Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top Ten Tuesday

Publié le par lydiane

Le thème de cette semaine est  :

Les 10 livres favoris de X genre (vous choisissez le genre)

 

J'ai choisi un genre qui me plait tout particulièrement : le roman historique

- La bicyclette Bleue de Regine DEFORGES

- Les romans de Juliette BENZONI

- Les piliers de la terre de Ken FOLLETT

- La princesse oubliée de Laurent JOFFRIN

- L'enfant de Noé de EE SCHMITT

- Tatiana de Paulina SIMONS

- Le chardon et le tartan de Diane GABALDON

- Inconnu à cette adresse de Taylor KRESSMANN

- Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina KHADRA

- Aliénor de Mireille CALMEL

Voilà ceux qui me viennent en tête en premier.

Partager cet article
Repost0

D comme ... DONOGHUE

Publié le par lydiane

room.jpgEmma Donoghue est une historienne, romancière et dramaturge irlandaise qui vit maintenant au Canada. Elle a écrit 7 romans, dont le dernier en date paru en 2011 : ROOM

 

4ème de couverture :

Sur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des petits garçons de son âge. Ou presque. 
Il ne pense qu’à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l’entoure, comptant sur sa mère pour répondre à toutes ses questions. Cette mère occupe dans sa vie une place immense, d’autant plus qu’il habite seul avec elle dans une pièce unique, depuis sa naissance.

 Il y a bien les visites du Grand Méchant Nick, mais Ma fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec ce personnage. Jusqu’au jour où elle réalise que l’enfant grandit, et qu’elle ne va pouvoir continuer longtemps à entretenir l’illusion d’une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir. 
Mais l’enfant va-t-il réussir à trouver des repères loin de leur univers ? Quel accueil lui réservera le monde extérieur, lui l’enfant né de la captivité d’une femme ?"

 

Ce roman aurait pu être déprimant au possible, mais non pas du tout ! Le livre est écrit au travers les yeux et les mots de Jack. De ce fait, pour moi, ça a été un peu compliqué de "rentrer" dans l'histoire, mais au bout d'un moment on s'y fait, et c'est même ça qui donne toute la force à ce livre. On comprend donc que Jack et sa maman sont enfermé dans une pièce, il ont droit à une TV, à un peu de nourriture et au fameux "cadeau du dimanche". La maman de Jack a fait un choix d'éducation remarquable : elle lui a simplement expliqué que tout ce qu'il voyait à la TV était imaginaire, et que la vie normale c'était leur vie actuelle. Après tout, comment un enfant pourrait resentir un manque de ce qu'il n'a jamais connu ? Elle lui apprend l'hygiène, lui fait faire du sport, mais tout ça sur le ton du jeu.

 

Mais Jack a maintenant 5ans, et les questions deviennent de plus en plus compliquées. Sa mère est donc obligée de lui expliquer les choses et ils batissent un plan d'évasion. Je ne dévoile pas grand chose, en vous disant que ça va effectivement fonctionner. Ce qui est impressionnant c'est la vision de Jack sur la vie "réelle", comme un bébé qui découvre le monde exterieur.

 

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Une vrai histoire d'amour entre une maman et son petit garçon. Au délà de l'histoire, il nous pousse à nous interroger sur notre mode de vie. Une belle découverte réalisée grace au challenge ABC.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Top Ten Thuesday

Publié le par lydiane

J'ai découvert un nouveau jeu sur le site de Iani, et comme je suis assez fan des listes, j'ai trouvé celui ci bien sympa :

 

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
 Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani.

--------------------------------------------------------------------------------

 Voici le thème de cette semaine :


Les 10 auteurs populaires

dont vous n'avez encore jamais lu de livre

 

Alors voici ma liste :

- Stephen King

- Maxime Chattam

- Tolkien

- Jules Verne

- San Antonio

- Hemingway

- Proust 

- Virginia Woolf

- Max Gallo

- Marcel Pagnol 

 

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Challenge inter CE

Publié le par lydiane

beso.jpg

 

 2ème roman lu dans le cadre du concours inter CE : Beso de la muerte de Gilles VINCENT.

 

J'avoue le titre + la couverture...je n'étais pas pressée de commencer ce livre, pas très attirée...

 

4ème de couverture :

Août 1936, en Espagne, on assassine Garcia Lorca, accusé de sympathie républicaine. Août 2011, à Marseille, on découvre le corps calciné d'une femme, abandonné entre les rails. Entre ces deux morts, s'écrivent les tragédies du vingtième siècle, les secrets d'État, les coulisses de la démocratie espagnole naissante et la passion dévorante d'une jeune femme pour l'ombre du poète...
Entre ces deux âmes suppliciées, un pacte étrange, bien au-delà du temps, va profondément bousculer la nouvelle enquête de la commissaire Aïcha Sadia...

Émouvant, tragique, attachant, à fleur de peau et diaboliquement crescendo...

 

 

 

Et contre toute attente, j'ai été embarquée dans cette intrigue. J'ai aimé le personnage de Thomas ROUSSEL, alcoolique, dépressif, mais si attachant. On va de surprise en surpise au fil des pages. Le suspens est très bien amené : dans certains livres le suspens consiste à laisser le lecteur dans l'attente, l'auteur tourne autour du pot et nous livre tout dans les dernières pages. Là ce n'est pas le cas, j'ai vraiment l'impression d'avoir toujours eu toutes les info entre les mains, du coup, les rebondissements sont plus saisissants.

 

L'Espagne. C'est un pays qui ne m'a jamais attiré. Je ne connais absolument pas son histoire. La seule chose que je pouvais citer, c'était Franco, 1936, guerre civile. Point barre. J'avoue que je ne savais même pas qui se battait contre qui, qui était au pouvoir, bref, une vraie inculte ! A un moment donné du roman, j'ai vraiment voulu en connaitre un peu plus. J'ai donc posé le livre de Gilles VINCENT pour aller faire un petit tour sur Wikipedia. L'Espagne m'est donc un tout petit peu moins inconnue, et je me laiserai presque tenter par un autre roman sur la guerre civile espagnole...

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Séléction pour petits

Publié le par lydiane

Ca y est, 2ans et 2mois et sa première carte de médiathèque en poche ! Je pouvais guère faire autrement vu sa passion pour les livres (un trait héréditaire ?). Encore ce matin, il se réveille au moment où j'allais prendre mon petit déj avant de partir bosser. Du coup, pour laisser Monsieur mon mari dormir encore un peu, j'emmène mon Bébé avec moi, et lui propose des dessins animés à la TV pendant que je prépare son biberon. A peine installé devant Franklin, je l'entends qui remue, descend du canapé, remonte... je vais voir : il a été chercher un livre et le feuillette tranquillement. Ah mon loulou !

 

Vous trouverez ci-dessous une séléction de 3 livres qu'il a particulièrement aimé :

 

splat matou.jpgtout.jpg

 

- Bonne nuit Splat ! de R SCOTTON. C'est l'histoire d'un chat qui part camper avec des amis : de belles images, de l'humour avec des souries qui grimpent dans le pyjama des chats, et puis une nouvelle expression dans le vocabulaire de Bébé "Bonne nuit !"

 

- Mais il est où ce gros matou ? de P DEYLE et C HUDRISIER. Là aussi l'histoire d'un chat. Mais celui-ci disparait, et on doit le chercher tout au long du livre, en soulevant des rabats et en interrogeant plusieurs animaux (la taupe, le hibou, le ver...). Mais je vous rassure, ça se finit bien et on retrouve gros Matou !

 

- Tout autour de moi de C PERRIN : Un grand album, où des tonnes d'images se melangent sur les pages. Je l'ai pris dans l'idée de faire parler Monsieur Bébé. Pari réussi. Il l'ouvrait et me disait tout ce qu'il voyait (oiseau, vélo, trotinette, armure, bébé...)

 

Une nouvelle séléction dans un mois !

 

Partager cet article
Repost0

Le trone de fer - serie

Publié le par lydiane

de G. RR MARTIN.

 

J'avais déjà écrit un article lorsque j'avais lu le premier tome. Là je viens de terminer le 13éme, et je suis toujours autant passionnée par cette lecture !

 

Je vous mets le résumé trouvé sur Wikipedia :

L'histoire se déroule dans un monde imaginaire principalement sur le continent de Westeros, où la civilisation est de type féodal et où la magie et les créatures légendaires (comme les dragons) ont existé mais sont supposées avoir disparu. Trois intrigues principales s'y entremêlent : plusieurs maisons nobles rivalisent pour l'obtention du trône royal de Westeros, tandis que dans les contrées glacées situées au nord du royaume une race de créatures supposée appartenir aux légendes se réveille, et que sur le continent oriental la dernière héritière de la dynastie royale de Westeros renversée quinze ans auparavant cherche à reconquérir le trône.

 

On est quand même loin du côté sciences fiction "d'un autre monde". Et c'est d'ailleurs pour ça que j'accroche autant. On pourrait en effet facilement situer l'intrigue au Moyen age avec des complots et des luttes de pouvoir. Le côté fantastique s'intensifie au fil des tômes, et j'avoue qu'il me tient aussi en haleine : que se passe-t-il réellement au delà du Mur ???

 

J'apprécie également l'architecture des romans avec un chapitre par personnage. On suit ainsi le point de vue de chacun. Georges RR MARTIN a aussi le talent de savoir faire mourir des heros. Dans beaucoup de livres, les héros ne meurent pas ou alors à la fin, ou alors on croit qu'ls sont morts et par un subterfuge tombé du ciel l'auteur les fait réapparaitre. Là non. On s'attache au fil des pages à un personnage central et tout à coup, il meurt. Et on se dit que non, c'est pas Dieu possible que l'histoire se poursuive sans lui ! Et Monsieur MARTIN arrive alors à rendre ses lecteurs accro à d'autres personnages, voire même à nous rendre sympathique ceux que l'on détestait farouchement au départ !

 

J'adore tellement l'univers du Trône de fer, que je me suis lancée dans le visionnage des épisodes de la série TV. Cette adaptation est fidèle aux romans, mais je trouve qu'elle va trop vite. Et oui, sans surpise, encore une fois, je préfère les roman aux adaptations sur le petit écran.

 

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Q comme ... QUINT

Publié le par lydiane

En finalisant ma liste pour ce challenge ABC, et en cherchant un ecrivain dont le nom commence par un Q, (ce qui ne court pas les rues !), je suis tombée sur Robert QUINT. Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais si je vous dis "effroyables jardins" ? Vous avez forcement entendu parler de ce roman, ou alors vu son adaptation au cinéma avec Jacques VILLERET. Et bien "Aimer à peine" en est la suite...

 

4ème de couverture :

En 1972, au moment des attentats terroristes aux jeux olympiques de Munich, le narrateur (le jeune garçon d'Effroyables jardins) prépare un mémoire sur les coulisses politiques du milieu sportif. A cette occasion, il rencontre l'officier allemand qui fut à l'origine de l'arrestation de son père et de ses amis. Se pose alors la question de la responsabilité de la culpabilité d'autant que le narrateur vit une histoire d'amour avec une jeune allemande...

 

Là encore, un roman très court. Mais on est vite embarqué par cette prose poétique. J'ai eu de la tendresse pour ce jeune homme qui ne se sent pas à la hauteur du courage de son père. Il souhaite avoir une vie pleine, remplie, pour donner un sens à ceux qui ont sacrifié la leur, mais il se sent si minable. Et puis il y a cette jeune femme qu'il rencontre, qui elle aussi a un arbre généalogique difficile à assumer. Bref, je me suis régalée !!!

 

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

H comme... Horowitz

Publié le par lydiane

4ème de couverture de "La maison de soie" :

«Les aventures de l’Homme à la casquette plate et de la Maison de soie ont été, d’un certain point de vue, les plus sensationnelles de la carrière de Holmes.
Seulement, à l’époque, il m’a été impossible de les raconter pour des raisons qui apparaîtront clairement au lecteur.
Cependant, j’ai toujours eu le désir de les écrire, afin de compléter le canon holmesien. 

C’était impossible plus tôt : les événements que je vais décrire étaient trop monstrueux, trop choquants pour être imprimés.
ls le sont toujours aujourd’hui.
Je n’exagère rien en affirmant qu’ils pourraient mettre à mal le tissu tout entier de notre société, ce qui, particulièrement en temps de guerre, est une chose que je ne peux risquer.
Une fois ma tâche accomplie, à supposer que j’aie la force de la mener à bien, j’empaquetterai le manuscrit et je l’enverrai dans les coffres de Cox and Co., à Charing Cross, où certains autres de mes papiers personnels sont conservés.
Je donnerai comme instruction que, de cent ans, le paquet ne devra pas être ouvert.
Il est impossible d’imaginer à quoi le monde ressemblera alors, mais peut-être mes futurs lecteurs seront-ils mieux immunisés contre le scandale et la corruption que mes contemporains.
Je leur transmets ici un dernier portrait de Mr Sherlock Holmes.»

Dr John Watson

 

Et oui, un nouveau Sherlock Holmes qui parait en 2011. On ne le doit pas à Arthur Conan DOYLE, mais à Anthony HOROWITZ, qui par cette sympathique mise en scène racontée dans la 4ème de couverture, nous fait decouvrir une nouvelle aventure du célèbre détéctive du 221B Baker Street. J'aime ces romans policiers "à l'ancienne", où le détéctive resout des mystères par une observation pointilleuse des indices et une déduction logique. Je pense évidemment à Sherlock Holmes, mais aussi au Hercule Poirot de Mme Aghata Christie.

 

Dans ce roman, HOROWITZ nous dépeind un Sherlock conforme à ce qu'il a toujours été. L'intrigue est bien ficelée, et ce qui semble être des événements sans lien entre eux, convergent vers une histoire commune. Par contre, si vous souhaitez vous lancer dans la lecture de "La maison de soie", il faut avoir l'estomac bien accroché ! Quand je vois que c'est un roman jeunesse conseillé à partir de 13ans, I'm shocking !

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Bébé grandit...

Publié le par lydiane

Monsieur Bébé n'est plus vraiment un bébé... je m'en rends compte jour après jour.

 

Ce matin, par exemple, j'étais en train de préparer le p'tit dej dans la cuisine et Monsieur Bébé était déjà la tête dans ses jeux. Il me montre une image depuis le salon en me disant "tapir". "Tapir" ??? A toi de comprendre de quoi il veut parler... parce que pour le moment il faut encore un décodeur pour comprendre certains mots. Mais là "tapir", je vois pas de quoi il veut parler. Je m'approche donc et me rends compte qu'il est en train de jouer avec son fameux "qui mange quoi ?"

 

e85b8b82776b6bd2a3780e4bb4b47635.jpg

et sur le bout de puzzle qui me tend, il y a ....un tapir ! Je suis sur le c**, comment un petit bonhomme de 2ans peut il connaitre ce qu'est un tapir ? Allez, je pousse un peu, et lui demande ce que mange le tapir ? Il fouille dans ses bouts de puzzle, m'en tend un en me disant "fourmis". Bon pour ceux qui comme moi, ne connaissait pas la réponse, je vous confirme que c'est bien ça ! Mon dieu, comment fait-il pour enregistrer tout ça ? Alors oui, mon fils sait ce qu'est un panda, un ver, une taupe, une abeille... Bon j'avoue la prononciation pose certain problème. Si si, j'avoue que je ne voyais pas bien à quoi il faisait allusion quand il me demandait "la pute" ????

 

Bon rien d'inquiétant, il ne voulait que la poule !

Partager cet article
Repost0

A comme... AUSTER

Publié le par lydiane

Paul AUSTER, j'ai toujours vu des quantités de livres de cet auteur sur les rayons de la médiathèque, sans jamais en lire un. En verifiant sur wikipedia, je m'apercost qu'en effet la liste de ses oeuvres est longue ! Il s'agit d'un auteur américain, né en 1947 et qui a commencé à écrire des romans en 1990. Je me suis pour ma part lancée dans "Invisible", paru en 2010.

 

4ème de couverture :

New York, printemps 1967 : Adam Walker, étudiant en littérature, poète, rencontre un étrange Français, Rudolf Born et sa maîtresse, Margot, femme énigmatique et fascinante. Born, l’« étrange et indéchiffrable » Born, propose un marché faustien à Adam : il lui offre une somme exorbitante pour fonder un magazine littéraire, le pousse dans les bras de Margot. Décontenancé, Adam est prêt à vendre son âme au diable mais une soirée criminelle – Born tue un jeune Noir qui les avait menacés – en décide autrement. Pour autant, les destins de Born et d’Adam Walker ne cesseront de se croiser, au point que, quarante ans plus tard, Adam, sur le point de mourir, souhaite coucher cette histoire sur papier, ces mois climatériques de 1967 qui ont décidé de sa vie. Il envoie le manuscrit parcellaire à un ancien condisciple de fac devenu un romancier célèbre, Jim Freeman.

 

J'ai eu au départ un peu de mal à entrer dans ce livre, mais une fois passée les premières pages, c'est bon, M. AUSTER m'avait "accroché". Il faut reconnaitre qu'il a une aisance dans l'écriture, une façon de présenter les choses très particulière : parfois du récit, parfois une lettre, parfois un "bout" de roman. Bref, les narrateurs se succèdent, on change de points de vue, mais tout ça est fait de façon très intelligente. Bravo !

J'aurais vraiment pu adorer ce roman, s'il avait eu ..... une fin ! Je déteste ces livres où on ne connait jamais le fin mot de l'histoire, où l'auteur sous pretexte de nous laisser imaginer, supposer, ne termine pas son roman. Pfff, non ça ne marche pas avec moi ça ! Déçue....

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0