Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1+1=3

DPA

Publié le par lydiane

C'était aujourd'hui...

 

Publié dans 1+1=3

Partager cet article
Repost0

Le deuil perinatal - quèsaco ?

Publié le par lydiane

Il est souvent difficile pour l'entourage de comprendre nos sentiments à nous, parents d'un enfant partit trop vite. Quelques mots pour expliquer…

 

Contrairement aux croyances généralement véhiculées dans notre société, perdre un bébé attendu et aimé est une tragédie pour les parents. Le chagrin qu’ils éprouvent ne se mesure pas au nombre de semaines de grossesse : il est proportionnel à l’amour que les parents ressentaient pour ce bébé, au rôle que ce rêve d’enfant venait jouer dans leur vie. Le deuil d'un bébé pendant la grossesse, ce n'est pas le deuil du passé, comme le deuil d'un adulte, c'est le deuil de l'avenir, le deuil du futur et des projets qui viennent avec.

 

Ces parents ont besoin de parler de leur bébé, de leur souffrance. Ils ont peur par-dessus tout qu'on oublie leur enfant et leur peine. Cependant ils n'en parleront peut-être pas d'eux même car ils ont souvent peur de déranger en le faisant. De son côté, l'entourage attend que les parents évoquent le sujet pour l'aborder car ils ne veulent pas «enfoncer le couteau dans la plaie». Nous voilà en plein malentendu ! Sachez que vous ne les peinerez sûrement jamais en en parlant,  même si vous leur faites venir les larmes aux yeux. Si ce n'est pas le bon moment pour eux, ils vous le diront. Ne le prenez pas mal et que cela ne vous empêche pas de l'aborder de nouveau à un autre moment.

Vous n'osez pas? Vous vous dîtes que vous ne saurez jamais trouver les bons mots? Que vous allez forcément gaffer? Que vous serez forcément trop mal à l'aise et que ce que vous dites sera pire que tout? Vos gaffes seront pardonnées, il est pratiquement impossible de ne pas gaffer, mais le pire que vous puissiez faire serait de ne pas être présent.

 

Néanmoins, quelques phrases à éviter, car même si vous les prononcez avec les meilleures intentions du monde, elles ne provoqueront que colère ou chagrin :


- «Ce n'est pas grave, vous êtes encore jeunes » : Mais si, ce qui arrive est très grave. Vous n'aiderez pas les parents en essayant de minimiser la situation, vous leur ferez simplement mal. Quant au fait d'avoir la chance d'être encore jeune, ça ne les aidera pas à ramener cet enfant qui est le seul qui compte à cet instant.


- « C'est moins grave que si vous aviez vécu avec lui, il vaut mieux maintenant que plus tard » : Y a-t-il un moment préférable pour perdre un enfant ?

 

- « Arrête d'y penser, cela ne le ramènera pas, il faut oublier et penser à l'avenir » : Cela ne le ramènera pas c'est évident, mais occulter la situation est tout bonnement impossible, au-delà même du fait que cela n'apporterait rien. Avant de penser à l'avenir, il convient de vivre le présent.


- « C'est peut être mieux comme ça » : Ah bon? désolée, c'est tout ce qui me vient... mon enfant est mort est c'est mieux comme ça? Je comprends que cette phrase toute faite puisse sortir malgré vous, mais avec un peu de réflexion, vous comprenez sûrement qu'elle ne peut avoir de sens.


- « Vous en aurez d'autres » : On ne remplace pas un enfant. Ne faites pas l'erreur de croire que c'est parce qu'il n'est pas né que l'on ne connaissait rien de lui. In utero, les enfants ont déjà leur caractère propre, et c'est cet enfant là qui va nous manquer. Malgré son court passage, nous ne l'oublierons jamais, il fait partie de notre vie et de notre famille. Il est et restera notre premier enfant.

 

- « Il faut vous bouger et reprendre le dessus maintenant » : Inutile de leur mettre le pression, même si vous croyiez que c'est pour leur bien, ils reprendront le dessus quand cela leur sera possible. Pourquoi voudriez vous qu'ils le fassent avant? Il faut prendre le temps de s'effondrer pour mieux se redresser. Laissez leur le temps du deuil. Même si notre société veut que tout aille vite, qu’ils reprennent le dessus en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, ce serait une erreur.

 


Sachez également que les parents culpabiliseront énormément les premières fois où ils riront de nouveau, ou quand, simplement, ils pourront penser à autre chose pendant quelques heures. Ils culpabiliseront par rapport à leur enfant, qu'ils auront l'impression de trahir, mais ils auront aussi peur que leur entourage ne prenne ces moments de mieux être pour des étapes définitivement franchies.

En effet, il y aura des périodes de « mieux » souvent suivies par d'immenses « retours de manivelle » d'autant plus violents et douloureux que les parents se croyaient aller mieux. L'entourage aussi en est profondément perturbé, ne sachant plus dans quel sens aborder la situation. Ici encore, pour savoir où en sont et ce que ressentent les personnes concernées, quoi de mieux que des les écouter? Les parents parlent souvent spontanément de leur souffrance dès qu'ils sentent que leur interlocuteur est totalement intéressé, à l'écoute, sans jugement et sans solutions toutes faites à fournir. Peu à peu ces « retours de manivelle » vont s'espacer, mais ils seront toujours présents et inattendus.

 

Publié dans 1+1=3

Partager cet article
Repost0

Tristan

Publié le par lydiane

Publié dans 1+1=3

Partager cet article
Repost0

Diabete gestationnel =1 / Lydiane = 0

Publié le par lydiane

J'avais prévu un lundi de RTT tranquille, à me reposer....au lieu de ça, j'ai passé toute ma matinée au labo ! Ba oui, vendredi soir, en rentrant à la maison, deux courriers m'attendaient : les résultats de mes examens de la semaine dernière et une lettre de la gyneco....hmmm plutôt mauvais signe, ça.

 

En effet, je me retrouve sous traitement du fait d'une légère anémie. Rien de dramatique. Par contre le test de O'sullivan est "douteux" (voyons le verre à moitié plein, au moins il n'est pas directement positif...). Du coup, test complémentaire obligatoire : me voilà donc repartie au labo, et histoire que ce soit plus marrant, on ne boit pas 50ml de glucose mais 100... et surtout on reste 3heures, avec le plaisir de se faire piquer 4 fois ! Les bras, genre passoire j'adore !!

 

Bon ba maintenant, il n'y a plus qu'à croiser les doigts en espérant que ces résultats contrediront les 1er, sinon, ma fin de grossesse risque de ne pas être super sympa...

 

Publié dans 1+1=3

Partager cet article
Repost0

6ème mois de grossesse

Publié le par lydiane

Je démarre mon 6ème mois de grossesse, mon dieu que ça passe vite !!! Du coup, samedi, direction le labo, pour ma série de tests habituel.

 

La gynéco m'avait demandé d'y aller a jeun, pour effectuer le test de o'sullivan. Après avoir pris quelques infos sur internet, j'ai compris que le but étant de dépister un éventuel diabète gestationnel, le test durait 1heure : une 1ere prise de sang, puis on avale 50g de glucose, et 2nde prise de sang 1heure après. Je pensais pouvoir m'éclipser du labo, pendant cette fameuse heure, mais queunini "vous êtes sous notre responsabilité, vous devez rester ici !" Pfffff.....Bon ça m'a permis de terminer "Le 5eme règne" de Chattam, que je n'ai d'ailleurs pas trouvé exceptionnel.

 

Même si j'avais "perdu" 1heure de mon temps, je n'ai pas résisté à la tentation d'aller acheter les 1er body de bébé, bien évidemment je suis passée avant à la boulangerie acheter un croissant aux amendes (eh, j'avais pas déjeuner, ok !!!)

 

P1020949

Publié dans 1+1=3

Partager cet article
Repost0

"Rester belle" ils disent....

Publié le par lydiane

Quand je pense à toutes celles qui débutent leur grossesse en perdant 3kilos du fait des nausées....pffff ! Moi, je ne les ai pas évitées ces foutus nausées, mais pour se calmer mon estomac demandait juste a être rempli toutes les 2h, du coup, j'ai MANGE !!! Et les fameux 3 kilos, je les ai eu en plus et non en moins...

 

En soit, rien de dramatique, si ce n'est que je me retrouve aujourd'hui devant ma penderie pleine à craquer, et que je compte sur les doigts d'une main les fringues dans lesquels je rentre... Y a bien encore quelques robes (merci mon Dieu que les robes avec la taille sous les seins soient à la mode !!!) et encore, la semaine dernière je rentre tranquillement dans ma p'tite robe mauve, je monte la fermeture....les hanches passent....le ventre passe, nickel !! mais, mais...je rêve pas là, ça coince... j'ai des trop gros seins. Ba, si un jour on m'avait dit que je dirais cette phrase !

 

Donc, pas le choix : on se rabat sur les tuniques et les leggins, on emprunte des vêtements plus larges (merci aux bien gentilles prêteuses), et on investit dans les "pantalons de baleines". Je vous laisse voir mon dernier achat, je vous l'accorde ce n'est pas super sexy, mais est ce que ça valait vraiment la phrase sorti spontanément de la bouche de mon cher mari "mais je croyais que c'était joli une femme enceinte ?"

 

11-08

Publié dans 1+1=3

Partager cet article
Repost0

Ca se prépare tout doucement...

Publié le par lydiane

Ce week-end, grand ménage !!! ...enfin tout est relatif, j'ai rangé un peu notre chambre d'ami qui va devenir d'ici peu, la chambre de notre petit coeur. Faut bien commencer à lui faire de la place. Surtout que samedi nous sommes rentrés avec un lit bébé et une table à langer (merci Didier et Mathilde !).

 

Fallait nous voir, Yannick et moi, installés dans le clic-clac à regarder cette chambre prendre forme... et Yannick qui d'un seul coup prend conscience : "Tu te rends compte il y a un lit de bébé dans la chambre à coté de la notre..."

 

 

 

Publié dans 1+1=3

Partager cet article
Repost0

22 SA

Publié le par lydiane

22 SA rime avec 2ème echo. C'est avec impatience que nous attendions ce second rendez-vous avec bébé.

 

C'est vrai que cette echo était vraiment différente de la première, où on voyait bébé en entier. Là, il était deja trop grand, donc on ne le découvrait que par partie du corps : son coeur, son cerveau, ses mains, ses pieds... Le radiologue nous a rassurés, bébé va très bien, aucun souci.

 

Lors de la 1ere echo, fin mai, le radiologue nous avait laissé étendre qu'à priori nous devrions jouer à la princesse dans quelques mois, mais que ce serait à confirmer en août. Eh bien, finalement pas du tout ! au mois de décembre un p'tit mec pointra le bout de son nez.

 

On a également profité de notre jour de congés pour avancer sur les démarches administratives : inscription à la maternité, prise de rendez-vous avec la sage-femme. Par contre, les inscriptions pour les cours de préparation à l'accouchement ne se feront que le mois prochain.

Publié dans 1+1=3

Partager cet article
Repost0

1+1=3

Publié le par lydiane

Bonjour à tous,

 

Je me permets de me rapprocher de vous pour vous annoncer ma venue prochaine.

 

Je viens, en effet, d'emménager dans un petit appartement douillet et très confortable. Je suis nourri, logé et on ne me demande rien en contre partie, sympa non ?  Le problème c'est que ma propriétaire, une femme absolument charmante par ailleurs, m'a déjà averti de mon expulsion de l'appartement d'ici quelques mois. Paraît-il que je vais devenir trop encombrant, trop remuant. J’ai trouvé ça un peu rude, mais  sa décision est sans appel : je lui file la nausée, voilà ce qu’elle ma dit quand j’ai voulu négocier le bail !

 

Par conséquent, je vais arriver dans le mois de décembre. C’est vrai que je ne suis pas très autonome, mais il ne me faut pas grand chose, je suis surtout demandeur de câlins. Par contre, je ne peux pas vous promettre de ne pas faire de bruit, ni de monopoliser une peu trop l’attention sur moi, mais je vous promets, en échange, tout l’amour du monde !

 

Alors à très vite !

Publié dans 1+1=3

Partager cet article
Repost0