Dilemme

Publié le par lydiane

J'ai mal, j'ouvre un oeil, je suis dans mon lit. Le radio réveil affiche 5h, petit calcul mental...8h15 qu'il n'a pas demandé à boire, m'étonne pas que j’aie les seins comme des obus et que j'inonde le lit ! Je me souviens avoir lu "quand vous vous réveillerez le matin en vous vous rendant compte que vous ne vous êtes pas levé de la nuit, ce sera un bonheur, bébé fait ses nuits". Le bonheur ? C'est forcement un homme qui a écrit ça, parce que à l'heure qu'il est, le bonheur, c'est pas la première chose qui me traverse l'esprit. Je pense plutôt à abréger mes souffrances....

 

Première option, aller prendre une douche et massage de poitrine. Sauf que je suis crevée (rapport que ma dernière vraie nuit de sommeil remonte à plusieurs mois), et que sortir de mon lit tout chaud pour sauter dans la douche à 5h du mat' ça me tente guère. Deuxième option, utiliser mon magnifique, superbe, grandiose tire-lait, vous aussi ça vous fait rêver ? On oublie. Dernière option, aller réveiller Monsieur Bébé. Hors de question, je lui ai demandé de dormir, il dort, je vais pas aller le réveiller maintenant. Alors tant pis, je souffre en silence...

 

1 heure passe... l'homme ouvre les yeux : " il n'a pas demandé à boire ?" "Ba non...." Je suis dépitée, il baisse les yeux vers mon décolleté "Chirurgie esthétique ? Silicone ?" " Mais c'est ça, fout toi de ma gueule en plus !". Selon l'homme, une seule option, le réveiller. Je refuse ! Puisqu'il a les yeux ouvert, l'homme en profite pour descendre boire un verre d'eau à la cuisine, et bizarrement il se perd sur le chemin du retour et atterri dans la chambre de Monsieur Bébé ( te fatigue pas, je la connais l'excuse, je l'utilisais il n'y a pas encore très longtemps avec une boite à lettres...comprendra qui pourra !)

 

Du coup, je m'installe et scotche Monsieur Bébé au sein. Il essaye, tente encore, mais non, ma poitrine est tellement tendue qu'il n'arrive pas a téter, et rester la bouche ouverte en attendant que le lait coule tout seul dans sa bouche ça lui convient, mais pas à moi ! Je le réinstalle correctement, et ho victoire, il tète....ahhhhhhhhhhh, soulagement......... aggggrrrrrr 8 minutes, il lâche mon sein, repu.

 

"Aller, Monsieur Bébé, maman te demande un peu d'aide, tète 2, 3 coups sur l'autre sein." Mais sa bouche reste fermée, et il grimace. Super maman se transforme en super commerciale "Il est meilleur celui-là. Un lait plein de vitamines pour devenir beau et fort !" En vain, dernière cartouche "Si tu tètes pas, je ne te change pas ta couche !" Grand sourire, idéal pour une pub de dentifrice (quand il aura des dents, évidemment). Il le sait bien que je vais lui changer quand même sa couche, et il a raison. Alors voilà, changement de couche et je retourne me coucher, déséquilibrée (au 1er sens du terme, hum !).

 

Monsieur Bébé a fait une super nuit ! Que du bonheur....

Publié dans Notre petite vie...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
oui, mais enfin il passe d'une extrème à l'autre. Toutes les 2 heures ou 7 ou 8 heures, il y a une grande différence. Je serais de toi, je prévoirais une petite boite de lait, car s'il fait ça
plusieurs jours de suite, tes montées de lait vont s'espacer; et s'il lui vient l'idée de réclamer de nouveau plus rapproché, tu n'auras peut-être pas assez de lait pour lui donner. et d'une autre
manière, c'est aussi une bonne façon d'arrêter progressivement l'allaitement maternel.
Répondre
M
ah ah ah c'est drôle! Nan mais quand même je tiens à dire que t'es jamais contente! Il dort pas, tu râles, il dort, tu râles! T'aimes bien raler non? hihihi!
Maintenant au moins t'es prévenue, tu tires ton lait avant d'aller te coucher! (euh ça tiendra toute la nuit?)
Répondre
L


C'est bien pour ça que j'ai appelé cet article "Dilemme", je suis super contente qu'il fasse de longues nuits, mais en même temps... C'est surtout difficile les 1ere. Cette nuit ça a deja été
mieux, quasi pas de douleur (tétée à 18h45, puis 3h, et là il est 9h et il dort encore, c'estun amour !)