Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Expiation

Publié le par lydiane

de Ian McEwan.

J'ai découvert cet auteur lors d'une emission de La grande Librairie. Il a été présenté comme l'un des plus grands auteurs américains actuels. Bon, faut dire ce qui est, je n'y connais pas grand chose en littérature américaine, donc oui, je ne connaissais pas Ian McEwan. En regardant un peu la liste de ses ouvrages, j'ai surtout repéré son roman Expiation.

Et puis, par le plus grand hasard, il correspond à une règle définie pour le Familiy Challenge : Lire un livre dont le titre contient qu'un seul mot. Allez hop, règle n°6, ok.

Expiation

4ème de couverture :

Sous la canicule qui frappe l'Angleterre en ce mois d'août 1935, la jeune Briony a trouvé sa vocation : elle sera romancière. Du haut de ses treize ans, elle voit dans le roman un moyen de déchiffrer le monde. Mais lorsqu'elle surprend sa grande sœur Cecilia avec Robbie, fils de domestique, sa réaction naïve aux désirs des adultes va provoquer une tragédie. Trois vies basculent et divergent, pour se recroiser cinq ans plus tard, dans le chaos de la guerre, entre la déroute de Dunkerque et les prémices du Blitz. Mais est-il encore temps d'expier un crime d'enfance ? Un roman dans la grande tradition romanesque, où Ian McEwan, tout en s'interrogeant sur les pouvoirs et les limites de la fiction, restitue, avec une égale maîtrise, les frémissements d'une conscience et les rapports de classes, la splendeur indifférente de la nature et les tourments d'une Histoire aveugle aux individus.

J'ai adoré ! Un vrai coup de coeur. C'est bien écrit. L'intrigue est superbe. Et quand on arrive à la fin en se disant "oui, ok, c'est un bon roman, mais sans grande surprise", eh bien, surprise ! Je ne m'attendais pas à cette fin et elle donne vraiment toute la saveur à ce roman.

Il s'agit évidemment d'une histoire d'amour, et plus précisemment de la naissance d'une histoire d'amour entre Cecilia, aristocrate, et Robbie, fils de la femme de ménage. Ils sont surpris par Briony, 13ans, la soeur de Cécilia. Celle-ci est bien jeune et a une imagination débordante. Elle veut aider sa soeur, aider sa famille, et se pose en justiciaire. Mais ce qu'elle pense avoir compris est bien loin de la verité... Elle détruit tout, fait beaucoup de mal malgré elle. Le titre de ce roman trouve bien sûr tout son sens : tout peut-il être réparé, pardonné ?

L'auteur décrit avec précision les sentiments de ses personnages. Le lecteur est imergé dans cette famille, dans le drame qui se joue. Il assiste impuissant aux événements qui s'enchainent en comprenant (excusant ?) les actes de chacun.

J'ai tellement aimé cette histoire que j'ai voulu regarder rapidement l'adaptation cinématographique qui en a été faite. Comme d'habitude, j'ai préféré le roman au film, mais je dois reconnaitre que le film est très fidèle au roman et qu'il est particulièrement bien fait.

 

Partager cet article
Repost0

Les lames du cardinal - Tome 3

Publié le par lydiane

de Pierre PEVEL.

J'ai lu au printemps, le tome 1 et le tome 2 de cette trilogie et j'avais hate de lire le dernier opus. Mais oh misère, quand j'ai voulu l'emprunter à la médiathèque, je me suis rendue compte qu'il ne l'avait pas... Non mais serieux, ce n'est quand même pas logique d'avoir le 1er et le 2nd et pas le dernier ! Etant donné que sur le site internet, il y a un espace pour envoyer des messages à la médiathèque, je leur ai dit ce que j'en pensais !

Ce qui est bien également sur le site, c'est que l'on peut reserver des ouvrages en ligne, même si on est limité à 2, c'est tout de même intéressant. Il y a quelques semaines, j'ai voulu, comme je le fais regulièrement, reserver des livres, mais lorsque j'ai enregistré le deuxième, un message d'erreur s'inscrit "nombre de reservation maximum atteint". Je vais donc sur le liste de mes réservations, et surprise, je me rends compte que la médiathèque a commandé le tome 3 des Lames du Cardinal et qu'is me l'ont mis en réservation afin que je sois la 1ère à l'avoir. Sympa !

Alors voilà, j'ai pu enfin terminer cette trilogie.

Les lames du cardinal - Tome 3

4ème de couverture :

Paris brûle-t-il ? On pourrait le croire, si l'avenir funeste dont Soeur Béatrice a eu un aperçu prophétique se réalise.
Déjà un dragon a survolé Paris et est passé à l'attaque. Face à lui, un homme a péri dans un dernier acte de bravoure et de sacrifice : Almadès, le maître d'armes espagnol des Lames du Cardinal. La bande de La Fargue est en deuil et la colère appelle la vengeance.
L'action reprend très vite ses droits. Agnès et Ballardieu veulent en savoir plus sur la vision de Béatrice et la menace qui pèse sur la capitale.
Direction : le Mont Saint-Michel, repaire des Châtelaines, où Béatrice est cloîtrée...

Moi qui aimais tant la bande de La Farge, le début de ce dernier tome m'a fait peur... on dirait que chaque personnage délaisse le groupe pour partir de son côté. Mais heureusement, les actions s'enchainent, le lecteur est vite replongé dans l'ambiance des Lames, et puis, évidemment, les routes des personnages se croisent... On a enfin les réponses aux questions que l'on se posaient dans les précédents tomes.

J'ai vraiment beaucoup aimé. Tout était pour me plaire : le monde de capes et d'épées, l'humour des personnages, les bonnes intrigues, les scènes d'action (digne du cinéma !). Bref un beau coup de coeur, qui me donne envie de découvrir d'autres romans de Pierre PEVEL.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Une part de ciel

Publié le par lydiane

de Claudie GALLAY

 

Comme je le fais chaque année, j'aime lire des livres "de Noël" durant cette période. Mais là j'étais un peu en panne d'idée...et puis j'ai repensé à ce roman de Claudie GALLAY. J'ai adoré Les déferlantes, un peu moins L'amour est une île, du coup, j'ai voulu tenter un 3ème roman de cette auteur.

Une part de ciel

4ème de couverture :

Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil​, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère​ et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance.Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow, où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, elle élève une fille qui n'est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse...

Dans le gîte qu'elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l'artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourrient lui permettre de renouer avec Philippe et Gaby un lien qui n'a rien d'évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent. Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d'enfance et définitivement abimé les poumons de Gaby. Décembre s'écoule, le froid s'installe, la neige arrive...Curtil sera-t-il là pour Noël ?

Avec une attention aussi intense que bienveillante, Claudie GALLAY déchiffre les non-dits du lien familial et éclaire la part d'absolu que chacun porte en soi.​ Pénétrant comme une brume, doux comme un soleil d'hiver et imprevisible comme un lac gelé, Une part de ciel est un roman d"atmosphère à la tendresse fraternellequi bâtit tranquillement, sur des mémoires apaisées de possibles futurs.​

 
Je ne vais pas vous faire un résumé du livre car tout est dit dans la 4ème de couverture. On accompagne Carole lors de son retour dans ce village de montagne où elle retrouve ses racines. Au début, j'ai été dérouté par l'écriture de Claudie GALLAY : des phrases très courtes qui s'enchainent, parfois, il n'y a même pas de verbe. J'ai mis du temps à mis faire. Et puis, au bout de quelques pages, on se rend compte qu'il ne se passe pas grand chose...les journées s'enchaînent, c'est assez répétitif. Les personnages sont décrits avec un certain mystère, mais ça me les a rendu assez lointain, incompréhensibles par moment.
 
Et puis Noël est passé. J'ai arrété de courrir partout pour finir mes cadeaux. Les enfants ont été un peu moins malade (oui, enfin ça n'aura pas duré longtemps, parce que là, je sens que c'est reparti...), et j'ai pu me poser dans mon canapé pour finir tranquillement ce roman. Bizarrement je l'ai beaucoup plus apprécié ! Cette lenteur ne me génait plus. Je me suis habituée à ce rythme de vie dans le Val, à la froideur, au caractère des montagnards...et j'ai dégusté ma lecture. J'ai aimé la fin. Pas de facilité, pas de truc trop attendus, de la finesse, des coeurs qui s'ouvrent.
 
Du coup, je ne sais qu'en dire... je n'ai pas du tout aimé le début, j'ai pris du plaisir avec la fin de ce roman. Je pense qu'il faut prendre son temps pour la lecture de ce livre, ne pas être pressé, goûter l'écoulement de chaque seconde...
 
 

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

La ligne de partage

Publié le par lydiane

De Nicholas EVANS

La ligne de partage

4ème de couverture :

C'est donc dans le Montana qu'aura pris fin la cavale d'Abbie Cooper. C'est là en effet que le corps de la jeune fille, recherchée pour meurtre et acte d'éco-terrorisme, a été retrouvée, prisonnier des glaces d'un lac gelé.Bien que les circonstances de sa mort demeurent obscures,pour Sarah, sa mère, le responsable est tout désigné : c'est Ben son mari. C'est lui qui a, par ses actes impardonnables, précipité la décomposition de leur famille et la dérive incontrolable de leur fille.​

J'enchaine les romans policier, de sciences fiction, de fantasy... mais ça fait un bout de temps que je n'ai pas lu une vraie romance. Oh oui, j'ai envie d'Amoooour dans ce monde de brutes ! Mais rien de gnangnan par pitié. Lors d'une brocante, je suis tombée sur ce livre de Nicholas EVANS ! J'avais en tête l'article dithyrambique de Ma soeur sur ce roman, je l'ai donc embarqué. C'était donc le moment de le sortir de ma bibliothèque pour l'ouvrir.

Autant le dire tout de suite, mon avis sera moins élogieux que celui de ma soeur.Tout d'abord j'ai apprécié la construction du roman. L'intrigue s'ouvre sur la découverte du corps d'Abbie. L'auteur nous entraine alors dans des retours en arrière pour comprendre comment on a pu en arriver là. Ces flash-back assurent un bon rythme au roman, on tourne les pages facilement avec l'envie de connaître la suite.

Si je simplifie à l'extrême : c'est l'histoire de Ben, père de famille, qui quitte sa femme. Il est tombé amoureux d'une autre femme un peu malgré lui. J'avoue que le personnage de Ben est celui que j'ai préféré. Peut être parce que c'est celui qui, je trouve, est le mieux décrit par l'auteur. Il a de la profondeur, on comprend son dilemme : il aime sa famille, mais il aime également cette autre femme. J'ai aimé sa sincerité.

Evidemment, un divorce c'est un tsunami pour une famille, ajoutez à ça une ado en pleine crise, à l'université, loin de son cocon familiale. La voilà qui se laisse embarquée par le 1er venu avec un peu de carisme et un beau discours révolutionnaire.

Alors oui Abbie m'a un peu tapé sur le système. J'ai eu du mal avec le cliché de la p'tite bourgeoise qui s'encanaille. En fait de façon générale, à part le personnage de Ben, j'ai trouvé les personnages assez lisses, un peu stéréotypés. C'est ça qui m'a dérangé dans ce roman. Ce fut, malgré tout, une lecture agréable.

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Calendrier de l'Avent

Publié le par lydiane

Comme l'année dernière, je réitère le calendrier de l'Avent fait maison : chaque jour un petit chocolat et chaque dimanche un jouet. Mon Pirate, qui est loin d'être stupide, veut commencer par les "gros cadeaux", mais non, rien à faire, sa maman ne céde pas : on va dans l'ordre... !

Calendrier de l'Avent

Pour les cadeaux du dimanche, je pensais faire comme l'année dernière : une figurine playmobile. Mais c'était sans compter mon passage dans un grand magasin de jouets ! Eh non, ce n'est pas un plaisir que pour les enfants, pour les mamans aussi c'est une grande joie d'imaginer le sourire de son enfant en déballant le cadeau... Bref, j'ai eu du mal à n'en choisir que 3...

Voici mes trouvailles : un kit de dinosaures, une valissette composée de 4 livres ayant pour thème les chevaliers (coloriage, autocollants, histoires...) et une lampe pour faire des ombres afin d'animer l'histoire du soir.

Calendrier de l'AventCalendrier de l'AventCalendrier de l'Avent

Publié dans Notre petite vie...

Partager cet article
Repost0

Le dîner

Publié le par lydiane

de Herman KOCH.

Il s'agit d'un romancier et acteur néerlandais né en 1953. Il a déjà écrit plusieurs romans, mais "Le dîner" paru en 2009 est le 1er a être traduit en français.

Le dîner

4ème de couverture :

Deux frères se donnent rendez-vous avec leur épouse dans un restaurant branché d'Amsterdam.
Hors-d'œuvre : le maître d'hôtel s'affaire.
Plat principal : on parle de tout, des films à l'affiche, des vacances en Dordogne.
Dessert : piques et banalités. On évite soigneusement le véritable enjeu de ce dîner à huis clos : leurs fils respectifs ont commis un acte d'une violence inouïe.
Jusqu'au couperet de l'addition...

Je suis tombée sur ce roman lors d'une bourse aux livres. J'en avais entendu du bien, je l'ai donc embarqué, (d'autant plus que le homard me faisiat de l'oeil !). En lisant la 4ème de couverture, je m'attendais un peu à un scénario comme dans le film "Le prénom". Vous voyez ? Un dîner en famille, où le ton monte, où les secrets sont découvert mais avec un côté très humoristique.
 
On découvre les deux couples au restaurant. On leur colle d'emblée des étiquettes : L'homme politique qui est dans le paraitre, très "m'as tu vu", très "politiquement correct", et le frangin qui aime les choses simples mais chez qui on sent un petit complexe d'inferiorité. Cependant, au fil des pages, on se rend compte que c'est pas vraiment ça... Ce roman est loin d'êre leger comme je me l'imaginais. L'ambiance est même lourde.
 
Petit à petit les caractères se précisent. J'ai bondi d'effroi lors d'une scène où Paul raconte qu'il se rend avec son fils chez un commerçant. Son fils a accidentellement cassé la vitrine du commerçant avec un ballon. Paul vient donc le dédommager, mais le discours du commerçant "ah les jeunes d'aujourd'hui" lui fait complétement pêter un plomb. La violence est inouïe et tout ça devant un tout jeune enfant. Ce roman soulève des questions importantes : quel modèle donne-t-on à nos enfants ? Jusqu'où peut-on aller pour proteger ceux qu'on aime ? Peut-on tout accepter de la part de nos enfants ?
 
J'ai beaucoup aimé ce livre, parce qu'il m'a surpris. Il m'a chamboulé, et m'a laissé un goût amer.
 
 
 

 

Publié dans Lu - entendu...

Partager cet article
Repost0

Family challenge

Publié le par lydiane

Etant donné que nous sommes 4 de la famille à tenir des blogs où nous parlons notamment de nos lectures, nous nous sommes dit, pour s'amuser un peu, que nous allions nous lancer un petit défi. Nous avons chacune défini 2 règles de lectures, soit un total de 8 livres à lire, et ce avant le 31/12/2016.

Règle 1 : Lire un classique

Règle 2 : Lire un historique. Cela peut être un roman historique ou une biographie d'un personnage historique

Règle 3 : Lire un livre qui a obtenu le Goncourt (ça peut être le Goncourt "officiel", mais aussi le Goncourt des lycéens, le Goncourt du 1er roman, ou le Goncourt de la biographie...)

Règle 4 : Lire un roman épistolaire.

Règle 5 : Extrême Orient : lire un livre d'un auteur de cette région (qui comprend Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Corée du Nord, Corée du Sud, Indonésie, Japon, Laos, Malaisie, Mongolie, Philippines, Singapour, Taiwan, Thaïlande, Timor oriental, Vietnam

Règle 6 : Un seul mot : choisir un livre dont le titre ne contient qu'un seul mot

Règle 7 : Lire un livre publié l'année de sa naissance

Règle 8 : Lire un livre dont le titre comprend un nombre

Pas d'ordre à respecter, on choisit de commencer par la règle que l'on veut. Vous retrouverez les articles de mes sisters et de ma p'tite maman sur leurs blogs :

http://passionnement​1457.over-blog.com

http://1000n1.over-blog.com

http://titesarah027.skyrock.com

Partager cet article
Repost0