Profane

Publié le par lydiane

de Jeanne BENAMEUR

 

4ème de couverture :

Ancien chirurgien du cœur, il y a longtemps qu’Octave Lassalle ne sauve plus de vies. À quatre-vingt-dix ans, bien qu’il n’ait encore besoin de personne, Octave anticipe : il se compose une “équipe”. Comme autour d’une table d’opération – mais cette fois-ci, c’est sa propre peau qu’il sauve. Il organise le découpage de ses jours et de ses nuits en quatre temps, confiés à quatre “accompagnateurs” choisis avec soin. Chacun est porteur d’un élan de vie aussi fort que le sien, aussi fort retenu par des ombres et des blessures anciennes. Et chaque blessure est un écho.

Dans le geste ambitieux d’ouvrir le temps, cette improbable communauté tissée d’invisibles liens autour d’indicibles pertes acquiert, dans l’être ensemble, l’élan qu’il faut pour continuer. Et dans le frottement de sa vie à d’autres vies, l’ex-docteur Lassalle va trouver un chemin.

Jeanne Benameur bâtit un édifice à la vie à la mort, un roman qui affirme un engagement farouche. Dans un monde où la complexité perd du terrain au bénéfice du manichéisme, elle investit l’inépuisable et passionnant territoire du doute. Contre une galopante toute-puissance du dogme, Profanes fait le choix déterminé de la seule foi qui vaille : celle de l’homme en l’homme.

 

Si vous cherchez un roman avec plein d'actions, passez votre chemin. Dans ce roman, il ne se passe pas grand chose et pourtant, je l'ai trouvé saisissant, puissant. On a vraiment du mal à le lacher quand on le commence. Une belle éciture, qui avec simplicité, entre en profondeur dans la vie de ces personnages. On a le sentiment que chaque minute de leurs vies est un combat pour continuer à avancer, continuer à vivre. Mais on même temps, ils donnent de l'importance aux "petites" choses. Bref, un beau moment de poesie et une ode à la vie.

Publié dans Lu - entendu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article