Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le vin de Paques

Publié le par lydiane

D'Elise FISCHER

Le vin de Paques

4ème de couverture :

Annelise est envoyée en reportage par sa rédaction à Villey-Saint-Etienne, petit village des bords de la Moselle, pour couvrir la distribution de vin aux villageois le jour de Pâques, une tradition locale séculaire. L’occasion pour cette quinquagénaire de s’éloigner quelques temps de sa vie bousculée entre un mari infidèle, deux grands enfants sur le départ et un père âgé en perte d’autonomie, enfermé dans son silence.
Sur la route des vignobles de Toul, les souvenirs ramènent Annelise une trentaine d’années auparavant, en 1969. Toute jeune cheftaine, elle a animé un camp scout non loin de là. Parenthèse enchantée où elle a connu son premier amour…
Pourquoi a-t-elle renoncé à ce garçon qu’elle aimait  ?
Alors que son existence vole en éclats, Annelise prend conscience de la chape de secrets et d’interdits qui pèse depuis toujours sur ses épaules.
Est-il encore temps de se délivrer du passé  ? Et au prix de quelles révélations  ?

Ce qui m'a poussé à lire ce roman, c'est bien entendu le fait que l'intrigue se deroule dans le Toulois, ma region d'origine. J'aime les histoires qui font référencent à des lieux connus.

Malheureusement, l'histoire m'a peu passionné... Je n'ai pas été emballé par le personnage d'Annelise, trop previsible. Tout comme l'intrigue, pas beaucoup de suspens, on devine très rapidement ce qui va se dérouler.  Bref, une lecture qui n'a pas rencontré un grand succès chez moi...

Partager cet article
Repost0

Agatha Raisin enquete - Le noël d'Agatha

Publié le par lydiane

de M. C. BEATON

Agatha Raisin enquete - Le noël d'Agatha

4ème de couverture :  

Le pudding était presque parfait...
Lorsqu'Agatha Raisin décide d'organiser le Noël des personnes âgées dans un petit village des Cotswolds, elle ne s'attend pas à ce que la fête tourne au drame. Ni une ni deux, la voilà pourtant avec un cadavre sur les bras, accusée de meurtre ! L'arme du crime ? Le dessert le plus british qui soit : un pudding ! Il faudrait un miracle ou l'intervention du père Noël pour la sortir de ce bourbier. Mais Agatha compte bien pister le vrai coupable...

J'ai souvent croisé les romans policiers d'Agatha Raisin sur les blogs de lecteurs, mais je n'en avais jamais lu un seul. Lorsque j'ai vu que la médiathèque venait de recevoir "Le Noël d'Agatha", je me suis dit que c'était l'occasion.

Or, en trouvant le livre sur les étagères de la bibliothèque, je me suis rendue compte qu'il était bien maigre...à peine 60 pages. Un peu déçue, je suis quand même repartie avec. Il s'agit en fait d'une nouvelle parue entre deux tomes de la série. Alors évidemment, c'est très court, mais cela m'a tout de même permis de découvrir le caractère d'Agatha raisin et l'écriture de M C BEATON.

Agatha, jeune retraitée, s'est installée dans un petit village anglais. Elle joue les détectives à ses heures perdues, mais elle ne fait pas preuve de beaucoup de tact, et les gaffes s'enchainent. Dans cette nouvelle, Agatha décide d'inviter les personnes âgées du village qui se retrouvent seules pour Noël. Cela part d'un bon sentiment...jusqu'à ce que l'un des invités meurt en plein diner !

 J'avoue ne pas avoir été très emballée par cette nouvelle. L'enquête n'est pas exceptionnelle, mais au delà de ça c'est le personnage d'Agatha Raisin qui ne m'a pas convaincu. Je ne suis pas particulièrement adepte de ce type d'humour en fait.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Sauveur et fils - Saison 2

Publié le par lydiane

de Marie-Aude MURAIL.

J'ai lu le tome 1 il y a quelque temps déjà.

Sauveur et fils - Saison 2

4ème de couverture :

Côté jardin, Sauveur mène sa vie avec son fils Lazare, 9 ans et il a quelque espoir de reconstruire une famille avec Louise et ses deux enfants. Côté ville, Sauveur reçoit ses patients : Ella, qui se travestit en garçon, Blandine, qui se shoote aux bonbons, Samuel, qui ne se lave plus, etc. Mais n'oublions pas pour autant les autres espèces animales dans cette saison 2. Vivent les hamsters, les ouistitis, et en guest-star : Pépé le putois !

J'avoue, je ne peux pas lire ce roman sans penser à ma p'tite sœur, psy pour enfants. Il s'en passe des choses dans le cabinet d'un psy !

On retrouve ici, avec plaisir, des personnages du tome 1 : Blandine l'enfant hyperactive, Ella qui aimerait bien qu'on l'appelle Eliott, Alexandra et Charly couple de lesbiennes et Gabin, l'ado terrible, qui s'installe petit à petit chez Sauveur depuis l'hospitalisation de sa mère. Mais on découvre aussi de nouveaux personnages : Gervaise Germain atteinte de TOC de propreté, la maitresse de son fils, Lazare, au bord du burn-out et Dina et sa fille Raja qui ont fuient leur pays en guerre. On continue également à suivre l'histoire d'amour de Sauveur avec la mère du meilleur ami de Lazare. Là aussi rien n'est simple : une famille recomposée amène son lot de péripéties.

Bref, dans ce roman, de nombreux sujets, très sérieux sont abordés, mais toujours avec une pointe de légèreté et d'humour. Rien n'est tourné en dérision et il n'y a pas de cliché. J'ai pris un réel plaisir à découvrir ces petites tranches de vie.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Illuminae - Tome 1

Publié le par lydiane

de Jay KRISTOFF et Amie KAUFMAN

Illuminae - Tome 1

4ème de couverture : 

En 2575, la planète de Kady Grant, 17 ans, et Ezra Mason, 18 ans, est attaquée par l'entreprise interstellaire Bei Tech. Lors de l'évacuation de population, Kady embarque sur l'Hypatie et Ezra sur l'Alexander, mais ils parviennent à garder contact en secret. Grâce à ses talents de hackeuse Kady découvre que l'état-major est impliqué dans cette affaire.

Voici un vrai roman de sciences fiction ! Alors que Kady, jeune adolescente de 17ans, a rompu la veille avec son petit ami Ezra, sa planète est attaquée par plusieurs vaisseaux spatiaux. Une partie de la population arrive à s'échapper à bord de trois vaisseaux. Kady se retrouve à bord de l'Hypatie, sa mère à bord du Copernicus et Ezra à bord de l'Alexander. Ils sont pris en chasse par l'un des vaisseaux ennemi de Bei Tech.

Une course poursuite démarre...mais sur les 3 vaisseaux "fuyards", un seul est un vaisseau de "guerre" mais qui a été abimé par l'attaque. Heureusement, ils peuvent compter sur AIDAN, l'intelligence artificielle qui les guide et leur impose sa stratégie. Ca n'aura toutefois pas suffit à sauver le Copernicus, qui se fait pulvériser par Bei Tech.

Kady, esseulée, s'adonne à son talent en piratant les bases informatiques de son vaisseau. C'est ainsi qu'elle découvre que le Copernicus a, en réalité, été détruit par l'Alexander sur ordre d'AIDAN...

Ce roman est réellement atypique dans sa forme. Il s'agit d'une succession de mails, de rapports top secret, de journal intime, de retranscription de vidéos surveillance, bref aucune narration.  Ca m'a décontenancé au départ...et au final, ça m'a empêché d'adhérer totalement à l'intrigue. Dommage...

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

La révolte

Publié le par lydiane

de Clara DUPOND MONOD.

La révolte

4ème de couverture : 

« Sa robe caresse le sol. À cet instant, nous sommes comme les pierres des voûtes, immobiles et sans souffle. Mais ce qui raidit mes frères, ce n’est pas l’indifférence, car ils sont habitués à ne pas être regardés ; ni non plus la solennité de l’entretien – tout ce qui touche à Aliénor est solennel. Non, ce qui nous fige, à cet instant-là, c’est sa voix. Car c’est d’une voix douce, pleine de menaces, que ma mère ordonne d’aller renverser notre père. »
Aliénor d’Aquitaine racontée par son fils Richard Coeur de Lion.

J'avais repéré ce roman lors de sa sortie lors de la rentrée littéraire de l'année dernière. J'avais effectivement en tête Aliénor de Mireille CALMEL qui m'avait beaucoup plu ! Mireille CALMEL se sert de l'Histoire pour son roman où se mèlent magie et intrigues. Ici, dans le roman de Clara DUPOND MONOD j'en ai appris un peu plus sur la vie d'Aliénor, même si bien entendu, il s'agit d'un roman et non d'une biographie !

Ce roman met en lumière la relation d'Aliénor avec l'un de ses fils Richard. Ils ont tous deux de forts caractères, mais Richard Coeur de Lion est en total admiration devant sa mère. Le personnage d'Aliénor est magnifique ! Elle est impressionnante, royale, inaccessible. Elle a une ambition démesurée pour elle, mais surtout pour Richard. Mais j'ai senti sous cette armure inviolable, un veritable amour maternel pour ses enfants. 

Ce roman m'a veritable donné envie de "creuser" un peu la vie d'Aliénor. Je crois que je ne vais pas tarder à me pencher sur une biographie...

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

La faucheuse

Publié le par lydiane

de Neal SHUSTERMAN.

Je suis super en retard dans mes articles… Je vais vous parler aujourd'hui d'une de mes lectures d'Halloween : le 1er tome de La faucheuse.

La faucheuse

4ème de couverture : 

Les commandements du Faucheur : Tu tueras. Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation. Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue. Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.

MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu'en étant tué aléatoirement (« glané ») par un faucheur professionnel. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu'ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l'art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité. Mais seul l'un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu'il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l'un contre l'autre bien malgré eux… 

Je ne suis pas très fan des thrillers ou livres d'épouvante, flippeuse que je suis ! Mais ce n'est pas une raison pour ne pas se mettre dans l'ambiance Halloween. Du coup, mon choix se porte plutôt vers la littérature jeunesse, avec de la fantasy ou du fantastique.

Ce qui me plaisait dans La Faucheuse, c'est l'idée d'un monde où plus personne ne meurt de mort naturelle. La science a fait tellement de progrès qu'il est possible de "regénérer" ceux qui seraient morts "par accident". Après quelques jours, pouf, on est comme neuf ! On a même la possibilité de revenir à l'âge que l'on souhaite. Pour pallier au problème démographique que l'absence de mort créé inévitablement, la communauté des Faucheurs a vu le jour.

Un faucheur doit tuer un nombre de personnes défini dans l'année sans faire preuve de discrimination. Maître Farraday est un faucheur "ancienne génération", il prend sous son aile Citra et Rowan pour leur apprendre le rôle difficile de faucheur.

Mais la communauté des faucheurs, n'est pas une communauté où le calme règne. Il y est question de lutte de pouvoir et de corruption. Maitre Farraday est vite évincé et Citra et Rowan se retrouvent, malgré eux, dans des camps opposés...

C'est un livre sympa, que j'ai pris plaisir à lire. Mais je pense que l'écriture orientée "jeunesse" m'a un peu laissé sur ma fin. J'aurais voulu que les personnages aient un peu plus de profondeur.

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Voyage au centre de la Terre

Publié le par lydiane

de Jules Verne.

C'est le livre qui me permet de terminer le Family Challenge pour la règle : lire un roman dont le titre contient le mot terre, air, feu, ou eau.

Voyage au centre de la Terre

4ème de couverture : 

Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l’irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l’ordre des choses est soudain bouleversé. Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme. Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du xvie siècle, y révèle que par la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d’Islande, il a pénétré jusqu’au centre de la Terre !
Lidenbrock s’enflamme aussitôt et part avec Axel pour l’Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s’engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan…
En décrivant les prodigieuses aventures qui s’ensuivront, Jules Verne a peut-être atteint le sommet de son talent. La vigueur du récit, la parfaite maîtrise d’un art accordé à la puissance de l’imagination placent cet ouvrage au tout premier plan dans l’œuvre exceptionnelle du romancier.

Ce n'est pas mon premier Jules Verne, j'ai déjà lu Le tour du Monde en 80 jours. Là encore, l'aventure est au rendez-vous ! Les deux personnages ont des temperaments diamétralement opposés : Le professeur Lidenbrock est tout feu, tout flamme, prévoyant comme tout scientifiques qui se respecte, mais un aventurier dans l'âme. Axel, est peureux, casanier, et clairement rationnel, pour lui le centre de la Terre est une boule de feu, inaccessible à tout être vivant. Mais ce n'est pas ce que laisse penser le cryptogramme trouvé par le professeur. Et s'il y a une moindre chance pour que ce soit vrai, Lidenbrock ne veut pas la laisser passer. Donc, direction l'Islande !

J'ai beaucoup aimé et trouvé le voyage captivant. Bien évidemment, on se demande ce qu'ils vont découvrir, s'ils auront encore de l'air pour respirer, s'ils vont trouver de l'eau pour survivre, s'il ne fera pas une chaleur insoutenable...Bref, il y a du suspens et de belles découvertes à la clé. Le seul bémol pour moi : les unités de mesure utilisées (toise, pieds…) qui ne m'ont pas facilité la tache pour me représenter les choses !

Partager cet article
Repost0

Trois saisons d'orage

Publié le par lydiane

de Cécile COULON.

Trois saisons d'orage

4ème de couverture : 

Les Fontaines. Une pierre cassée au milieu d'un pays qui s'en fiche. Un morceau du monde qui dérive, porté par les vents et les orages. Une île au milieu d'une terre abrupte. Je connais les histoires de ce village, mais une seule les rassemble toutes. Elle doit être entendue. L'histoire d'André, de son fils Benedict, de sa petite-fille, Bérangère. Une famille de médecins. Celle de Maxime, de son fils Valère, et de ses vaches. Une famille de paysans. Et au milieu, une maison. Ou ce qu'il en reste. 
Trois générations confrontées à l'Histoire et au fol orgueil des hommes ayant oublié la permanence hiératique de la nature.
Saga portée par la fureur et la passion, Trois Saisons d'orage peint une vision de la seconde partie du XXe siècle placée sous le signe de la fable antique. Les Trois-Gueules, « forteresse de falaises réputée infranchissable », où elle prend racine, sont un espace où le temps est distordu, un lieu qui se resserre à mesure que le monde, autour, s'étend. Si elles happent, régulièrement, un enfant au bord de leurs pics, noient un vieillard dans leurs torrents, écrasent quelques ouvriers sous les chutes de leurs pierres, les villageois n'y peuvent rien ; mais ils l'acceptent, car le reste du temps, elles sont l'antichambre du paradis. 
Cécile Coulon renoue ici avec ses thèmes de prédilection : la campagne opposée à la ville, la lutte sans merci entre l'homme et la nature , qui sont les battements de cœur du très grand succès que fut Le Roi n'a pas sommeil.


Ce qui frappe, dans les premières pages, c'est l'écriture. C'est la première fois que j'ouvre un roman de Cécile COULON. Cette jeune auteur auvergnate de 29 ans, n'en ai pourtant pas à son coup d'essai, puisqu'elle a déjà publié 8 romans. Elle fait également de la poésie et cela se ressent dans ce roman. Ce qui m'a ferré dans ce livre, c'est la façon qu'elle a de faire monter la tension.

L'histoire se déroule aux Fontaines. Un village français, comme il en existait beaucoup dans les années 50-60.  Ici, on est loin de la ville, malgré tout, l'entreprise des frères Charrier prospère en exploitant les mines. Mais le monde rural est encore bien présent, et on distingue les natifs des Fontaines et ceux qui sont venus s'y installer. On va y suivre 3 générations : la famille de Maxime, famille d'agriculteurs, et la famille d'André, médecin venu exercer au village. Je n'en dit pas plus...

Quelques citations :

"Un jour, quelqu'un découvrirait la vérité, et ce quelqu'un parlerait. Quand les gens parlaient aux Fontaines, ils parlaient beaucoup, longtemps, et très fort. "

"- Qu'est-ce qui va m'arriver ? dit-il en reniflant, plus calme, plus apaisé.
Clément sourit.
- Je ne sais pas. Je suis prêtre, pas devin."

"Ce n'est pas votre faute, quelque chose s'est arrêté, répétait-il, vous ne devez plus chercher des raisons, sinon vous vous perdrez ; n'oubliez pas l'enfant mort, mais n'oubliez pas celui qui reste. Nos vies ont un terme, mais la vie persévère"

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Les yeux de Sophie

Publié le par lydiane

de Jojo MOYES

Les yeux de Sophie

4ème de couverture : 

J'ai cru que c'était la fin du monde. J'ai cru que rien de bon ne pourrait plus m'arriver. Je ne mangeais plus, je ne sortais plus. Je ne voulais plus voir personne. Mais j'ai survécu. Contre toute attente, j'ai fini par surmonter l'insurmontable et, petit à petit, la vie m'a paru vivable. »
Paris, 1916. Sophie Lefèvre doit prendre soin de sa famille alors que son mari part pour le front. Quand la ville tombe entre les mains de l'armée allemande, au milieu de la Première Guerre mondiale, Sophie est contrainte de faire le service tous les soirs à l'hôtel où réside la Wehrmacht. À l'instant où le nouveau commandant découvre le portrait qu'Édouard a fait de sa femme, cette image l'obsède. Une dangereuse obsession qui menace la réputation, la famille et la vie de Sophie, et va la conduire à prendre une terrible décision.
Un siècle plus tard, à Londres, Liv Halston reçoit ce portrait en cadeau de la part de son mari avant de recueillir son dernier soupir. Sa vie est bouleversée de plus belle lorsqu'une rencontre fortuite lui permet de découvrir la véritable histoire de ce tableau.

Les hommes viennent d'être mobilisés pour la 1ère guerre mondiale. Edouard, le mari de Sophie, est parti, la laissant seule dans un village du Nord. Sophie, aidée de sa sœur Hélène et de leur jeune frère font leur possible pour maintenir à flot leur Hôtel/restaurant. Jusqu'au jour où les allemands choisissent leur restaurant pour tous leur diners. Bien entendu, Sophie ne veut pas de l'ennemi dans son établissement, mais elle a guère le choix...

Tous les habitants la regardent de travers depuis que les allemands sont devenus des habitués de son restaurant. Mais c'est aussi la chance de ne plus souffrir du rationnement et de détourner un peu de nourriture pour les français.

Le commandant allemand, féru d'art, apprécie les tableaux d'Edouard qui couvrent les murs du restaurant. En particulier "les yeux de Sophie", un tableau où Edouard a représenté sa femme. Les discussions que Sophie a avec le commandant sur la peinture risque de lui couter cher...

Pour la suite du roman, le lecteur fait un saut dans le temps et se retrouve en 2006 à Londres au côté de Liv. Son mari est décédé brutalement il y a 4 ans. Liv, jeune trentenaire, n'a jamais réussi à s'en remettre. Son mari, architecte connu, leur a construit une magnifique maison. Malheureusement, les petits salaires de Liv ne lui permettent pas d'entretenir une telle maison. Malgré tout, elle ne peut se résoudre à la vendre.

C'est alors que Liv fait la rencontre de Paul. C'est la première fois qu'elle voit un peu de lumière au bout du tunnel, à nouveau un peu de joie dans sa vie. Paul est enquêteur, mais un enquêteur un peu spécial. Il est embauché par des héritiers souhaitant retrouver des oeuvres d'art qui ont été volées par les nazis pendant la seconde guerre mondiale. 

Un soir, Liv invite Paul dans sa chambre. Stupéfait, il se retrouve alors face "aux yeux de Sophie". Voyant son regard vers le tableau, Liv lui explique que son mari lui a offert durant leur voyage de noces. Evidemment, Paul a été mandaté pour retrouver ce tableau… 

Quel a été le parcours de ce tableau entre la 1ère guerre mondiale et 2006 ? Quel a été le destin de ses différents propriétaire. Bref, on suit une enquête bien particulière dans ce roman. Il y est question d'amour, de passion, de sacrifice et de douleur.

Ce roman avait vraiment tous les ingrédients pour me passionner. Mais ce ne fut malheureusement pas un coup de cœur. J'ai passé un bon moment de lecture quand même ! Je ne sais pas ce qui m'a manqué...je ne me suis peut être pas assez attaché aux personnages.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Mon désir le plus ardent

Publié le par lydiane

de Pete FROMM.

J'ai lu ce roman dans le cadre du Family Challenge : lire un livre écrit à la 1ère personne.

Mon désir le plus ardent

4ème de couverture : 

Maddy s'était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu'elle, encore moins avec un guide de rivière. Mais voilà Dalt, et il est parfait. À vingt ans, Maddy et Dalt s'embarquent dans une histoire d'amour qui durera toute leur vie. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, devenus tous deux guides de pêche, ils vivent leur passion à cent à l'heure et fondent leur entreprise de rafting dans l'Oregon. Mais lorsque Maddy, frappée de vertiges, apprend qu'elle est enceinte et se voit en même temps diagnostiquer une sclérose en plaques, le couple se rend compte que l'aventure ne fait que commencer.
"Mon désir le plus ardent" est le portrait d'un couple ancré dans le temps présent qui affronte avec courage et humour les épreuves de la vie. Avec sa voix pleine d'énergie, tout à la fois drôle et romantique, Pete Fromm nous offre une histoire d'amour inoubliable.

Quand j'ai débuté ce roman, le style narratif m'a surprise. Les phrases sont courtes, directes. Mais en fait, cela colle parfaitement au caractère de Maddy. Maddy sait ce qu'elle veut dans la vie. Pourtant, quand son regard croise celui de Dalt, elle perd ses certitudes. Très vite, ils se marient et décident de fonder une famille. 

Dans chaque chapitre, Maddy nous raconte une partie de sa vie. Il y a parfois plusieurs années entre chaque chapitre. Là aussi, ça peut surprendre au début. Je finissais un chapitre sur une scène, et j'attaquais le suivant pour connaitre la suite, mais je faisais alors un bond de plusieurs mois, voire plusieurs années dans le temps. En définitive, cela permet une merveilleuse vision de la vie de Maddy et Dalt. 

Autant vous le dire tout de suite, j'ai adoré ce roman. Les personnages de Maddy et Dalt m'ont convaincu. Ils sont forts, tellement beaux ensemble, drôles. Mais ils sont aussi plein de petits défauts...j'avoue que j'aurais bien mis 2 ou 3 claques à Maddy parfois ! Bref, ce roman est une magnifique histoire d'amour, mais sans trémolo, ni guimauve.

Partager cet article
Repost0