pete Fromm comme une des grandes voix de l'Ouest.

 

Un livre de circonstance, enfin...même s'il fait froid en Lorraine, on n'est pas encore au -30°C de l'Idaho ! Dans ce livre, le jeune Pete Fromm partage sa 1ere expérience des grands espaces. Etudiant qui se cherche un peu, en manque d'aventures et d'histoires à raconter, il profite du désistement de l'amie d'une amie pour postuler à un job au grand air. Il s'agit de rester pendant 7 mois au bord d'une rivière pour surveiller des œufs de saumon. Avec des histoires fabuleuses de trappeurs plein la tête, il n'hésite pas une minute.

Pete Fromm nous décrit avec humour, ce jeune homme naïf qu'il était : La préparation avant le grand départ, qui n'est en fait qu'une succession de fiestas. Son arrivée à la tente qui sera sa demeure pour 7mois alors qu'il souffre d'une gueule de bois monumentale. Et puis, la solitude, la nature, souvent hostile. Le narrateur doit apprendre à se débrouiller, à se nourrir, à se protéger du froid. Ces contes héroïques qui emplissaient sa tête se heurtent à la réalité ! Mais avec ce livre, on RESPIRE, on prend une bonne bouffé d'air pur. Hummmm, ça fait du bien !

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0