Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Livres pour mon petit bonhomme

Publié le par lydiane

Quelques livres empruntés à la médiathèque et qui ont beaucoup de succès auprès de mon petit bonhomme.

- Le loup qui mangeait n'importe quoi de Manu Larcenet et Christophe Donner : imaginez ce loup, à force de manger n'importe quoi (ou plutôt n'importe qui...), pete, rote, a le nez qui coule, se ronge les ongles... Bref fou rire assuré. J'avais un peu peur de l'image qui mange le petit garçon, mais non, Monsieur Bébé s'en moque complétement tant que le loup rote après !

 

- Petit panda cherche un ami de Calire Bertholet et Pascal Vilcollet : J'ai emprunté ce livre car mon loulou ADORE les pandas, allez savoir pourquoi ! Mais bon, bonne pioche, il aime beaucoup ce livre. Il s'agit d'une très belle histoire d'amitié basée sur la diffèrence, jolie morale.

- Ma famille au fil du temps de Ann de bode : Un gros coup de coeur pour moi ! Je le trouve génial ce livre qui explique les générations et les racines de sa famille. On retrouve en effet une lignée depuis les temps préhistoriques jusqu'à nos jours. Les pages sont magnifiques, avec des personnages en genre de pate à modeler. On y trouve l'évolution des styles de vie avec toujours une pointe d'humour (l'enfant qui dessine sur les murs, ou qui tire les cheveux de sa soeur...)

Livres pour mon petit bonhomme
Livres pour mon petit bonhomme
Livres pour mon petit bonhomme
Partager cet article
Repost0

La silencieuse

Publié le par lydiane

de Ariane SCHREDER. "La silencieuse" est son premier roman. Lecture faite dans le cadre du prix litteraire inter-CE.

4ème de couverture :

«Je n'ai jamais été très douée avec les mots. Ceux qu'il faut prononcer, échanger. Les miens restent bloqués à l'intérieur, encombrés au moment de sortir, disparus. Ils me reviennent quand il n'y a plus personne pour les recevoir.» C'est dans une grande maison isolée au bord d'un fleuve que Clara vient se réfugier après une rupture amoureuse. Là, elle passe ses journées dans l'atelier à sculpter d'aériennes silhouettes, des mobiles qui touchent terre.Au contact de la nature et des gens du village, la jeune artiste va s'ouvrir peu à peu, reprendre pied. Jusqu'à ce qu'une nouvelle perte menace cet équilibre fragile... Dans ce roman délicat, Ariane Schréder dépeint une femme discrète sur le chemin qui la mènera des mots du silence à ceux de la vie.

 

J'avoue qu'à la lecture de cette 4ème de couv', j'étais loin d'être emballée. J'imaginais d'avance un roman avec de longues descriptions, où il n'y allait pas avoir beaucoup d'action et des dialogues inexistants... Et bien que nini ! J'ai été captée par l'écriture et par la poésie de ce roman. J'ai aimé la délicatesse de Clara, la manière dont l'auteur dépeint sa souffrance. Mais en même temps Clara, malgré sa "timidité" se lie avec plusieurs personnages, très différents les uns des autres. On sent qu'elle sait faire confiance à son intuition sans écouter les rumeurs ou les qu'en dira-t-on. Bref, contre toute attente, je ne me suis pas ennuyée une minute et j'ai aimé ce livre plein de simplicité.

Partager cet article
Repost0

G comme ... William GOLDMAN

Publié le par lydiane

William Goldman, né le 12 août 1931, est un écrivain, scénariste et dramaturge américain. Il a écrit Princess Bride en 1973.

4ème de couverture :

Il était une fois la plus belle des aventures, auréolée par le grand amour, le seul, le vrai. Le conte intemporel de S. Morgenstern -redécouvert et merveilleusement abrégé par William Goldman - est peuplé de personnages aussi inoubliable que Westley, le beau valet de ferme qui risque sa vie pour la femme qu'il aime ; Inigo Montoya, le fabuleux bretteur qui ne vit que pour venger la mort de son père ; Fezzik, le plus doux et le plus fort des colosses... et bien sûr, Bouton d'or : la princesse, la fiancée, la femme idéale, la plus belle de toute l'histoire du monde.

 

Je ne vais pas pouvoir vous dire grand chose du magnifique conte annoncé dans la 4ème de couverture... je me suis arrêtée à la page 70, à bout de force... L'histoire en elle-même venait à peine de commencer. Dans les 60 premières pages, M. GOLDMAN nous raconte toutes les embuches rencontrées pour publier ce livre/scénario. Il nous explique également qu'il s'agit d'un roman écrit par Morgenstern, mais dont il a "coupé" plusieurs pages de déscription qui le rendait indigeste... D'accord, sauf, que M. GOLDMAN ne peut s'empecher de mettre des parenthèses à tout bout de champs, qui entre nous ne servent pas à grand chose, et qui coupent carrement le rythme de l'histoire. Je vous ai déjà dit que je n'étais pas dans une periode de "boulimie de lecture" et que j'avais parfois du mal à m'y mettre, ce livre ne m'a pas aidé. Je l'ai vite refermé et rapporté à la bibliothèque.

Partager cet article
Repost0

Guillaume et Nathalie

Publié le par lydiane

de Yanick Lahens

Roman lu dans le cadre deu Prix litteraire inter-CE

4ème de couverture :

Cela faisait longtemps que je voulais écrire cette histoire de rencontre d’un homme et d’une femme. L’une de celles qui ravivent le goût de l’impossible. L’une de celles qui traînent leur cortège de surprises, de paradoxes, d’érotisme et de déraison. Dans cette ville où, comme dans d’autres villes, une certaine idée de l’amour a été façonnée par les livres, les chansons et le cinéma. Mais où les données du malheur universel sont immédiates ou vous rattrapent juste un peu plus vite qu’ailleurs.

 

Je suis complétement passée à côté de ce livre... je l'ai trouvé creux, sans beaucoup d'intérêt. J'ai eu un mal de chien à aller jusqu'au bout. J'espérais une belle histoire d'amour, loupé !

Partager cet article
Repost0

S comme... Kathryn STOCKETT

Publié le par lydiane

4ème de couverture :

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui ‘la élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la tolèreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante. Passionnant, drôle, émouvant, La couleur des sentiments a conquis l’Amérique avec ses personnages inoubliables. Vendu à plus de deux millions d’exemplaires, ce premier roman, véritable phénomène culturel outre-Atlantique, est un pur bonheur de lecture.

La couleur des sentiments paru en 2009 est le premier roman de Kathryn STOCKETT

4ème de couverture

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée.

Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui ‘la élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la tolèreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante. Passionnant, drôle, émouvant,

La couleur des sentiments a conquis l’Amérique avec ses personnages inoubliables. Vendu à plus de deux millions d’exemplaires, ce premier roman, véritable phénomène culturel outre-Atlantique, est un pur bonheur de lecture.

 

Mon avis : J'ai tout simplement adoré ce roman ! J'en avais entendu parler des centaines de fois sur la blogosphère, toujous dans des termes elogieux, mais le thème du roman ne me tentait guère. Puisque dans mon challenge ABC, il me fallait un auteur commancant par S, j'ai pensé à Mme STOCKETT. Voilà pourquoi je me suis plongée dans cette lecture. Ca fait plusieurs semaines que j'ai du mal à lire, plus trop d'envie (vous aurez surement remarqué le calme plat sur ce blog...). Mais au fil des pages de ce roman, je me suis laissée captiver par le courage de ces bonnes noires et de Skeeter, et j'ai lu, lu et encore lu ! Beau coup de choses sont déjà dit dans la 4ème de couverture donc je ne vais pas en rajouter, je vous mets juste la bande annonce de l'adaptation au cinéma :

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Le Top Ten Tuesday du 22 avril

Publié le par lydiane

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Vous retrouverez les thèmes sur le blog de Iani.

Voici le thème de la semaine :

Les 10 personnages (bon en fait j'en ai choisi que 9...) qui seraient mes meilleures amies

- Loanna dans le roman Aliénor de M. CALMEL

- Catelyn STARK dans la série le Trône de Fer de MARTIN

- Claire dans la série le Chardon et le Tartan de D. GABALDON

- Toruun dans la trilogie norvégienne de Anne B RAGDE

- Betty dans le Réseau Corneille de K FOLLETT

- Aliéna dans Les Piliers de la Terre de K FOLLETT

- Miss Marple dans les romans d'Agatha CHRISTIE

- Les frères et sœurs dans l'Echappée belle de GAVALDA

- Hermione dans Harry POTTER

Voilà, au final, des femmes à fort caractère, légèrement rebelles, prêtes à tout pour défendre leurs idéaux.

Partager cet article
Repost0

Des larmes sous la pluie

Publié le par lydiane

Roman de Rosa MONTERO lu dans le cadre du challenge inter-CE

4ème de couverture :

États-Unis de la Terre, 2109. Les réplicants meurent dans des crises de folie meurtrière tandis qu'une main anonyme corrige les Archives Centrales de la Terre pour instrumentaliser l'histoire de l'humanité. Bruna Husky, une réplicante guerrière, seule et inadaptée, décide de comprendre ce qui se passe et mène une enquête à la fois sur les meurtres et sur elle-même. Aux prises avec le compte à rebours de sa mort programmée, elle n'a d'alliés que marginaux ou aliens dans ce tourbillon répressif, vertige paranoïaque, qui emporte la société.

Rosa Montero choisit un avenir lointain, hérité de Philip K. Dick et de Blade Runner, pour nous parler de ce qui fait notre humanité, la certitude de notre mort et de celle de ceux que nous aimons. Ses personnages sont des survivants qui s'accrochent à la morale politique, à l'éthique individuelle, à l'amitié et à l'amour. Elle construit pour nous un futur cohérent, une intrigue prenante qui nous touche et nous fait réfléchir. Elle écrit avec passion et humour, des outils essentiels pour comprendre le monde.

 

A lire cette 4ème de couverture j'étais loin d'être emballée. La sciences fiction ??? Bof, bof... pas vraiment mon truc. Mais au final, je me suis laissée embarquer par cette histoire, où on retrouve une enquête policière, des conflits racistes, l'importance de ces racines, de ses souvenirs, et une pointe d'amour.

On suit le parcours de Bruna HUSKY, une rebelle, enqueteur privé, mais surtout réplicant. Les réplicants sont en quelques sorte des robots créés par les humains pour, à la base, effectuer des basses taches. Ils se sont finalement développés pour devenir une "race" à part et demandent à vivre une vie comme tout le monde avec les mêmes droits. "Comme tout le monde", c'est vite dit, car ils commencent leurs vies à 25ans, on leur créé artificiellement quelques souvenirs de jeunesse, et ils ont une durée de vie de 10ans environ. Quand plusieurs réplicants meurent de façon plus qu'étrange, Bruna se lance dans l'enquête. Elle va peu à peu infiltrer le monde du pouvoir, sans savoir à qui elle va vraiment pouvoir se fier.

Bref au final, un roman pas si mal que ça !

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

M comme... Kate MORTON

Publié le par lydiane

Kate Morton est une auteur australienne qui a publié déjà 4romans dont "Le jardins des secrets" en 2009.

4ème de couverture :

Une enfant abandonnée... Sur un bateau en partance pour l’Australie, une petite fille de 4 ans se cache, terrorisée. Elle ne doit pas parler, pas bouger. Elle attend la conteuse, une femme mystérieuse qui lui a assuré qu’elle reviendrait. Mais le navire lève l’ancre et la conteuse n’est pas revenue...
Un terribl
e secret... La nuit de son vingt-et-unième anniversaire, une bouleversante révélation change la vie de Nell à jamais. Des années plus tard, elle part en Angleterre, à la recherche de ses origines...
Un étrange héritage... À la mort de sa grand-mère, Cassandra hérite d’un mystérieux cottage en Cornouaille dont le jardin secret pourrait bien apporter les réponses au mystère d’une petite fille abandonnée..
.... La nuit de son vingt-et-unième anniversaire, une bouleversante révélation change la vie de Nell à jamais. Des années plus tard, elle part en Angleterre, à la recherche de ses origines...
Un étrange héritage... À la mort de sa grand-mère, Cassandra hérite d’un mystérieux cottage en Cornouaille dont le jardin secret pourrait bien apporter les réponses au mystère d’une petite fille abandonnée...

J'ai choisi ce livre suite aux avis que j'ai pu lire sur internet, la 4ème de couverture a fini de me convaincre. Par contre quand j'ai eu le livre entre les mains, j'ai eu peur... La couverture m'a fait penser à un Arlequin ou à un Daniele STEEL,l'horreur ! Heureusement il n'en est rien.

L'ecriture est fluide, et j'ai beaucoup aimé la construction du roman avec un chapitre par heroines. On passe donc de 1913 à 1975 et à 2005. Le suspens est bien mené. J'avoue que j'ai aussi été conquise par le caractère de ses héroines, de vraies rebelles !

C'est une belle histoire d'amitié, une histoire sur l'importance de ses racines. Bref un roman comme je les aime sur fonds de secret familial.

Partager cet article
Repost0

Top Ten Tuesday du 18 mars

Publié le par lydiane

Oui, je sais mon Top Ten Tuesday  a plutôt tendance à se transformer en Top Ten Wednesday. Mais tout ça ce n'est rien que la faute de la nouvelle version d'over-blog. Hier, mon article était prêt, mais le site a planté, puis replanté et enfin rereplanté...à bout de nerfs, j'ai abandonné ! Je retente aujourd'hui (autant vous prévenir, je suis loin d'être calme, car encore une fois, quand mon article était complétement fini (oui, parce que avant ce n'est pas drole !) le site a de nouveau remerdé, donc je le dis haut et fort, ce sera la dernière tentative !

Donc cette semaine le thème est le suivant :

Les 10 livres à lire ce printemps

Voilà pour moi :

- Des larmes sous la pluie de R Montero (pour le concours inter CE)

- Le tour du monde en 80jours de J Verne (dans le cadre du challenge ABC)

- Beignets de tomates vertes de F Flagg (également pour le ABC)

- Princess Bride de W Goldman (ABC)

- Le jardin des sevrets de K Morton (ABC)

- Comme un avion sans elle de M Bussi (il s'agit du dernier roman que j'ai acheté)

- Se faire obéir sans crier (je ne l'ai pas acheté pour le mettre en pratique sur mes collègues,mais plus pour Monsieur Bébé...quoi que !)

- Je suis grandement tentée par les deux nouveaux romans historiques de Ken Follett : La chute des géants et l'Hiver du monde. Mais il s'agit de sacrés pavés quand même !

- Le livre Kinderzimmer de V Goby me fait de l'oeil également. Ce roman parle d'une pouponnière au sein d'un camp de concentration.

- Et enfin, un roman léger pour finir : Complétement cramé de G Legardinier. J'ai beaucoup apprécié l'année dernière la lecture de Demain j'arrête, alors je me lancerais bien dans la "suite".

Voilà le programme !

Partager cet article
Repost0

C comme... COURTENAY

Publié le par lydiane

Bryce Courtenay (né à Johannesburg le 14 août1933 , et mort en 2012 ) est un romancier australien d'origine Sud-Africaine. Il a écrit une vingtaine de romans se deroulant soit enAustarlie, soit en Afrique du Sud. La "Puissance de l'ange" est son premier roman.

 

4ème de couverture :

En Afrique du Sud, dans les années quarante, Peekay, orphelin de père, est placé à l'âge de 5 ans dans une pension. Persécuté du fait de sa nationalité anglaise par ses camarades afrikaners, il apprend la solitude et la survie face à la cruauté et l'intolérance. Après une année passée dans cet enfer, Peekay rentre chez lui : le contrôleur du train, à qui il est confié pour le voyage redonne l'espoir à l'enfant. Il lui montre que "les petits peuvent battre les grands" et lui livre le secret de la puissance. Peekay va désormais redresser la tête. A Barberton, il devient un élève brillant. Doc, un pianiste et botaniste allemand, devient son ami, son véritable maître à penser et le père qu'il n'a jamias eu. Peekay devient en outre un redoutable boxeur, ce qui augmente son prestige aux yeux des Noirs qui le surnomment 'L'Ange têtard".

 

A la base, je ne suis pas une grande fan des romans d'initiation. J'ai donc trouvé celui-ci un peu long par moment. Par contre, j'ai aimé découvrir un pays : l'Afrique du Sud (là aussi un petit tour sur Wikipedia a été utile pour connaitre un peu l'Histoire). L'apatheid y est très bien décrit. Point important : la fin du roman est bien réussie - la boucle est bouclée !

Pour résumé, ça n'a pas été le roman du siècle pour moi, mais j'ai passé un moment interessant avec M. COURTENAY.

 

Ce roman a été adapté au cinéma en 1992 :

 

Partager cet article
Repost0