Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plus que quelques heures de patience...

Publié le par lydiane

...avant la venue du vieux monsieur à la barbe blanche. J'en profite pour vous faire partager 2 livres sur le thème de Noël que Mon Pirate a particulièrement aimé :

- Anton et le cadeau de Noël de Ole KONNECKE : C'est l'histoire d'un petit garçon qui voit un cadeau tomber du ciel à ses peids. Il décide alors de partir à la poursuite de ce traineau qui a perdu un paquet. En cherchant à rattraper le traineau pour rendre le cadeau perdu, Anton va vivre de nombreuses peripeties. Les dessins sont tout simple, mais je les trouve vraiment jolis. La chute de l'histoire est aussi très poetique, car vous imaginez facilement le nom qui est inscrit sur le paquet et que Anton découvre une fois le Père Noël rattrapé...

Plus que quelques heures de patience...

- Drôle de Noël pour Mouska de Marie GHISLAIN : Là aussi, une histoire de chute de traineau. C'est Mouska, un petit ourson en peluche, qui chute du traineau du Père Noël. Il sait qu'il est attendu par une petite fille, Nathalie; le Père Noël lui a dit, mais ne lui a pas précisé l'adresse... Mouska va donc devoir se faire aider par des amis rencontrés cette nuit de Noël, afin que Nathalie trouve son cadeau tant attendu au pieds du sapin !

 

Plus que quelques heures de patience...

Je terminerai par un livre que j'ai trouvé très beau, mais que je n'ai pas lu à Mon Pirate, car je le trouve encore petit pour cette histoire (et j'ai moyennement envie de me lever la nuit pour cause de cauchemards !). Il s'agit de "Saint Nicolas et les enfants perdus" de Christine NAUMANN-VILLEMIN. On y découvre la veritable histoire de Saint Nicolas illustré par des dessins tout doux. Dans la seconde partie du livre, il y a un documentaire réalisé avec le Musée lorrain de Nancy expliquant la legende de Saint Nicolas. J'y ai appris pourquoi Saint Nicolas qui est d'origine orientale (évêque de Myre) est si attaché à la Lorraine.

Plus que quelques heures de patience...

Je vous souhaite à tous un très joyeux Noël !!!

Partager cet article
Repost0

La tête de l'emploi

Publié le par lydiane

Une couverture qui me fait marrer, un roman de FOENKINOS, il ne m'en faut pas plus pour me laisser tenter !

La tête de l'emploi

4ème de couverture :

A 50 ans, Bernard se voyait bien parti pour mener la même vie tranquille jusqu'à la fin de ses jours. Mais parfois l'existence réserve des surprises... De catastrophe en loi des séries, l'effet domino peut balayer en un clin d'oeil le château de cartes de nos certitudes. Et le moins que l'on puisse dire est que cet homme ordinaire, sympathique au demeurant, n'était pas armé pour affronter ce qui l'attendait.

Bernard pensait que ça n'arrivait que dans les livres, et que l'auteur était vraiment carricatural; parce que vraiment, non, ce n'était pas possible que tout s'écroule en même temps... Eh ben si ! Et notre héros, Bernard, va en faire la douloureuse experience.

Sa femme le quitte, enfin plutôt elle le met à la porte "pour réfléchir à leur relation". Lui, du coup, se retrouve à l'hotel, mais comprend vite que cette "reflexion" va prendre plus de temps que prévu... Au boulot, c'est guère mieux ! Son patron, personnage hautement antipathique (non, tous les banquiers ne sont pas comme ça !), le prend en grippe et le retrograde. Mais quand ça va mal, ça va mal, il finira par se faire virer. Sans revenu, impossible de payer l'hôtel... Ses amis répondent aux abonnés absents, voilà Bernard, 50ans, obligé de retourner vivre chez ses parents.

Je me suis régalée avec ce Bernard qui a vraiment la poisse ! Il m'a attendri et aussi fait rire avec ses tentatives pour cacher sa situation à sa femme et à sa fille. Il ne veut pas de la pitié des gens, mais en même temps reste à s'apitoyer sur son sort sans chercher à se défendre, ni au niveau professionnel, ni au niveau privé. Les parents de Bernard m'ont fait marrer ! Ils sont vraiment trop forts, à parler de leur fils alors que les cloisons sont si fines que Bernard n'en perd pas une miette !

Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce roman et je vous le conseille !

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Une seconde avant Noël

Publié le par lydiane

Romain Sardou est un écrivain français, né 1974. Il a déjà publié plusieurs ouvrages dans des styles très différents : du policier("personne n'y echappera"), du thriller medieval ("Pardonnez nos offenses"...), des contes de Noël, des romans.

J'ai déja lu plusieurs de ses livres, aujourd'hui, je me suis laissé tenter, periode oblige, par "Une seconde avant Noël".

 

Une seconde avant Noël

4ème de couverture :

1851. A Cokecuttle, cité industrielle anglaise hérissée des cheminée des hauts-fourneaux couvertes de suie, Harold Gui, neuf ans, orphelin de père et de mère, survit péniblement sous les ponts en pratiquant divers petits métiers. Et pourtant... Harold ne le sait pas encore, mais il est promis à un avenir merveilleux. Guidé par un génie invisible, il va découvrir un monde peuplé de lutins, d'arbres magiques et de rennes volants. D'extraordinaires aventures l'attendent avant de pouvoir enfin rencontrer sa destinée et devenir ce personnage à la longue barbe blanche, au costume rouge éclatant que nous connaissons tous très bien: le Père Noël...

On se retrouve vraiment dans l'ambiance de Londres du 19eS., un peu à la Charles DICKENS. Harold, petit garçon attachant, est loin d'être gâté par la vie. Orphelin, il s'enfuit d'un orphelinat où il était mal traité pour se retrouver accusé de crimes qu'il n'a pas commis. Du coup, direction une sorte de maison de correction, où il ne sera pas mieux traité. Heureusement, son caractère joyeux et son talent pour raconter des histoires de fées et de lutins lui permettent de se faire de nombreux amis.

Le monde féérique s'inquiéte de la tournure que prenne les choses sur la Terre. Les enfants sont appelés à travailler de plus en plus tôt, les préoccupations pratiques remplacent la féerie dans leurs petites têtes blondes. Saint Nicolas est quasiement passé aux oubliettes. Les fées, lutins et autres créatures du monde imaginaire ont besoin d'un nouvel idole pour faire rêver les enfants.

C'est la rencontre entre Harold et un lutin qui va tout déclencher !

J'ai adoré ce conte ! Romain SARDOU nous décrit avec plein de magie la naissance du Père Noël, des rennes, du sapin, de la buche de Noël, des lettres à envoyer au Père Noël...c'est vraiment très bien fait. En plus, je me suis régalée avec l'écriture, l'auteur intervient souvent pour parler en direct à son lecteur. J'avais la sensation qu'il me racontait rien qu'à moi son histoire.

Bref, un joli conte à lire bien au chaud, enroulé dans un plaid sur son canapé avec une tasse de chocolat...

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Esprit d'hiver

Publié le par lydiane

Esprit d'hiver

de Laura Kasischke

4ème de couverture :

Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d angoisse inexplicable. Rien n'est plus comme avant. Le blizzard s'est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant...

Un roman avec l'esprit de Noël...enfin si on veut ! Parce qu'on est effectivement le matin du 25 décembre dans cette histoire et Holly est en plein préparatif de son repas de fête, mais l'ambiance est pesante. J'avoue que j'ai eu du mal avec cette lecture au début. Je trouvais que l'auteur se répétait, insistait sur des détails dont je me foutais royalement. Et puis quelque chose me déplaisait dans le personnage de Holly...je me demandais si elle faisait exprès d'être une mère si nulle. On voyait bien qu'elle avait du mal à gérer son adolescente, et qu'elle avait tendance à dire exactement ce qu'il ne fallait pas.

Au fil des pages, je me suis bien rendue compte qu'il y avait un truc de louche. Finalement, on était loin de la jolie histoire de Noël, ça tourne un peu au thriller cette histoire, non ? Est ce que Holly n'est pas tout simplement folle ? Je ne sais pas si vous avez déjà vu le film "Les autres" avec Nicole KIDMAN, mais j'ai vraiment eu la sensation d'avoir une ambiance similaire... Bref, on connait le fin mot de l'histoire dans les 2 dernières pages du roman.

Du coup, c'est un peu compliqué de vous donner mon avis. Pendant ma lecture, je me disais que je n'aimais pas l'écriture de cette auteur, et qu'elle m'enervait avec ses redites. En refermant ce livre, on se refait toute l'histoire dans la tête et on se dit que c'est quand même pas mal tourné ! J'avais pensé à beaucoup de choses mais pas à ça. Par contre, bravo à l'auteur pour l'ambiance qu'elle arrive à créer dans son roman et qui monte crescendo.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Veille de Noël au 87ème district

Publié le par lydiane

de Ed McBEAN. Il s'agit d'un auteur américain, né en 1926 et décédé en 2005. Il est l'auteur des aventures du 87e District qui l'ont rendu célèbre. Il a publié 55 romans policiers dans la série du 87e district dont Veille de Noël en 1994.

4ème de couverture :

"L'inspecteur Steve Carella, du 87e district, s'ennuie. À quelques heures de la nuit de Noël, et malgré la neige, tout est calme au commissariat. Trop calme. Mais pas pour longtemps ! Deux trafiquants minables arrivent, menottés à un officier de police, en hurlant que leur sac ne transporte que de la myrrhe et de l'encens ! Lorsque le détective Meyer débarque avec un adolescent accompagné d'un mouton chapardé qu'il veut offrir à sa sœur, le 87e district commence à ressembler à une étable. Tout y est ! Le bruit... et l'odeur. Jusqu'à l'arrivé d'une gamine de seize ans sur le point d'accoucher... D'accord, c'est Noël, mais tout de même !"

Il s'agit d'un roman très court (voire d'une nouvelle), je l'ai lu en une soirée. Il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable... C'est sympa cette "crèche vivante" qui se construit dans un commissariat, mais sans plus. En même temps c'est le 1er roman de Ed McBean que je lis, si j'étais une habitué du 87e district et de ses personnages, j'y aurais peut-être trouvé plus de saveur...Mais pour moi, ce fut trop court, trop précipité.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Le trone de fer - tome 14

Publié le par lydiane

4ème de couverture :

A présent que Stannis Baratheon est parti reprendre Winterfell aux Bolton pour s’assurer la domination du Nord, Jon Snow est redevenu le seul maître du Mur. Cependant, le roi autoproclamé a laissé sur place Mélisandre, la prêtresse rouge, qui semble décidée à apporter son aide au bâtard. Les flammes lui révèlent l’avenir, mais quel avenir ? A Meereen, la situation s’enlise : le blocus du port par les esclavagistes ne semble pas vouloir prendre fin, et Daenerys refuse d’envoyer ses dragons y mettre un terme flamboyant. L’enquête visant à démasquer les Fils de la Harpie, coupables des meurtres qui ensanglantent le pouvoir, piétine elle aussi. Seul un mariage pourrait dénouer la situation, mais les prétendants sont nombreux et les conséquences hasardeuses. Quant aux Lannister, ils vont devoir attendre encore un peu avant de pouvoir décoller la tête de leur lutin de frère : le ravisseur de Tyrion a de tout autres projets pour ce dernier…

 

Le trone de fer - tome 14

Je retrouve avec délice les aventures du Trone de fer. Mais il est vrai que le tome 13 est assez loin dans mon esprit, j'ai donc eu besoin d'une petite "remise à jour" avant de plonger pleinement dans ce 14ème tome. Heureusement, les sites internet sur le sujet sont nombreux ! Du coup, après m'être remis en tête tous les personnages (et leurs généalogies !), les lieux géographiques, et les intrigues, j'ai pu profiter de ma lecture "Des dragons de Meereen".

J'ai appris, toujours sur internet, que les tomes 13, 14 et 15, publiés en France sont en fait un seul bouquin aux USA. Ca explique peut-être quand dans ce tome 14, on ne trouve pas autant d'actions. On se retrouve avec beaucoup de personnages dans des situations d'attente (Jon, Bran, Arya, Danerys, Tyrion...). Malgré ça je ne me suis pas ennuyée une minute ! Je me demande vraiment comment toutes ces histoires, tissées par Georges R. R. Martin, vont se recoupées et se terminées.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

K comme ... KAY

Publié le par lydiane

Guy Gavriel Kay, né en 1954, est un écrivain canadien, spécialisé dans l'heroic fantasy. La trilogie La Tapisserie de Fionavar sont ses premiers romans. Publiés en 1984 et 86, ils rencontrent un beau succès. Depuis, GG KAY a développé un univers plus personnel, souvent qualifié de fantasy historique. Ses romans se situent dans un monde imaginaire, mais s'inspirant très fortement de l'Histoire.

J'ai découvert cet auteur grâce au challenge ABC et aux bonnes critiques lues sur cette 1ère trilogie. Je me suis donc lancé dans son 1er tome : L'arbre d'été

K comme ... KAY

4ème de couverture :

Notre Terre n'est qu'une ombre bien pâle, le reflet d'un monde plus ancien : Fionavar, le Grand Univers. Cinq étudiants, Kim, Dave, Jennifer, Paul et Kevin, vont d'ailleurs le découvrir à leurs dépens : projetés dans cette autre dimension grâce au mage Lorèn Mantel d'Argent, ils se retrouvent très vite impliqués dans les premières escarmouches du conflit entre les forces de la Lumière et celles des Ténèbres. Une guerre à laquelle leur existence de simples humains ne les avait pas préparés... Dès lors, chacun d'eux devra trouver sa place au sein de la grande Tapisserie qui compose le monde, afin de combattre Rakoth Maugrim le Dévastateur, qui vient de se libérer après mille ans d'emprisonnement...

Bon, j'avoue, j'ai failli arrêter ma lecture plus d'une fois, mais j'ai persevéré et suis allée au bout de ce 1er tome. Il faut aussi dire que vers la fin l'auteur a presque réussi à capter mon attention et a me donner envie de connaitre la suite. Mais je ne suis pas sur que ce soit suffissant pour que je lise les deux autres tomes... En creusant un peu sur internet, il parait que ses autres romans sont nettement meilleurs (notamment Les lions d'Al-Rassan ou La Mosaïque de Sarance). On verra si un jour je me laisse tenter.

Alors qu'est ce qui m'a déplu ? Ce n'est pas l'écriture, qui est plutôt bien maniée, mais l'histoire en elle-même. Un mec étrange vient proposer à 5 étudiants de partir vers un "autre monde", et eux sont ok, visiblement pas intérloqués, tout ça semble parfaitement normal. Euh ouais... j'avoue que moi un mec me demande si je veux faire un tour dans un monde parallèle avec lui, j'ai plutôt tendance à me dire qu'il lui manque une case et à courir loin, loin, loin. Mais bon, chacun réagit à sa manière ! La suite est un peu du même acalbi, ces 5 personnages risquent leurs vies pour sauver ce monde. J'ai pas toujours compris la logique de tous les évenements et comment ils s'imbriquaient ensemble, c'est certainement plus clair quand on a lu la suite j'imagine. Et puis j'avoue, il y a un peu trop de "bestioles" bizarres pour moi

Bref, ce n'est pas une lecture pour moi. Mais beaucoup d'autres personnes ont aimé, donc je suis certainement pas bon public pour ce genre d'histoire.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Ce qui change...

Publié le par lydiane

Little Baby est né il y a un peu plus de 3 semaines maintenant. Je connais l'adage "chaque grossesse et chaque bébé est différent", mais j'avoue que je ne m'attendais pas à ce que notre bébé soit si différent de son grand frère !

Mon Pirate n'était pas un bébé particulièrement compliqué. L'allaitement avait fonctionné dès le départ du feu de dieu. Il n'avait pas perdu un gramme à la naissance et en le voyant tout le monde me disait que "la cantine devait être bonne". Je voyais pas vraiment pourquoi...mais maintenant que je revois les photos de l'époque et les joues de Mon Pirate, je comprends mieux ! Bref, têter c'était inné chez lui. Il se reveillait toutes les 3heures, et a commencé à faire ses nuits (12h d'affilés !) vers 3mois. Il pleurait comme un bébé normal j'imagine. Surtout le soir de 17h à 20h, où nous avions beaucoup de difficultés à le calmer. Je me souviens que l'on ne dinait jamais avec un autre son que les pleurs de notre bébé. Il devait certainement evacuer le stress de la journée, et puis au fil du temps ça s'est calmé.

Je me souviens que durant les premiers mois j'étais particulièrement crevée, je m'attendais à revivre grosso modo la même chose avec ce nouvel enfant. Mais dès la naissance, la différence de caractère avec son frère était flagrante ! Mon Pirate n'a pas laché un cri dans la salle de naissance, il était calme tranquille, comme si sa découverte du monde n'était pas etrange pour lui. Pour Little Baby, ce fut différent, nous avons eu droit à un concerto... et il  en fait profiter toutes les salles voisines !

Ensuite, les choses se sont inversées. Aujourd'hui pour entendre Little Baby pleurer, il faut le déshabiller pour lui donner son bain, sinon vous aurez peu de chance d'entendre le son de sa voix ! Oui, mon fils est calme, très calme... au point même que l'on ne trouvait pas ça normal avec mon Homme. Même la nuit, quand il appelle pour sa têtée (toutes les 5 ou 6h, royal !), ce ne sont même pas de vrais pleurs. Juste des petits bruits histoire de dire qu'il est réveillé.

L'allaitement a été un chouya plus compliqué. Little Baby ne positionnait pas correctement sa bouche, du coup j'ai commencé à avoir le bout des seins douloureux, mais aujourd'hui ce problème est résolu. Par contre, je ne me souviens pas avoir eu pour Mon Pirate des tranchées (les fameuses contractions les 1ers jours de l'allaitemment), ni même la montée de lait. Là, je m'en souviens bien...Parait-il que plus on a d'enfants, plus les tranchées sont douloureuses, ah ouais ? on avait oublié de me préciser ce "petit" point là !  En plus, Little Baby étant un "petit poids", je devais le nourrir toutes les 3h. Ca avait été la même chose pour Mon Pirate, sauf que pour lui, pas de problème, il avait toujours faim ! Là pour le coup, c'était plus compliqué, quand Little Baby ne voulait pas têter, il ne voulait pas ! J'avais beau essayer de le stimuler ou d'essayer de le réveiller, il n'y avait rien à faire ! Ca m'angoisait, je voyais poindre la menace d'un complément et j'imaginais que ça foutrait en l'air mon allaitement. Je savais que plus je stresserais, moins ça fonctionnerait et que malgré mes douleurs, mes angoises, cela devait rester un moment de complicité et d'échange avec mon bébé. Bref, aujourd'hui tout ça est derrière nous, mais je peux comprendre que certaines mamans renoncent à l'allaitement devant ces difficultés surtout lorsqu'il s'agit d'un 1er enfant (et encore, je n'ai pas eu de crevasses ou d'engorgement !)

Bien que le temps passe déjà bien assez vite, et que les enfants grandissent à vue d'oeil, j'ai hate de voir Little Baby affirmer son caractère et découvrire les autres différences par rapport à son frère. J'ai hate de les voir complices et jouer ensemble, mais chaque chose en son temps... Profitons !

Publié dans Notre petite vie...

Partager cet article
Repost0

En attendant Noël

Publié le par lydiane

Nous sommes déjà en décembre... Noël arrive à grands pas.

Pour la première fois, j'ai réalisé un calendrier de l'Avent pour Mon Pirate. Chaque jour, il a droit à son petit paquet où se cache un chocolat et chaque dimanche un cadeau (j'ai opté pour de petites figurines Playmobile). Il a vite compris le principe, mais il ne peut s'empecher d'en demander plus : un paquet par jour à déballer c'est à priori loin d'être suffisant ! Hier j'ai également eu droit à une crise car il voulait "le gros cadeau" !

Nous nous sommes aussi attelés à faire la fameuse lettre au Père Noël. L'année dernière, il m'avait montré ce qu'il voulait et j'avais fait le boulot. Là je lui ai laissé la paire de ciseaux et le tube de colle. Mais le choix a été difficile, c'est bien simple, il voulait tout le catalogue ! Bref, on a quand même réussi à tout faire tenir sur 1  2 pages.

Et pour finir, une petite photo du fameux sapin fait chez la nounou. En parlant de sapin, il va quand même falloir que l'on installe le notre...parce que, mine de rien, Mon Pirate me le réclame depuis le mois de septembre..., depuis qu'il a rangé le garage avec son père et qu'il a vu où il était stocké.

En attendant Noël
En attendant Noël
En attendant Noël
En attendant Noël
En attendant Noël

Publié dans Notre petite vie...

Partager cet article
Repost0

Sulak

Publié le par lydiane

de Philippe JAENADA. J'ai déjà lu plusieurs livres de cet auteur, notamment "Plage de Manaccora 16h30", que j'avais particulièrement aimé. Son dernier roman "Sulak" me faisait de l'oeil : déja parce que je suis attirée par ces personnages haut en couleur du "grand banditisme" des années 80 (j'ai par exemple adoré les films sur Mesrine) et puis parce que ce roman a reçu plusieurs prix (Le Prix d'une vie 2013, Grand Prix des Lycéennes de Elle 2014.), preuve qu'il ne doit pas être si mal que ça !

 

Sulak

4ème de couverture :

Aucun romancier n’aurait pu inventer un personnage aussi fascinant que celui de Bruno Sulak. Tout au long des années 80, ses braquages audacieux et ses évasions répétées – sans la moindre effusion de sang – ont défrayé la chronique judiciaire. Ancien légionnaire, parachutiste émérite, charmeur, généreux et intègre, follement épris de liberté, Bruno Sulak a marqué les mémoires avec ses casses spectaculaires. Pendant dix ans ce jeune homme a défié les lois de la République, s’est joué du système carcéral, a bravé l’ensemble d’une société contre laquelle il était entré en guerre à force d’injustices, aux côtés de Steve, son ami et complice, et de Thalie, grande et belle brune, son amour hors la loi. Aussi fulgurante que rocambolesque, son existence s’est achevée sur un point d’interrogation : une mort dans des circonstances obscures qui suscite encore la polémique.

Aucun autre romancier que Philippe Jaenada, doté d’un humour, d’un style inimitable et d’une tendresse non dissimulée pour ses personnages, n’aurait pu s’emparer de la vie mouvementée de Bruno Sulak et retracer avec autant de talent ce temps où les gangsters avaient encore du panache.

Bon autant vous le dire tout de suite, j'ai adoré ! Philippe JAENADA à travers ce livre qui est plus une biographie qu'un roman, nous raconte la vie de Bruno SULAK. Si comme moi, vous n'aviez jamais entendu parler de Sulak, il s'agit d'un braqueur de supermarchés, puis de bijouteries qui sevissait dans les années 80. Bien qu'il s'agit d'un bandit, j'ai trouvé Bruno Sulak très attachant, avec son sens de l'honneur, avec son amour pour ses proches et sa famille, avec son respect vis à vis des gens qu'il braque et du policier qui lui court après. Oui, un vrai "gentleman cambrioleur", qui était contre la violence (son arme était d'ailleurs chargée de 2balles à blanc, histoire d'être sur de ne tuer personne, même dans un moment de panique).

En plus, il faut le dire, j'aime quand un livre fait référence à des lieux que je connais. Ainsi j'ai appris que les grands parents de Sulak habitaient à Foug, que son grand père et son père ont travaillé à l'usine de PAM et que Bruno, en "mémoire" de ses racines lorraines est venu braquer le Cora de Houdemont !

D'autre part, l'écriture de Jaenada est juste superbe, avec ces petites pointes d'humour que j'apprécie follement.

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0