Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Maria de Pierre PELOT

Publié le par lydiane

Pierre PELOT, écrivain vosgien est né à Saint-Maurice-Sur-Moselle. Et c'est d'ailleurs dans ce village, que se passe l'intrigue de son roman Maria :

 

Les Vosges, sous l'Occupation. Maria est institutrice. Un matin, les maquisards viennent la chercher devant sa classe. Jean, son mari, est collabo. Elle n'en savait rien. Pour avoir été la femme d'un traître, pour l'avoir aimé, Maria paiera. Marquée à vie par la cruauté de ceux que la France élève bientôt au rang de héros, elle ne révélera jamais le châtiment qui lui a été injustement infligé.

Soixante ans plus tard, un jeune homme arrive dans cette contrée, à la recherche d'une pensionnaire de la maison de retraite. Dans son périple, l'accompagne la voix envoûtante d'une conteuse qui, sur les ondes de la radio locale, évoque l'histoire de ces terres où gèlent les eaux de la Moselle.

 

Tout d'abord, j'aime les romans dont l'intrigue se déroule en Lorraine, c'est plaisant de reconnaitre au fil des pages des lieux familiers. Ensuite, l'écriture de Pierre PELOT est sublime, imagée, on s'y croierait sur les "hauts" enneigés. Enfin, l'histoire, la seconde guerre mondiale, mais vue de l'autre côté, où là aussi on trouve de la barbarie. Ce jeune homme en quête d'identité, sa recherche est ponctuée par l'histoire des Vosges. Et la fin... quelle révélation !

Partager cet article
Repost0

Le reseau corneille

Publié le par lydiane

J'ai beaucoup aimé les romans de Ken FOLLETT que j'ai lus, alors je réitère avec "Le réseau Corneille". Toujours un roman historique, mais cette fois-ci sur la période de la seconde guerre mondiale. Espion, résistance, suspens...tout y est !

 

4eme de couverture :

28 mai 1944, Sainte-Cécile, France occupée. Tout est prêt, Betty, la grande espionne anglaise, attend l'heure dite pour appuyer sur le détonateur qui fera exploser le quartier général de la Gestapo et tout son système de communication. Elle sait que Dieter, un espion allemand en charge de démanteler le réseau résistant de la région, est dans les parages… L'opération échoue : les Résistants dénombrent plusieurs morts, Michel, le mari de Betty, est blessé, Betty échappe de justesse aux Allemands.
Betty est tenue pour responsable de cet échec. Ses supérieurs qui commencent à douter d'elle lui offrent une dernière chance. Betty monte un nouveau et ultime plan. Elle demande au services secrets britanniques de recruter cinq jeunes femmes parfaitement non professionnelles, mais dont les personnalités hors du commun seront décisives pour la réussite du grand sabotage. Nom de code : le Réseau Corneille…

 

Dans chacun des romans de K. FOLLETT, il y a un personnage féminin qui a "une grande gueule" comme on dit. Une femme qui ne s'en laisse pas conter par les hommes... et j'adore. Ici, c'est le rôle de Betty, espionne anglaise au caractère bien trempé ! On va la suivre dans le recrutement de son équipe (un peu à la façon de Sophie Marceau dans Les femmes de l'ombre), la préparation de l'opération, et ...l'action ! Certain chapitre sont écrits selon le point de vue de Dieter, officier allemand, et bizarrement je n'ai pas réussi à le détester. Je le trouve assez "humain", pas un vrai bourreau, comme sont souvent dépeints les SS.

Bref, j'ai énormément aimé.

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Album de grossesse

Publié le par lydiane

Ca y est mon mini-album de grossesse est enfin terminé. Il était temps ! Mais étant donné qu'il est fait à 100% main, j'ai travaillé dessus quelques heures. C'est vrai que ça fait longtemps que je n'avais pas scrapé, pourtant c'est pas la matière qui manque avec toutes les photos de Monsieur Bébé.

 

Bon je vous montre à quoi ça ressemble : une couverture très sobre, puis une page par mois (photos + texte relatant les évenements du mois), plus quelques pages supplémentaires (comme celle ci-dessous).

 

Allez maintenant, je continue sur l'album d'or de Monsieur Bébé.

 

P1040872.JPG P1040873.JPG

Publié dans Notre petite vie...

Partager cet article
Repost0

Nos séparations

Publié le par lydiane

J'ai tellement apprecié "La délicatesse" de FOENKINOS, que j'ai décidé de me plonger rapidement dans un autre de ses romans. J'ai opté pour "Nos séparations" :

 

Alice et Fritz s’aiment, et passent leur vie à se séparer.

Les raisons : la cyclothymie des mouvements passionnels, les parents et les beaux-parents, le travail et les collègues, les amis d’enfance, deux Polonais comme toujours, les cheveux et les dents, une longue histoire de cravate, la jalousie, et Schopenhauer bien sûr

 

Alice et Fritz.... ah ! Ils s'aiment, mais n'arrivent pas à vivre ensemble. L'amour doit-il suffire pour se supporter ? Si on est trop tétu ou trop lache, on va vite au fiasco.

Au final, un livre sympa, j'aime l'écriture legère de FOENKINOS, mais "La délicatesse" reste mon préféré.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Le doubs

Publié le par lydiane

On ne voulait pas faire un trop long trajet, mais on voulait changer un peu d'air. Du coup, nous avons opté pour le doubs, un petit gîte (bien sympathique d'ailleurs), au pieds du lac Saint Point.

 

Samedi, les valises sont prêtes... heureusement que le coffre est large ! Les 9/10ème sont occupés par les affaires de Monsieur Bébé, on a quand même réussi à caser un petit sac pour nous... J'ai bien prévu pour Monsieur Bébé la crème solaire, les chapeaux... et puis au dernier moment, par sécurité, je glisse un bonnet dans la valise. Heureusement !!! Mon dieu, c'est le pôle Nord, là-haut. Quand on arrive la température est à 8°C (on atteindra même les 4°C un jour !) et de la neige, si si, mi-mai, de la neige !

 

On s'est quand même promenné un peu :

 

Depuis le balcon du gîte :

P1040887.JPG

 

Pontarlier :

P1040915.JPG P1040926.JPG

 

Au sommet du Mont d'Or

P1040970.JPG P1040968.JPG

P1040982.JPG P1040983.JPG

 

Balade au lac Saint Point

P1040952.JPG P1040957.JPG

 

La source bleue

P1040996.JPG P1040985.JPG

 

Le chateau de Joux

P1040934.JPG

 

Visite d'une distilerie d'absinthe

P1050021.JPG

 

La source du Doubs

P1050032.JPG P1050041.JPG

 

Tremplin de skis à Chaux-Neuve

P1050044.JPG

 

Le lac de Romaray

P1050046.JPG P1050050.JPG

 

Les tourbières de Frasnes

P1050053.JPG

Publié dans Notre petite vie...

Partager cet article
Repost0

J comme ... JAENADA

Publié le par lydiane

Philippe Jaenada, né en1964, est un écrivain français. Son premier roman, le Chameau sauvage, récompensé par le Prix de Flore en 1997, a été adapté au cinéma en 2002 sous le titre A+ Pollux.

 

Encore un écrivain que j'ai connu gräce à ce challenge. J'avoue qu'auparavant, je n'en avais jamais entendu parler. Il faut bien avoué que ce titre "Le chameau sauvage" m'a intrigué...

 

4ème de couverture :

Halvard Sanz est un gentil garçon. Signe particulier : doué pour les catastrophes en série. Il y a des gens qui n'ont pas de chance, mais qui, genoux à terre, toujours se relèvent. Halvard est de ceux-là. Quête initiatique, roman picaresque, amour allégorique, loufoques aventures servies par une verve intarissable... Mais le chameau sauvage dans tout ça? Quand vous en connaîtrez le principe, comme Halvard, vous verrez la vie differemment.

 

Une lecture sympa mais sans plus, j'avoue que parfois, je me demandais où l'auteur voulait en venir, quel était le but de tout ça ? Par contre, il faut reconnaitre qu'il y a des scènes désopilantes, en particulier celle du bol. J'ai tellement ri, que j'ai réveillé Monsieur Bébé qui dormait paisiblement dans mes bras !

Même si ce livre n'est pas un coup de coeur pour moi, j'ai déjà envie de lire un autre livre de cet auteur : Plage de Manaccora, 16 h 30. Je vais bientôt me laissé tenter, c'est sur...

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

F comme ... FOENKINOS

Publié le par lydiane

David FOENKINOS (1974), écrivain français qui compte une dizaine de romans à son actif. Selon Le Figaro, il fait partie des cinq plus gros vendeurs de romans en 2011.

 

J'aime les "pavés", c'est gros romans, aux longues descriptions, où tous ces détails nous permettent de réellement se plonger dans l'intrigue, nous identifier aux personnages. Mais attention, il me faut des tonnes de rebondissements, sinon on s'endort vite ! J'aime aussi les romans courts, qui vont à l'essentiel, sans fioriture. Mais là aussi attention, on peut vite tomber dans le bâclé, on survole l'histoire... Ce n'est pas le cas de "La délicatesse".

 

J'ai aimé cette légèreté, il n'y a pas un mot de trop dans cette écriture. J'ai adoré ces "chapitres bonus", ces parenthèses délicieuses; tout comme ces notes de bas de page qui m'ont à chaque fois arrachées un sourire. Les personnages sont beaux, j'ai aimé découvrir Markus dans sa maladresse poétique. Bref, j'ai passé un excellent moment avec ce roman !!!

 

Ce dernier a été adapté au ciné en décembre 2011 par FOENKINOS lui-même et son frère.

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

L comme ... LAMB

Publié le par lydiane

Wally Lamb enseigne depuis plus de vingt ans comme professeur d'écriture créative à l'Université du Connecticut.
Il s'est imposé sur la scène littéraire internationale avec ses deux premiers romans, "Le Chant de Dolorès" (1999), qui a remporté un succès prodigieux aux États-Unis, et lui a attiré la faveur du public et de la critique partout dans le monde et "La Puissance des vaincus". Ces 2 romans ayant été numéro 1 de la liste des best-sellers du New York Times. Après un long silence, il nous livre son nouveau roman, "Le Chagrin et la Grâce" en 2010.

 

4ème de couverture :

Quand, en avril 1999, l’épouse de Caelum, Maureen, échappe de justesse au massacre de Columbine, le couple se réfugie dans la ferme où il a été élevé, à Three Rivers, dans le Connecticut. C'est là que Caelum découvre des archives familiales : les lettres de son aïeule, militante abolitionniste ; les journaux de son arrière-grand-mère, fondatrice de la prison pour femmes du comté ; des coupures de presse sur ces années 1960 qui l’ont vu grandir aux côtés d'un père alcoolique traumatisé par la guerre de Corée... Pour tenter de comprendre la colère qui l'habite depuis toujours, Caelum va devoir explorer les recoins les plus obscurs de sa mémoire... Une plongée au cœur de l’histoire des Etats-Unis à travers l’épopée flamboyante d’une famille sur cinq générations.

 

Un roman que l'on a du mal à lacher. On suit les aventures de Caelum, qui, il faut bien le reconnaitre, n'a pas beaucoup de chance...on se demande sans cesse quelles nouvelles tuiles va lui tomber sur le coin de la tête. Un roman dense qui aborde beaucoup de thèmes : le feminisme à travers l'histoire de son arrière grand-mère, la recherche de son identité en déterrant des secrets de famille, le monde carcéral, les faits marquants des Etats-Unis des 10 dernières années : le 11 septembre, la guerre en Irak, Katrina, les tueries dans les lycées...Un beau roman !

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Long week-end

Publié le par lydiane

de Joyce Maynard.

 

4ème de couverture :

Cette année 1987, une chaleur caniculaire s'abat sur la côte Est pendant le long week-end de Labor Day. Henry a treize ans, vit avec sa mère, ne supporte pas la nouvelle épouse de son père, aimerait s'améliorer au base-ball et commence à être obsédé par les filles. Jusque-là, rien que de très ordinaire, sauf que sa mère, elle, ne l'est pas. Encore jeune et jolie, Adele vit pratiquement retirée du monde et ne sort qu'en de rares circonstances. La rentrée des classes qui approche la contraint à conduire son fils acheter vêtements et fournitures au centre commercial. Et là, planté devant le présentoir des magazines où il essaye de feuilleter Playboy, Henry se heurte à Frank, ou plutôt Frank s'impose à Henry : Frank, un taulard évadé, condamné pour meurtre…

 

En réalité, la 4ème de couverture m'a guère séduite, mais les avis enjoués sur la blogosphère m'ont convaincu de me laisser tenter. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est un coup de coeur, mais j'ai quand même beaucoup apprécié ce roman. Le personnage de Frank est tellement sage, philosophe. Il va chambarder le quotien d'Adèle et d'Henry. On découvre une belle histoire d'amour et de paternité.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Des vents contraires

Publié le par lydiane

J'ai vu la bande annonce de ce film sorti en décembre 2011, et j'ai eu envie de lire le roman d'Olivier ADAM dont il est adapté.

 

 

 

"La nuit nous protegegait et à ce moment précis j'avoue avoir pensé que les choses allaient redevenir possibles, ici j'allais pouvoir recoller les morceaux et reprendre pied, nous arracher les enfants et moi à cette douleur poisseuse qui nous clouait au sol depuis des mois, à la fin la maison, les traces et les souvenirs qu'elle gardait de nous quatre, c'était devenu invivable, je ne sortais presque plus et les enfants se fanaient sous mes yeux.

Depuis que sa femme a disparu sans jamais faire signe, Paul Andersen vit seul avec ses deux jeunes enfants. Mais une année s'est écoulée, une année où chaque jour était à réinventer, et Paul est épuisé. Il espère faire peau neuve par la grâce d'un retour aux sources et s'installe alors à Saint-Malo, la ville de son enfance.
Mais qui est donc Paul Andersen ? Un père qui, pour sauver le monde aux yeux de ses enfants, doit lutter sans cesse avec sa propre inquiétude et contrer, avec une infinie tendresse, les menaces qui pèsent sur leur vie."

 

J'ai beaucoup aimé. Cet homme, meurtri, qui tient debout pour ses enfants, qui voit ce qui est essentiel dans la vie et se fout du "politiquement correct", envoie balader les gens trop étriqués. Je me suis aussi attachée à ces personnages secondaires, ces papas qui ont tous des relations difficiles avec leurs bambins.

Encore un roman qui se déroule en Normandie, ces paysages balayés par les vents océaniques, ça donne envie de vacances !

Tout ça servi par une belle écriture. Un beau roman.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0