Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Attention, coup de coeur! !

Publié le par lydiane

J'ai découvert Blandine LE CALLET avec son premier roman "pièce montée" que j'ai A-DO-RE! J'ai sauté sur son second roman " La balade de Lila K". Il s'agit d'un roman de science fiction,  j'y allais donc un peu à reculons.  Et j'ai été agréablement surprise. J'ai beaucoup aimé celui là également (vous trouverez un article dessus sur mon blog). Tout ça pour dire que quand j'ai su qu'elle publiait un nouveau roman, je l'ai réservé à la mediatheque. J'ai juste vu qu'il s' agissait de nouvelles, pas un style dont je raffole, mais bon...

Quand j'ai eu le livre entre les mains et que j'ai lu la quatrième de couverture, je suis "tombée sur le cul". Moi aussi je fais ça quand je vais dans les cimetières (ce qui ne m'arrive pas trop souvent quand même,  dieu merci) ! Je vous explique : dans ce livre,  Blandine Le Callet réunit des épitaphes authentique à partir desquelles elle imagine les derniers moments du défunt.

Ça n'a rien de morbide, c'est plutôt poétique, nostalgique,  voire même parfois drôle.  J'ai dévoré ce recueil de nouvelles et j'attends son prochain ouvrage avec impatience !!!

Partager cet article
Repost0

La première chose qu'on regarde

Publié le par lydiane

de Grégoire DELACOURT.

 

J'ai été emballée, comme beaucoup de monde, par le roman "La liste de mes envies", j'ai donc litteralement sauté sur ce nouveau roman de DELACOURT. D'autant plus que la 4ème de couverture m'embarque direct :

 

Le 15 septembre 2010,   Arthur Dreyfuss, vêtu de son caleçon fétiche, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. Il ouvre.

Scarlett Johansson.

Il a vingt ans, il est garagiste. Elle a vingt-six ans, et quelque chose de cassé.

 

Dès les premières pages, j'ai été captivée par l'inrigue. J'aime aussi l'ecriture de DELACOURT avec ces commentaires à la "Amélie Poulain". Mais cette légèreté apparente cache des thèmes plus profond : la solitude, l'identité. J'ai trouvé que ça trainait un peu en longueur dans le milieu du roman, mais la fin est parfaite...je vous laisse découvrir.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

L'oeuvre de Dieu, la part du Diable

Publié le par lydiane

de John Ivring

 

4ème de couverture :

Dans un orphelinat situé au fin fond du Maine, Wilbur Larch, gynécologue excentrique, se livre à une double mission : mettre au monde des enfants non désirés, et futurs orphelins, «l'oeuvre de Dieu», interrompre illégalement des grossesses, «la part du Diable». Mais entre lui et un orphelin réfractaire à quatre tentatives d'adoption vont peu à peu se développer des sentiments qui ressemblent fort à ceux d'un père et d'un fils.

 

J'ai préféré le 1er roman de John Ivring que j'ai lu, à savoir Une prière pour Owen. Malgré tout, ce que j'aime dans les romans de Ivring c'est la teneur de ses personnages : leurs caractères sont très profonds, avec de multiples facettes et beaucoup de mystère.

 

Au lieu d'un grand discours, ci-dessous la bande annonce de l'adaptation du roman au ciné

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Sashenka

Publié le par lydiane

de Simon MONTEFIORE

 

Résumé :

Saint-Petersbourg, hiver 1916. Devant l'institut Smolny pour jeunes filles, Sashenka Zeitlin, jeune bourgeoise de dix-sept ans, est arrêtée. Dans une Russie tsariste au bord du gouffre, alors que sa mère continue de s'enivrer de fêtes avec Raspoutine et sa clique, Sashenka, elle, a choisi son camp. Celui de la révolution. Quelque vingt ans plus tard, Sashenka incarne la femme soviétique modèle. Épouse d'un haut cadre du parti, mère comblée de deux enfants, elle va pourtant s'abandonner à une passion torride pour un séduisant écrivain dont les idées vont se révéler dangereusement compromettantes. Jusqu'à mettre en péril la vie de ceux qu'elle aime et la sienne. Pendant plus de cinquante ans, son histoire demeurera cachée. Jusqu'à ce qu'une jeune historienne plonge dans les archives du KGB et dévoile le destin d'une femme face à un choix impossible.

 

Oui, je sais, plonger dans le froid de la Russie quand il fait 30°C dehors c'est un peu à contre-temps. Mais j'aime ces histoires de révolutionnaires et d'autant plus quand il s'agit d'une jeune femme dont on attend une vraie obéissance et qui se revolte. Un caractère fort qui mène sa vie selon les battements de son coeur, et avec Sashenka on est servi ! L'écriture n'est pas sensationnelle, mais ce n'est pas ce que l'on attend quand on ouvre ce roman. Non, on dévore les pages les unes après les autres entourés de vodka et de chants géorgiens.

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0