Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

family challenge

Le premier oublié

Publié le par lydiane

de Cyril MASSAROTTO. Roman lu dans le cadre du Family Challenge : un livre qui parle de la famille

Le premier oublié

4ème de couverture :

Le cinquième roman de Cyril Massarotto, tout en pudeur, nous emporte avec humour et délicatesse aux frontières de la mémoire, des souvenirs et de l'amour filial. Depuis quelques mois déjà, Madeleine oublie. Oh, des petites choses, rien de bien inquiétant. Jusqu'au jour où elle s'aperçoit qu'elle a oublié le nom de son mari. C'est Thomas, son fils, qui lui apprend que son époux est mort, il y a près d'un an. Le diagnostic tombe : sa mère est atteinte d'Alzheimer.
Entre tendresse et amertume, Le Premier Oublié est un roman à deux voix, celles d'une mère et de son fils, confrontés à l'implacable avancée de la terrible maladie.

Au début de ce roman, on découvre Madeleine, 60ans, qui sort d'une grande surface avec son caddie rempli. Mais impossible de se souvenir quelle direction elle doit suivre...où a-t-elle bien pu garer sa voiture ? Je suis sure que beaucoup de monde a déjà vécu cette situation. Moi-même ça m'est déjà arrivé ! Madeleine décide alors de parcourir le parking, elle trouvera bien sa voiture. Sauf que… en y réfléchissant bien, elle est incapable de savoir si elle doit chercher une grande voiture bleue ou une petite rouge, impossible de se souvenir à quoi ressemble son véhicule. Elle décide donc d'appeler son fils, Thomas, à l'aide.

La narration va passer de Thomas à sa mère au fil des chapitres. Nous, lecteurs, nous allons suivre l'évolution de la maladie. Du côté de Madeleine qui décrira sa tristesse pendant ses moments de lucidité, des moments qui vont se faire de plus en plus rares d'années en années. Mais aussi du côté de son fils Thomas, qui met complétement sa vie entre parenthèse pour s'occuper de sa mère. Après tout, il est écrivain et a moins "d'obligations" que son frère ou sa soeur qui ont un job et des enfants à gerer. On découvrira sa patience, sa peine mais aussi sa colère, lorqu'il sera le premier que sa mère oubliera, et qu'elle lui assurera n'avoir que 2enfants.

C'est évidemment un sujet difficile à traiter. J'ai trouvé que l'auteur avait le ton juste. Il ne nous épargne aucune difficulté, mais ce n'est pas larmoyant. On arrive même parfois à sourire, tendrement. La maladie inverse l'ordre des choses et les rôles de chacun, c'est l'histoire d'un fils qui prend soin de sa mère, qui n'est plus tout à fait sa mère. Bref, une belle histoire d'amour filial. 

 

Partager cet article
Repost0

22/11/63

Publié le par lydiane

de Stephen KING.

Roman lu dans le cadre du Family Challenge : livre avec une référence temporelle dans le titre.

22/11/63

4ème de couverture :

Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l'Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas.
À moins que... Jake Epping, professeur d'anglais à Lisbon Falls, n'a pu refuser la requête d'un ami mourant : empêcher l'assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l'entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l'époque d'Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d'un dégénéré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d'une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake...

C'est mon 1er ! Mon 1er Stephen KING ! Pourtant avec plus de 200 ouvrages publiés, j'avais l'embarras du choix. Mais je pensais, à tort, que Stephen KING n'ecrivait que des romans d'horreur, et ça, clairement, c'est pas mon truc ! Mais non, on trouve aussi dans sa bibliographie des romans fantastiques (comme "La ligne verte" notamment !)

Dans ce roman, on rencontre Al Thompson qui tient un petit resto à côté d'un campus. Un jour où il se decide à faire un peu de rangement dans sa reserve, il va faire une decouverte assez particulière...il est au fond de sa reserve et en faisant quelques pas de plus, il se retrouve dans la rue...mais en 1958 ! Sa reserve heberge en fait un passage temporel. Je vous l'accorde, dit comme ca c'est un peu moyen, mais avec le talent de conteur de S KING, ça a tout de suite une autre gueule !

Al va donc faire regulierement des petits sauts dans le temps pour plonger dans les USA des années 50. Et de plus en plus, il se demande comment il peut tirer parti de "ce passage" pour ameliorer le monde d'aujourd'hui. Après tout, en changeant un élément du passé, l'effet papillon se faisant, l'avenir peut s'en trouver meilleur. Voilà comment a germé dans son esprit l'idée d'empêcher l'assassinat de Kennedy !

Si vous voulez connaitre la suite, il ne vous reste plus qu'à attaquer ce pavé de plus de 900 pages ! Personnellement, j'ai beaucoup aimé cette lecture. L'intrigue est bien menée, c'est original. L'ambiance des années 50 est superbement bien décrite. Je comprends complétement la renommé de Stephen KING. Et vous ? Avez-vous déjà lu un roman de cet auteur ? Qu'en pensez-vous ?

Partager cet article
Repost0

Extrêmement fort et incroyablement près

Publié le par lydiane

de Jonathan SAFRAN FOER.

1er livre lu dans le cadre du Family Challenge : un livre écrit par un auteur américain.

Extrêmement fort et incroyablement près

4ème de couverture :

Oskar Schell est inventeur, entomologiste, épistolier, francophile, pacifiste, consultant en informatique, végétalien, origamiste, percussionniste, astronome, collectionneur de pierres semi-précieuses, de papillons morts de mort naturelle, de cactées miniatures et de souvenirs des Beatles. Il a neuf ans.
Un an après la mort de son père dans les attentats du 11 septembre, Oskar trouve une clé. Persuadé qu'elle résoudra le mystère de la disparition de son père, il part à la recherche de la serrure qui lui correspond. Sa quête le mènera aux quatre coins de New York, à la rencontre d'inconnus qui lui révèleront l'histoire de sa famille.
Après le choc de Tout est illuminé, cet étonnant objet littéraire et typographique explore à nouveau, mais sur un autre registre, les chemins d'une mémoire à jamais perdue.
Quand tout a été oublié, il ne reste plus qu'à inventer.
"Pyrotechnique, énigmatique et, avant tout, extrêmement émouvant. Un exploit hors du commun." Salman Rushdie

Quand on feuillette le livre, on y trouve des photos, parfois étrange (une poignée de porte par exemple !), on y trouve des pages blanches avec une seule phrase au centre, ou des pages avec tellement de phases, qu'on ne distingue plus un seul mot. Aurai-je entre les mains, un ovni littéraire ?  Un style original pour une histoire qui semble "extrêmement forte" ? Je me suis donc lancée dans cette lecture avec beaucoup d'envie.

Mais au bout de quelques pages, je me suis dis que j'allais devoir m'accrocher ! Le style est particulier, bien sûr on est dans la tête d'un enfant de 9ans. Mais un enfant, sans doute, pas tout a fait comme les autres, un peu surdoué, un peu inadapté aux relations sociales, et avec une imagination débordante. Quand il trouve une clé dans les affaires de son père décédé dans les attentats du 11 septembre, il est persuadé qu'il s'agit d'un message laissé à son attention. Il va donc parcourir les rues de New York pour lever ce mystère.

Je n'ai pas adhéré...ni au personnage d'Oskar (un peu trop "spécial" pour moi), ni à l'histoire (qui partait un peu trop dans tous les sens), ni au style. J'ai vraiment eu un passage à vide à la moitier du roman, mais j'ai tout de même insisté pour connaitre la fin. J'ai d'ailleurs trouvé plus d'intérêt au dernier 1/4 du roman, ou alors je m'étais tout simplement habitué au style. En cherchant un peu sur internet pour rédiger cet article, j'ai découvert qu'un film a été tiré de ce roman. Le film a visiblement rencontré plus de succès que le roman au vue des commentaires que j'ai pu lire.

Partager cet article
Repost0

Bilan 2019... Go 2020 !

Publié le par lydiane

J'ai été moins assidue cette année sur le blog, et je n'ai pas réalisé un article à chaque livre lu comme j'en avais l'habitude auparavant. Mais, j'ai néanmoins fait de belles découvertes cette année :

Je me suis laissée tenter par les critiques élogieuses sur les blogs/Babelio/La Grande Librairie, et je n'ai pas été déçue avec :

- Sauveur & Fils : j'ai d'ailleurs lu le tome 1 et le tome 2 cette année.

- L'aube sera grandiose avec sa magnifique couverture

- Deux romans où il est question de la seconde guerre mondiale  : Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux et Et tu n'es pas revenu

- J'ai également découvert Olivier NOREK, flic reconvertit en écrivain, et j'ai déjà mis Entre deux mondes entre les mains de beaucoup de personnes de mon entourage !

- Et enfin, une belle histoire d'amour avec Mon désir le plus ardent

En parlant d'histoire d'amour, j'ai également fait une relecture (ça m'arrive très, très rarement) et cela fut un veritable coup de cœur : La nuit des temps de BARJAVEL.

Cette année, je me suis aussi tournée, évidemment, vers des auteurs que je connaissais et dont j'appréciais l'écriture. Et là encore, ce fut de très beaux moments de lecture :

- Une sirène à Paris de Mathias MALZIEU

- Il est grand temps de rallumer les étoiles, 2ème roman de Virginie GRIMALDI que je lis

- Je poursuis toujours la série de l'Assassin Royal de Robin HOBB qui me plait toujours autant !!! (je viens d'ailleurs de me rendre compte que je n'ai pas chroniqué mes derniers lus, car j'ai fini, il y a quelques semaines, le tome 7...).

Fermons la page de 2019, et en route pour 2020 maintenant ! Et bien entendu, on attaque un nouveau "Family Challenge". Voici donc ci-dessous les thèmes de ma petite famille pour 2020 :

Ma p'tite maman nous demande :

- Lire le livre d'un auteur siégeant actuellement à l'académie française ou dont le fauteuil est encore vide suite à son décès)

- Lire le livre d'un auteur ayant obtenu le Prix Nobel de la Littérature

Ma frangine number 1 :

- Lire un livre avec la famille comme thème central

- Lire un auteur americain

Ma frangine number 2 :

- Lire un livre qui a été adapté sur petit ou grand écran

- Lire un livre dont le titre, ou la couverture comporte un animal

Mes thèmes :

- Lire un livre avec un terme temporel dans le titre

- Lire un livre à l'aveugle : un livre choisi par une autre participante qui aura pris le soin de couvrir le livre (titre, auteur, couverture masqués, il ne reste que le texte !)

En tout cas, je vous souhaite de très belles découvertes livresques pour 2020 !!!

 

Partager cet article
Repost0

Voyage au centre de la Terre

Publié le par lydiane

de Jules Verne.

C'est le livre qui me permet de terminer le Family Challenge pour la règle : lire un roman dont le titre contient le mot terre, air, feu, ou eau.

Voyage au centre de la Terre

4ème de couverture : 

Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l’irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l’ordre des choses est soudain bouleversé. Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme. Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du xvie siècle, y révèle que par la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d’Islande, il a pénétré jusqu’au centre de la Terre !
Lidenbrock s’enflamme aussitôt et part avec Axel pour l’Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s’engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan…
En décrivant les prodigieuses aventures qui s’ensuivront, Jules Verne a peut-être atteint le sommet de son talent. La vigueur du récit, la parfaite maîtrise d’un art accordé à la puissance de l’imagination placent cet ouvrage au tout premier plan dans l’œuvre exceptionnelle du romancier.

Ce n'est pas mon premier Jules Verne, j'ai déjà lu Le tour du Monde en 80 jours. Là encore, l'aventure est au rendez-vous ! Les deux personnages ont des temperaments diamétralement opposés : Le professeur Lidenbrock est tout feu, tout flamme, prévoyant comme tout scientifiques qui se respecte, mais un aventurier dans l'âme. Axel, est peureux, casanier, et clairement rationnel, pour lui le centre de la Terre est une boule de feu, inaccessible à tout être vivant. Mais ce n'est pas ce que laisse penser le cryptogramme trouvé par le professeur. Et s'il y a une moindre chance pour que ce soit vrai, Lidenbrock ne veut pas la laisser passer. Donc, direction l'Islande !

J'ai beaucoup aimé et trouvé le voyage captivant. Bien évidemment, on se demande ce qu'ils vont découvrir, s'ils auront encore de l'air pour respirer, s'ils vont trouver de l'eau pour survivre, s'il ne fera pas une chaleur insoutenable...Bref, il y a du suspens et de belles découvertes à la clé. Le seul bémol pour moi : les unités de mesure utilisées (toise, pieds…) qui ne m'ont pas facilité la tache pour me représenter les choses !

Partager cet article
Repost0

Mon désir le plus ardent

Publié le par lydiane

de Pete FROMM.

J'ai lu ce roman dans le cadre du Family Challenge : lire un livre écrit à la 1ère personne.

Mon désir le plus ardent

4ème de couverture : 

Maddy s'était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu'elle, encore moins avec un guide de rivière. Mais voilà Dalt, et il est parfait. À vingt ans, Maddy et Dalt s'embarquent dans une histoire d'amour qui durera toute leur vie. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, devenus tous deux guides de pêche, ils vivent leur passion à cent à l'heure et fondent leur entreprise de rafting dans l'Oregon. Mais lorsque Maddy, frappée de vertiges, apprend qu'elle est enceinte et se voit en même temps diagnostiquer une sclérose en plaques, le couple se rend compte que l'aventure ne fait que commencer.
"Mon désir le plus ardent" est le portrait d'un couple ancré dans le temps présent qui affronte avec courage et humour les épreuves de la vie. Avec sa voix pleine d'énergie, tout à la fois drôle et romantique, Pete Fromm nous offre une histoire d'amour inoubliable.

Quand j'ai débuté ce roman, le style narratif m'a surprise. Les phrases sont courtes, directes. Mais en fait, cela colle parfaitement au caractère de Maddy. Maddy sait ce qu'elle veut dans la vie. Pourtant, quand son regard croise celui de Dalt, elle perd ses certitudes. Très vite, ils se marient et décident de fonder une famille. 

Dans chaque chapitre, Maddy nous raconte une partie de sa vie. Il y a parfois plusieurs années entre chaque chapitre. Là aussi, ça peut surprendre au début. Je finissais un chapitre sur une scène, et j'attaquais le suivant pour connaitre la suite, mais je faisais alors un bond de plusieurs mois, voire plusieurs années dans le temps. En définitive, cela permet une merveilleuse vision de la vie de Maddy et Dalt. 

Autant vous le dire tout de suite, j'ai adoré ce roman. Les personnages de Maddy et Dalt m'ont convaincu. Ils sont forts, tellement beaux ensemble, drôles. Mais ils sont aussi plein de petits défauts...j'avoue que j'aurais bien mis 2 ou 3 claques à Maddy parfois ! Bref, ce roman est une magnifique histoire d'amour, mais sans trémolo, ni guimauve.

Partager cet article
Repost0

Le lila ne refleurit qu'après un hiver rigoureux

Publié le par lydiane

Il s'agit du 1er roman de Martha HALL KELLY. Je l'ai lu dans le cadre du Family Challenge : un roman dont l'intrigue se passe durant une guerre.

Le lila ne refleurit qu'après un hiver rigoureux

4ème de couverture :

À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c'est tout son quotidien qui va être bouleversé.
De l'autre côté de l'océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.
Quant à l'ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes...
Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l'Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l'Histoire n'oublie jamais les atrocités commises.
Un premier roman remarquable sur le pouvoir méconnu des femmes à changer l'Histoire à travers la quête de l'amour, de la liberté et des deuxièmes chances.

Vous connaissez mon goût pour les romans qui traitent de la seconde guerre mondiale. Je ne pouvais pas passer à côté de ce roman qui récoltait énormément d'avis positifs sur le net. Je l'ai donc acheté lors de sa sortie en poche, et j'ai bien fait !

On y fait la connaissance de 3 femmes :

- Caroline, la quarantaine vivant aux Etats Unis. Suite à une rupture amoureuse, elle se retrouve célibataire, sans enfant. Elle occupe son temps comme bénévole au consulat de France. L'entrée en guerre de la France va faire croitre en elle le besoin de se rendre utile.

- Kasia, une jeune adolescente polonaise. L'Allemagne qui envahie son pays, mais aussi l'amour qu'elle porte à Pietrik la pousse à rejoindre la Resistance. Malheureusement Kasia n'est pas assez prudente, elle se fait arrêter par les SS et entraine avec elle sa sœur et sa mère.

- Herta est une étudiante allemande. Elle rêve de devenir médecin, mais le régime nazi ne lui offre que la possibilité de devenir dermatologue, et encore doit-elle se réjouir de cette largesse. Alors quand un centre de rééducation pour femmes accepte de l'embaucher comme médecin, elle saute sur l'occasion ! Il ne lui faudra que quelques heures pour comprendre ce qui se passe réellement à Ravensbrück. Mais sa mère a cruellement besoin de son salaire, elle ne pourra jamais gagner autant ailleurs et puis après tout la grandeur du Reich n'a pas de prix...

Le destin de ces trois femmes va s'entrechoquer. Derrière l'histoire avec un grand H, il y a des vies, des choix qui sont fait, et aussi beaucoup de courage. 

Caroline et Herta ont réellement existé. Kasia est, quant à elle, un personnage créé par l'auteur, mais les "lapins" de Ravensbrück sont malheureusement une réalité...

 

Partager cet article
Repost0

Une sirène à Paris

Publié le par lydiane

Lorsque j'ai vu que Mathias MALZIEU publiait un nouveau roman, j'ai su qu'il ferait parti de mes tous prochains livres lus. En plus, je dois lire un "dernier roman" pour le Family Challenge, ça tombe bien !

Une sirène à Paris

4ème de couverture :

"Surprisiers : ceux dont l'imagination est si puissante qu'elle peut changer le monde, du moins le leur, ce qui constitue un excellent début"

Ce titre, cette couverture, et bien entendu la poésie de l'écriture de Mathias MALZIEU...bref, difficile de ne pas être sous le charme !

Juin 2016, la Seine est en crue, on ne voit plus les jambes du zouave du pont de l'alma. Gaspard a le cœur brisé, son amoureuse l'a quitté le laissant seul dans son appartement avec son chat Johnny Cash. Chaque soir, il monte sur la scène du Flowerburger pour y chanter sa tristesse.

Le Flowerburger c'est la péniche de sa grand-mère. Elle y cachait des juifs dans la cale au moment de la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui la cale du Flowerburger est réservée à quelques privilégiés. Il faut connaitre le mot de passe pour atteindre les profondeurs de la péniche et découvrir un monde de tous les possibles. Ici, on croit à ses rêves, on fait preuve de Panache et de fantaisie. Un soir, en quittant le Flowerburger, Gaspard découvre une sirène blessée sur les quais. Il décide de la conduire à l'hôpital…

J'ai été totalement conquise par l'univers de ce roman. C'est poétique évidemment, drôle mais aussi, parfois, mélancolique. On y parle d'amour, de folie, de mort, d'espoir. C'est vraiment un beau roman, doux et profond.

Quelques extraits :

"Ça n’existe pas les sirènes. Gaspard était expert en rêverie. Il pouvait imaginer toutes sortes de choses. Mais là, c’était la réalité. Il n’avait bu que du thé à la menthe, et à part un Doliprane et de la vitamine C, il n’avait consommé aucune drogue."

"C'est normal. S'installer dans un grand cœur comme le sien, sans chauffage ni électricité, ça peut faire peur. Mais vous allez tout rallumer et ce sera fantastique. "

"Il tenait une gueule de bois dont même Pinocchio aurait pu revendiquer la paternité. "

"Dans la famille, on ne plaisantait pas avec l'imagination. "Echapper, s'échapper, travailler à son rêve jusqu'à le transformer en réalité". Un art de vivre et de résister même en temps de guerre, surtout en temps de guerre. Une malice, un pas de côté. Une invitation à voir plus encore qu'à regarder. Destruction de l'esprit de sérieux, ardeur poétique. "

Les romans de Mathias MALZIEU s'accompagnent souvent d'un album de Dionysos. Ce sera visiblement le cas de celui-ci aussi, puisque j'ai trouvé ce 1er extrait sur le net (et visiblement un film est en préparation) :

Partager cet article
Repost0

Culottées

Publié le par lydiane

de Pénélope BAGIEU.

Je voulais intégrer cette BD dans le Family Challenge pour le thème "Un témoignage de femme/fille sur leur combat quant à leur place dans la société ou sur des violences". Mais ce n'est pas vraiment un témoignage...donc à voir si ma sœurette valide.

Culottées

4ème de couverture :

Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés.
Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin.
Margaret, actrice « terrifiante », spécialisée à Hollywood dans les rôles de méchante ; Agnodice, gynécologue de l'’Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer ; Lozen, femme apache, guerrière et chamane ; Annette, sirène australienne qui inventa le maillot de bain féminin… Pénélope Bagieu brosse avec humour et finesse quinze portraits de femmes, combattantes hors normes, qui ont bravé la pression sociale de leur époque pour mener la vie de leur choix.

Je ne suis pas très BD à la base, mais j'avoue que celle-ci me faisait de l'oeil depuis quelques temps déjà. Ce que j'ai particulièrement aimé c'est que l'on retrouve des femmes de toutes époques et de tous pays. Il y est question de différentes sortes de courage et de volonté de caractère. Toutes ses femmes sont la preuve qu'il faut croire en soit, s'accepter tel que l'on est, et afficher au grand jour ses choix. Etre soit même est un droit !

On pourrait peut-être reprocher à la BD d'aller très vite sur chaque portait de femme. C'est vrai que 6 à 8 pages sont consacrées à chacune. Personnellement, j'ai préféré lire un petit peu tous les soirs pour découvrir chaque personnalités, plutôt que de lire toute la BD en une fois. Ca m'a également donné envie de chercher sur internet pour en apprendre plus sur certaine d'entre elles. Le premier portait est d'ailleurs celui de Clémentine DELAIT née à Chaumousey en 1865; tu connais ma p'tite maman ?

Partager cet article
Repost0

Une vie entre deux océans

Publié le par lydiane

de M.L. STEDMAN.

Deuxième livre pour le Family Challenge : un livre dont l'intrigue se passe dans un pays situé sous l'équateur. 

Une vie entre deux océans

4ème de couverture :

Après avoir connu les horreurs de la Grande Guerre, Tom Sherbourne revient en Australie. Aspirant à la tranquillité, il accepte un poste de gardien de phare sur l'île de Janus, un bout de terre sauvage et reculé. Là, il coule des jours heureux avec sa femme, Isabel. Un bonheur peu à peu contrarié par leurs échecs répétés pour avoir un enfant. Jusqu'au jour où un canot vient s'échouer sur le rivage. À son bord, le cadavre d'un homme, ainsi qu'un bébé, sain et sauf. Pour connaître enfin la joie d'être parents, Isabel demande à Tom d'ignorer les règles, de ne pas signaler « l'incident ». Une décision aux conséquences dévastatrices ...

Ce roman a connu un vrai succès à sa sortie en 2013, il a d'ailleurs était adapté au ciné en 2016. Je n'en dirais pas plus que la 4ème de couverture pour ne pas spolier le roman, mais je n'ai malheureusement pas été emballée… L'intrigue, en elle même est très bien, c'est l'écriture qui m'a posé problème. Je n'ai pas trouvé que ça sonnait très juste. Du coup, c'est relativement difficile de s'attacher aux personnages. J'ai trouvé parfois que ça trainait en longueur, parfois qu'on était dans le pathos, bref les sentiments et réactions des personnages n'étaient pas assez crédible à mon goût.

Je vous mets la bande annonce du film ci-dessous. Je crois que je me laisserai quand même tenter par le film à l'occasion...

 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>