Le jeune homme de la rue de France

Publié le par lydiane

de Nadine TRINTIGNANT

"Les fauteuils de la Promenade des Anglais étaient vides. Les derniers promeneurs flanaient dans la tendresse cobalt du crepuscule. On entendait des rires isolés, des exclamations. Lola descendit les escaliers du vieux port. La sirène du paquebot pour Livourne retentit, sourde, profonde. Lola leva les yeux : sur le pont superieur du bateau, unefemme avait attrapé la petite main d'un enfant e lui faisait faire des signes d'adieu.
Une fois,dans l'autre vie de Lola, le père de son fils, debout sur le ponton d'un lac, avait fait ce même geste et elle avait nagé vers eux pleine de joie, elle avais pris l'enfant dans ses bras. La chaleur douce du corps nu contre elle... Une libellule bleutée frôla les épaules du petit qui léchait l'eau sur la peau de sa mère. Cet instant, ce geste perdu dans lanuit des temps, et pourtant, à cette minute, si présent. Chaque détail était marqué au fer rouge dans la mémoire de Lola.
Le paquebot s'enfonça dans la brume. Lola resta immobile. Le bras levé pour personne."

 

Au fil des pages, dans une écriture très parlée et qui par conséquent se lit vite, on découvre Lola. Lola, c'est une femme qui mène sa vie comme elle l'entend. Elle fait les choix qui s'imposent, décide de choisir le bonheur, quitte son mari pour un autre homme, sans aucun cri ni aucune dispute. On la sent légère, elle connait les petits instants de bonheur qu'offre la vie, on la croirait presque heureuse Lola. Et puis, on comprend que non, qu'elle a une boîte dans son placard.

 

C'est difficile de vous donner mon avis. C'est un livre assez étrange. Je crois en fait que la tournure que prennent les choses m'ont surprises. Suis-je déçue ? Sans doute pas. Mention spéciale pour Jules, j'ai vite compris qui il était, et j'ai apprécié son point de vue !

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article