Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'amour est à la lettre A

Publié le par lydiane

de Paola CALVETTI.

J'ai lu ce livre dans le cadre du Family Challenge : roman épistolaire

L'amour est à la lettre A

4ème de couverture :

Milanaise romantique, Emma décide de changer radicalement de vie en ouvrant une librairie de quartier baptisée Rêves&Sortilèges.

Le charme et l'originalité de sa boutique résident dans sa spécialité : les livres consacrés à l'amour. Emma, qui semble s'être résignée au célibat depuis son divorce, na pas son pareil pour dénicher l'ouvrage qui aidera un client perdu sur la carte du Tendre. C'est évidemment par l'intermédiaire d'un livre qu'Emma retrouvera Federico, son grand amour de jeunesse. Alors qu'ils ne se sont pas vus depuis trente ans, tout se passe comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Si ce n'est que Federico vit à présent à New York, où il est architecte, marié et père d'une adolescente. Malgré tout, Federico et Emma entament une relation épistolaire, après avoir ouvert chacun une boîte postale dont ils sont les seuls à connaître l'existence... Dans ce roman hors normes, Paola Calvetti rend un vibrant hommage au pouvoir des mots et de la littérature. A lire pour rêver, les yeux ouverts, à toutes les possibilités de l'amour.

Depuis que j'ai eu le coup de foudre pour "Les Liaisons Dangereuses", j'aime lire des romans épistolaires. Voilà pourquoi, j'ai proposé cette règle pour le Family Challenge. Alors, que vous dire de ce roman là...

Le personnage d'Emma est très attachant. Cette femme a plaqué sa vie de fou pour concrétiser son rêve : ouvrir sa librairie. Emma est contre la technologie, elle n'a évidemment pas de téléphone portable et internet est presque un gos mot. 

Un jour, son amoureux du passé,  Federico pousse par hasard la porte de sa librairie. Il lui laissera un simple mot, avec le choix ou non de le recontacter. Après ces nombreuses années, ils décident de réapprendre à se connaitre. Mais Federico habite aux USA, Emma vit en Italie et son refus de la technologie les oriente inévitablement vers une correspondance "à l'ancienne".

Pour le coup, je trouve l'échange de lettres romantiques au possible. On imagine l'autre entrain d'écrire son courrier ou alors la réaction de l'autre lorsqu'il découvrira notre écrit. Tout prend de l'importance : le papier, l'encre, l'écriture... Au travers leurs lettres, ils parlent de leurs vies, mais surtout de leurs passions : la littérature (ce qui m'a évidemment interessé), l'architecture (euh là par contre, ça m'a nettement moins emballé...).

L'histoire d'amour en elle même, n'est pas extraordinaire. Je n'ai pas été particulièreent enthousiasme vis à vis du personnage de Federico. Je l'ai trouvé assez plat, sans beaucoup de relief... Je crois que ce roman ne me laissera pas un grand souvenir...

Partager cet article
Repost0