Ce que disent les vivants et les morts

Publié le par lydiane

de  Jean-Marie DALLET

 

Habituellement, j'emprunte un livre à la bibliothèque parce que j'en ai entendu parler, je connais l'auteur, ou j'ai lu des articles à son sujet sur des blogs. Pour ce romman de JM DALLET, ce ne fut pas le cas. C'est d'abord son titre qui a attiré mon oeil, puis la 4ème de couverture a fait que je l'ai embarqué à la maison.

 

4ème de couverture :

"Vous, les morts et les vivants, ce n’est plus la peine que je vous rappelle à moi par d’enfantins subterfuges puisque, quoi que je fasse, vous me hantez toujours". Comment se construire dans l’ombre d’un grand-père devenu aveugle dans les tranchées de 14-18 et qui, malgré son infirmité, décide de continuer à vivre et de poursuivre son métier d’instituteur ? Comment, quand on veut devenir écrivain, échapper à la figure tutélaire d’un père publié dès son premier manuscrit et rapidement nommé secrétaire littéraire chez Denoël, avant de mourir au combat lors de la débâcle de 1940 ? Jean-Marie Dallet entremêle cette fresque familiale et celle d’un siècle troublé par une succession de guerres dont chaque génération aura la sienne, Première et Seconde Guerres mondiales pour le grand-père et le père, guerre d’Algérie pour le fils et narrateur, qui, tel un noyé à la recherche d’oxygène, tente de remettre la main sur sa propre vie.

 

J'ai aimé ce roman. Le thème tout d'abord : comment nos ancetres (même si on ne les a pas connus) peuvent influencer notre vie, nous mettre la pression; il faut être à la hauteur ! On ne se crée pas seul, en naissant on herite d'un passé, d'une mémoire. C'est sur il n'y a pas une "intrigue" à proprement parlé, il n'y a pas de suspens, mais ça ne m'a pas manqué.

 

J'ai également aimé la plume de l'auteur, son "truc" pour raconter au lecteur l'histoire de sa famille. Il se met en scène avec un personnage généralement silencieux (un chien, le fantôme de ses grands-parents, une femme assise à un bar...) et explique sa vie, ses difficultés, présente ses aieux.

 

Bref, j'ai passé un moment très sympa avec ce court roman.

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article