Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bébé grandit...

Publié le par lydiane

Monsieur Bébé n'est plus vraiment un bébé... je m'en rends compte jour après jour.

 

Ce matin, par exemple, j'étais en train de préparer le p'tit dej dans la cuisine et Monsieur Bébé était déjà la tête dans ses jeux. Il me montre une image depuis le salon en me disant "tapir". "Tapir" ??? A toi de comprendre de quoi il veut parler... parce que pour le moment il faut encore un décodeur pour comprendre certains mots. Mais là "tapir", je vois pas de quoi il veut parler. Je m'approche donc et me rends compte qu'il est en train de jouer avec son fameux "qui mange quoi ?"

 

e85b8b82776b6bd2a3780e4bb4b47635.jpg

et sur le bout de puzzle qui me tend, il y a ....un tapir ! Je suis sur le c**, comment un petit bonhomme de 2ans peut il connaitre ce qu'est un tapir ? Allez, je pousse un peu, et lui demande ce que mange le tapir ? Il fouille dans ses bouts de puzzle, m'en tend un en me disant "fourmis". Bon pour ceux qui comme moi, ne connaissait pas la réponse, je vous confirme que c'est bien ça ! Mon dieu, comment fait-il pour enregistrer tout ça ? Alors oui, mon fils sait ce qu'est un panda, un ver, une taupe, une abeille... Bon j'avoue la prononciation pose certain problème. Si si, j'avoue que je ne voyais pas bien à quoi il faisait allusion quand il me demandait "la pute" ????

 

Bon rien d'inquiétant, il ne voulait que la poule !

Partager cet article
Repost0

A comme... AUSTER

Publié le par lydiane

Paul AUSTER, j'ai toujours vu des quantités de livres de cet auteur sur les rayons de la médiathèque, sans jamais en lire un. En verifiant sur wikipedia, je m'apercost qu'en effet la liste de ses oeuvres est longue ! Il s'agit d'un auteur américain, né en 1947 et qui a commencé à écrire des romans en 1990. Je me suis pour ma part lancée dans "Invisible", paru en 2010.

 

4ème de couverture :

New York, printemps 1967 : Adam Walker, étudiant en littérature, poète, rencontre un étrange Français, Rudolf Born et sa maîtresse, Margot, femme énigmatique et fascinante. Born, l’« étrange et indéchiffrable » Born, propose un marché faustien à Adam : il lui offre une somme exorbitante pour fonder un magazine littéraire, le pousse dans les bras de Margot. Décontenancé, Adam est prêt à vendre son âme au diable mais une soirée criminelle – Born tue un jeune Noir qui les avait menacés – en décide autrement. Pour autant, les destins de Born et d’Adam Walker ne cesseront de se croiser, au point que, quarante ans plus tard, Adam, sur le point de mourir, souhaite coucher cette histoire sur papier, ces mois climatériques de 1967 qui ont décidé de sa vie. Il envoie le manuscrit parcellaire à un ancien condisciple de fac devenu un romancier célèbre, Jim Freeman.

 

J'ai eu au départ un peu de mal à entrer dans ce livre, mais une fois passée les premières pages, c'est bon, M. AUSTER m'avait "accroché". Il faut reconnaitre qu'il a une aisance dans l'écriture, une façon de présenter les choses très particulière : parfois du récit, parfois une lettre, parfois un "bout" de roman. Bref, les narrateurs se succèdent, on change de points de vue, mais tout ça est fait de façon très intelligente. Bravo !

J'aurais vraiment pu adorer ce roman, s'il avait eu ..... une fin ! Je déteste ces livres où on ne connait jamais le fin mot de l'histoire, où l'auteur sous pretexte de nous laisser imaginer, supposer, ne termine pas son roman. Pfff, non ça ne marche pas avec moi ça ! Déçue....

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

La lettre à Helga

Publié le par lydiane

Premier livre lu pour le challenge Cezam Inter CE.

 

Roman de Bergsveinn BIRGISSON

 

4ème de couverture :

Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l'été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrimur et toi". C'est ainsi que Bjarni Gíslason de Kolkustadir commence sa réponse - combien tardive - à sa chère Helga, la seule femme qu'il aima, aussi brièvement qu'ardemment, du temps de sa jeunesse. Et c'est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur cantonal du foin dans ces rudes espaces que l'hiver scelle sous la glace, on découvre l'âpre existence qui fut la sienne tout au long d'un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gislason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave pétrifiée de sa terre d'Islande, soumis aux superstitions et tout irrigué de poésie, d'attention émerveillée à la nature sauvage. Ce beau et puissant roman se lit d'une traite, tant on est troublé par l'étrange confession amoureuse d'un éleveur de brebis islandais, d'un homme qui s'est lui-même spolié de l'amour de sa vie.

 

Ca aurait vraiment pu être un coup de coeur pour moi, il manquait peu de chose....

 

J'ai aimé imaginer ce vieil homme qui a aimé une femme toute sa vie, mais qui l'a malgré tout laissé partir. Cet homme du fin fond de l'Islande qui a eu peur de renoncer à sa vie, à sa campagne, à sa ferme, pour suivre sa chère Helga. C'est beau ces histoires d'amour intense, où il y a juste eu un mauvais choix à un mauvais moment, et qui fait qu'on passe à côté de quelque chose de grand, un peu à la "Jean de Florette".

 

Ce qui m'a gêné c'est l'écriture. J'aurais voulu quelque chose de poétique... et j'ai lu quelque chose de grivois ! Ces passages de cul, qui étaient sans doute là pour nous montrer le caractère "campagnard" des personnages, m'ont particulièrement déplu.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

17 lunes

Publié le par lydiane

De Kami GARCIA et Margaret STOHL

 

Je retrouve avec plaisir dans ce second tome, Lena et Ethan. On plonge dans un monde encore plus magique que celui de 16 lunes. Je retrouve vraiment beaucoup de similitudes avec Harry Potter : ces adultes qui en savent tellement plus mais qui refusent de parler soit disant pour protéger les jeunes, ce monde parallèle au monde réel, ces méchants que l'on trouve finalement si attachant (non ce n' est pas possible qu'elle soit tenebre!), et ces fins en apothéose où le Bien et le Mal s'affrontent.

 

Je ne veux pas trop vous en dévoiler au cas où vous voudriez lire cette série... Sachez juste que Lena, qui avait échappé à sa 16eme lune, date où elle devait devenir enchanteresse ou tenebre, ne pourra pas se dérober une fois de plus. La 17eme lune arrivera plus vite qu'espérer...

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Ce que disent les vivants et les morts

Publié le par lydiane

de  Jean-Marie DALLET

 

Habituellement, j'emprunte un livre à la bibliothèque parce que j'en ai entendu parler, je connais l'auteur, ou j'ai lu des articles à son sujet sur des blogs. Pour ce romman de JM DALLET, ce ne fut pas le cas. C'est d'abord son titre qui a attiré mon oeil, puis la 4ème de couverture a fait que je l'ai embarqué à la maison.

 

4ème de couverture :

"Vous, les morts et les vivants, ce n’est plus la peine que je vous rappelle à moi par d’enfantins subterfuges puisque, quoi que je fasse, vous me hantez toujours". Comment se construire dans l’ombre d’un grand-père devenu aveugle dans les tranchées de 14-18 et qui, malgré son infirmité, décide de continuer à vivre et de poursuivre son métier d’instituteur ? Comment, quand on veut devenir écrivain, échapper à la figure tutélaire d’un père publié dès son premier manuscrit et rapidement nommé secrétaire littéraire chez Denoël, avant de mourir au combat lors de la débâcle de 1940 ? Jean-Marie Dallet entremêle cette fresque familiale et celle d’un siècle troublé par une succession de guerres dont chaque génération aura la sienne, Première et Seconde Guerres mondiales pour le grand-père et le père, guerre d’Algérie pour le fils et narrateur, qui, tel un noyé à la recherche d’oxygène, tente de remettre la main sur sa propre vie.

 

J'ai aimé ce roman. Le thème tout d'abord : comment nos ancetres (même si on ne les a pas connus) peuvent influencer notre vie, nous mettre la pression; il faut être à la hauteur ! On ne se crée pas seul, en naissant on herite d'un passé, d'une mémoire. C'est sur il n'y a pas une "intrigue" à proprement parlé, il n'y a pas de suspens, mais ça ne m'a pas manqué.

 

J'ai également aimé la plume de l'auteur, son "truc" pour raconter au lecteur l'histoire de sa famille. Il se met en scène avec un personnage généralement silencieux (un chien, le fantôme de ses grands-parents, une femme assise à un bar...) et explique sa vie, ses difficultés, présente ses aieux.

 

Bref, j'ai passé un moment très sympa avec ce court roman.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Challenges 2014

Publié le par lydiane

Côté lecture pour cette année 2014, je me lance dans 2 challenges. Men, la folle !

 

Premièrement le prix littéraire Cezam inter-CE. Il s'agit de lire 10 livres définis et de les classer du plus aimé au moins apprécié. En fonction des classements etabliscpar chaque participants, un classement final est défini. Le but du jeu est de s' en rapprocher le plus possible.

 

J'ai également décidé de repartir pour le challenge ABC de Livradict. En 2012, il m' avait permis de découvrir plusieurs nouveaux auteurs, j'espère que ce sera aussi le cas cette année. Voici la liste que j'ai commencé à rédiger, il me manque encore certaines lettres...

AUSTER Paul - Invisible

BOTTERO Pierre

COURTENAY Bryce - La puissance de l' ange

DONOGHUE Emma- Room

ELLOROY - Seul le silence

FLAGG - Beignets de tomates vertes

GOLDMAN William - Princess Bride

HOROWITZ - La maison de soie

IONESCO

JONASSON - Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

KAY Guy Graviel - La tapisserie de Fionavar

LACKBERG

MORTON Kate - Le jardin des secrets

N

O'FARRELL Maggie - L' étrange disparition d'Esme Lennox

PICOULT Jodi - Ma vie pour la tienne

QUINT Michel - Aimer a peine

ROSTAND - Cyrano de Bergerac

STOCKETT - La couleur des sentiments

TARTT - Le maître des illusions

UPFIELD Arthur

VERNE Jules - Le tour du monde en 80 jours

WINSOR - Ambre

X - Une femme à Berlin

Y

ZOLA Émile.

 

Bref, y a du boulot !    

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Bilan lectures 2013

Publié le par lydiane

Comme chaque mois de janvier, un petit regard sur mes lectures de l'année passée pour en extraire mes préférées. Je voulais faire un top 5, finalement je n'arrive pas à me décider, du coup ça finira en Top 8 !

 

- Dix rêves de pierre de Blandine Le Callet

- Plage de Manaccora, 16h30 de Philippe Jaenada

- Au-revoir là haut de Pierre Lemaitre

- D'autres vies que la mienne d'Emmanuel Carrere

- Les perroquets de la place d'Arezzo d'Eric Emmanuel Schmitt

- Des gens très bien d'Alexandre Jardin

- Aliénor de Mireille Calmel

- Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine De Vigan

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Un peu de musique pour changer

Publié le par lydiane

Ma visite à la médiathèque hier a été plus que décevante côté bouquins.... J'avais reservé via le site internet le 13ème tome de la serie du Trone de Fer. C'est vrai que je ne vous en ai pas encore parlé, mais début 2013, j'ai lu les 12 premiers tome, j'ai vraiment accroché, mais la médiathèque n'avait pas encore acheté le tome suivant. C'est chose faite maintenant et quand je l'ai vu le week-end dernier, je l'ai reservé en vitesse. Hier j'arrive donc ravie à l'idée de repartir avec ce roman. Mais non....il est encore en reliure... non mais, il leur faut combien de temps pour mettre une couverture et coller une étiquette sur un livre ? Pffff... déçue !

 

Je monte donc à l'étage enfant/ado pour emprunter 17lunes. Je ne le trouve pas... Je verfie sur l'ordi de la médiathèque : et oui la personne qui devait le ramené vendredi ne l'a pas fait, le livre n'est donc pas encore rentré. Grrrr ! J'avoue, j'ai fait ma chiante : "Ah ouais, tu rapportes pas le livre en temps et en heure, ? Eh ben t'auras pas la suite !" J'ai emprunté 18lunes... ce qui evidemment ne me sert à rien....mais j'ai bon espoir de récupérer 17lunes samedi prochain.

 

Par contre coté musique, la pêche a été bonne ! Je suis tombée sur le dernier album d'Emmanuel MOIRE que je voulais depuis plusieurs semaines mais qui était à chaque fois sorti. J'ai aussi pu emprunter le dernier album de Patrick BRUEL, où il y a notamment "She's gone" que j'adore. Et je me suis aussi laissée tenter par un BENABAR. J'aime beaucoup ses textes, et j'ai d'ailleurs trouvé sur cet album cette petite pepitte que je ne connaissais pas et qui m'a beaucoup fait rire !

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

16 lunes

Publié le par lydiane

de Kami GARCIA et Margaret STOHL

 

4ème de couverture :

J'ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où; malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je puisse la sauver. Je me savais lié à elle d'une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des États-Unis. Elle était belle et mystérieuse.
Si j'avais su qu'en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction... J'étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d'avance.

Une fois n'est pas coutume, j'ai opté cette fois-ci pour un roman déstiné à un public d'ado. Il s'agit du 1er tome d'une serie de 4. J'ai beauocup aimé. L'écriture est qimple, du coup on enchaine les pages à une vitesse grand V pour connaitre la suite. Je pourrais dire qu'il s'agit d'un mixte entre Harry Potter (pour le côté magie) et Twiligt (pour le côté amour impossible). Je vous le conseille si vous souhaitez quelque chose de leger, et si vous avez envie de plonger dans le domaine des enchanteurs ! En tout cas, pour ma part, je vais vite aller chercher 17 lunes à la bibliothèque.

 

Ce roman a été adapté au cinéma en fevrier 2013, ci-dessous la bande annonce :

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Richard Coeur de Lion

Publié le par lydiane

De Mireille CALMEL

 

4ème de couverture :

1189. Un nouveau roi ceint la couronne d'Angleterre. On le surnomme Coeur de Lion. Richard Coeur de Lion. Autant pour sa bravoure que pour son esprit chevaleresque. Jeune, vaillant, passionné, il est prêt à rendre sa gloire à l'empire Plantagenêt. À ses côtés : sa mère, la flamboyante Aliénor d'Aquitaine, Loanna de Grimwald, la dernière des grandes prêtresses d'Avalon, et Eloïn Rudel, sa maîtresse, son amour depuis toujours.
Ensemble, ils devront écarter trahisons et mensonges, en Angleterre où complote Jean sans Terre, le cadet des Plantagenêts, en Orient où le sultan Saladin vient de s'emparer de Jérusalem et continue d'étendre son emprise. C'est une imposante armée qui rejoint bientôt celle de Philippe Auguste, roi de France, en Terre sainte.
Dans un Orient mystérieux ouvert à tous les dangers, Richard détient un atout de taille : la puissance de trois épées de légende forgées en Avalon, Excalibur, Marmiadoise et Durandal. Mais pour combien de temps ?

 

Après les 2 tômes "d'Aliénor", je me suis plongée dans ce 1er tome d'une nouvelle serie. Richard est devenu adulte et a succédé à son père. Evidemment, c'est toujours un délice d'ouvrir un roman de Madame CALMEL. Mais j'avais envie de lire une vrai suite à "Aliénor". Dans le 2nd tome on quitte Aliénor emprisonnée, Richard et ses 2frères ainés en guerre contre leur père Henri Plantagenêt et Loanna sauvée de justesse. Or dans ce tome ci, Richard est déjà sur le trône et Henri est mort. On a fait un saut de plusieurs années dans le temps, et l'auteur nous "explique" en vitesse ce qui s'est passé. D'où un peu de déception pour moi...

 

D'autant plus que je sais qu'il y a une suite, le second tome parait le30 janvier. Alors j'ai hate !!!

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0